WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes des performances des réseaux 4G.


par Alban Hounton
UATM GASA FORMATION - Licence Professionnelle 2015
  

précédent sommaire suivant

3.1.2- La qualité de service au niveau du transport

Désigne la qualité de service d'un point A à un point B (notion de routing), compte tenu des aléas dus à la multitude des acteurs impliqués (au niveau des opérateurs, d'un réseau métropolitain (MAN), d'un fournisseur d'accès...).

3.1.3- La qualité de service de réseau

Au sein d'un réseau donné, la qualité de service est évaluée en fonction des différents

REALISE ET SOUTENU PAR HOUNTON G. ALBAN Page 48

ETUDE DES PERFORMANCES DES RESEAUX 4G

équipements qui le composent, des règles qui y ont été définies, du trafic qui y circule, etc.

3.1.4- La qualité de service "de bout en bout"

Derrière cette expression, qui signifie que la qualité de service est théoriquement la même d'un bout à l'autre d'un réseau, on trouve une multitude de situations, notamment conditionnées par la pluralité des opérateurs et des matériels présents, ainsi que des capacités réseau et des politiques de qualité de service en place. Certains noeuds de redistribution peuvent dans ce cas être sources d'engorgement.

3.1.5-La perte de paquets

Correspond aux octets perdus lors de la transmission des paquets. S'exprime en taux de perte. Plutôt rare.

3.1.6- Le délai de transit (latence)

C'est le délai de traversée du réseau, d'un bout à l'autre, par un paquet. Les différentes applications présentes sur ce réseau n'auront pas le même degré d'exigence en fonction de leur nature : faible, s'il s'agit d'une messagerie électronique ou de fichiers échangés, ce degré d'exigence sera fort s'il s'agit de donnés "voix". La latence dépend du temps de propagation (fonction du type de média de transmission), du temps de traitement (fonction du nombre d'équipements traversés) et de la taille des paquets (temps de sérialisation).

3.1.7- La gigue

Désigne les variations de latence des paquets. La présence de gigue dans les flux peut provenir des changements d'intensité de trafic sur les liens de sorties des commutateurs. Plus globalement, elle dépend du volume de trafic et du nombre d'équipements sur le réseau.

3.1.8-La bande passante

Il existe deux modes de disponibilité de la bande passante, en fonction du type de besoin exprimé par l'application. Le mode "burst" est un mode immédiat, qui monopolise toute la

REALISE ET SOUTENU PAR HOUNTON G. ALBAN Page 49

ETUDE DES PERFORMANCES DES RESEAUX 4G

bande passante disponible (lors d'un transfert de fichier par exemple). Le mode "stream" est un mode constant, plus adapté aux fonctions audio/vidéo ou aux applications interactives.

précédent sommaire suivant