WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

à‰volution de la rémunération des agents publics entre 1960 et 2015 au Togo.

( Télécharger le fichier original )
par Adam BEN MAÎNTA
ÉCOLE NATIONALE Dà¢â‚¬â„¢ADMINISTRATION DU TOGO - Diplôme du cycle III 2014
  

sommaire suivant

1

INTRODUCTION

2

INTRODUCTION

Le travail est une occupation à laquelle l'on se livre habituellement pour gagner sa vie. La rémunération du personnel est le prix à payer par l'employeur pour le service que lui rend un salarié en lui offrant sa force de travail1. Ainsi, le traitement des agents de l'Etat, de ses différents composants (traitement, primes et indemnités) sont fixés comme l'ensemble des règles de gestion de leur carrière, à partir de dispositions statutaires et réglementaires arrêtées par l'Etat.

Le traitement des agents de l'Etat constitue à la fois un élément majeur de la dépense publique et une rétribution du service réalisé par les agents. Au regard des préoccupations d'intérêt général, pour les agents, ils doivent exercer leur fonction dans des conditions satisfaisantes. Quant à l'Etat, il devra créer un cadre approprié pour la satisfaction de l'intérêt général. Plus de 55 ans après l'indépendance du Togo, l'on constate que les éléments de rémunération tels que les primes de logement et d'allocations familiales prévues par les textes n'ont pas évoluées de la même manière que les prix.

Au Togo, la valeur indiciaire qui était de 369,55 en 1960 est passée à 1101,87 en 2015. Elle a connu une croissance de 145% entre 1971 et 2015. Le SMIG est passé de 3 597 FCFA en 1960 à 35 000FCFA depuis 2012 ; il a augmenté de 467% entre 1971 et 2015. De 1971 à 2015, les recettes fiscales ont augmentés de 4566% tandis que la valeur ajoutée a été multipliée par 9. Le Produit intérieur brut est passé de 81,9 milliards de FCFA en 1971 à 2429,24 milliards de FCFA soit une croissance de 2866%. L'inflation est à la base de la vie chère. L'indice de prix à la consommation (IPC) est passé de 100 en 2008 à 116,06 en 2015 soit un accroissement de 13,84% en 6 ans. Les prix ont été multipliés par 8 de 1971 à 2015.

Dans les années 80, le pays a été frappé par une conjoncture économique internationale défavorable. Dans la foulée, il a aussi connu plusieurs programmes d'ajustement structurel (PAS) couplé d'une dévaluation de 50% de la monnaie locale. L'absence de mesures d'accompagnements et la hausse généralisée des prix dû à la dévaluation ont réduit le pouvoir d'achat des salariés togolais. De même, les prix sont influencés par la variation du prix du carburant à la pompe. Cependant, l'on assiste à des revendications en cascade des agents du secteur public justifiées par la difficulté à subvenir à leurs besoins essentiels à cause de leur faible pouvoir d'achat. Le pouvoir d'achat est passé de 22,11 en 1960 à 11,24 en 1996 puis en 2011 à 8,67 soit une paupérisation de 60% en 50 ans, soit une perte annuelle moyenne de

1 FAYOL, Lexique Economique, (1918), Page 67.

3

1,2%. La baisse continuelle du pouvoir d'achat explique la frustration des agents de l'Etat. De ce qui précède, il convient de dire que les prix des biens évoluent plus vite que le traitement. On constate que le taux de croissance des traitements nette réels est de 94,92% sur la période de 1960 à 2015. Depuis 1960, le traitement des agents de l'Etat au Togo connait une croissance modérée. Compte tenu de ces différentes évolutions, il est normal de s'inquiéter sur le sort des travailleurs du secteur public au Togo dans le cadre de la redistribution de la valeur ajoutée. Il est alors correct de s'interroger sur la question centrale suivante : Est-ce que le salaire évolue dans la même dimension que les prix sur le marché ?

De cette question centrale découle les deux (02) questions subsidiaires qui sont :

? comment évoluent la masse salariale et les facteurs susceptibles de l'influencer ?

? l'évolution de la valeur du point d'indice permet à l'agent du secteur public de faire face à ses besoins?

Ceci suscite un certain nombre de réflexions sur la manière dont le traitement des agents évolue et la stratégie à mettre en oeuvre pour une amélioration significative des conditions de vie des agents de l'Etat au Togo. C'est sous cet angle que réside l'intérêt de notre thème : «Evolution de la rémunération des agents publics entre 1960 et 2015 au Togo». L'objectif principal de ce mémoire est d'analyser l'évolution du PIB et celui de la rémunération des agents du secteur public. Il s'agira de :

? analyser les effets des variables liées aux finances publiques ; ? analyser l'effet des variables liées à la monnaie ;

? proposer des approches de solutions permettant d'améliorer les rémunérations des travailleurs dans le respect des critères de convergence.

Pour les besoins de notre réflexion, notre travail s'articule autour de deux (02) axes. La première partie sera consacrée au cadre conceptuel de la rémunération des agents publics : généralités sur la rémunération des agents publics (CHAPITRE 1) puis les composants du traitement et l'évolution de la masse salariale au Togo (CHAPITRE 2). La seconde partie parlera de l'analyse et l'évolution de la masse salariale des agents publics au Togo : dans le CHAPITRE 1 une étude des variations sera faite et dans le CHAPITRE 2 une analyse ; mais avant de conclure, il y aura nos approches de solutions.

4

PREMIERE PARTIE :

LE CADRE CONCEPTUEL DE LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS

5

Chapitre I : GENERALITES SUR LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS

Dans ce chapitre, il est utile de savoir les diverses visions sur le salaire (section 1) puis les notions du produit intérieur brut (section 2).

Section I : Diverses visions sur le salaire

Après quelques notions dans le paragraphe 1, nous parlerons dans le paragraphe 2 des diverses visions du salaire et des conceptions théoriques de la rémunération.

sommaire suivant