WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Entre conversion et ruptures : étude des population végétariennes.


par Kévin Aubert
Université de Picardie Jules Verne - Master de sociologie 2015
  

précédent sommaire suivant

Annexe 3 : Présentation des personnes interviewées

Prénom

Présentation

Leur raison

Ruptures
avec
instances de
socialisation

Christophe

27 ans.
Médecin du
travail.
Amiens.
Végan depuis
5 ans,
végétarien
durant 2 ans.

Père
chasseur,

bêtes
dépecées
devant lui.

Plus de
relation avec
ses parents, sa
famille et
certains amis.

Eléonore

25 ans.
Secrétaire
médicale.
Amiens.
Végane
depuis 3 ans,
végétarienne
durant 1 an
1/2.

Alimentation moins chère.

La conversion
lui a fait
perdre
plusieurs
amis. Conflits
lors de repas
familiaux.

Céline

24 ans.
Etudiante.
Amiens.
Végétarienne
depuis 12 ans.
Pas de
végétalisme
pour cause
d'anémie.

Visite d'un
abattoir.

Ne s'entend plus avec sa famille. Ses parents ont

accepté.

Héloïse

32 ans.
Designeuse.

Amiens.

Végane depuis 8 ans, végétarienne durant 3 ans.

Discussion
avec des
militants de
l'association
Peta.

Ne parle plus à ses parents depuis 7 ans. Elle a perdu des amis dont sa meilleure

amie.

89

Julien

 

27 ans. Sans
emploi.
Amiens.
Végétalien
depuis 2 ans,
végétarien
durant 1 an.

A lu un
article d'un
végétarien.

Ses parents ne comprennent pas son

« choix »,
critiqué par sa

famille. Sa compagne l'a quittée après sa conversion.

Marc

37 ans.
Ouvrier dans
le BTP.
Moreuil.
Végétarien
depuis 4 ans.

Vidéo
montrant
l'abattage
d'animaux.

Moqueries de la part de ses

amis.

Membres de

sa famille

réticents.

Sophie

28 ans. Vétérinaire. Paris. Végane depuis 5 ans, végétarienne durant 6 ans.

Images
d'animaux
ensanglantés.

Tensions avec
ses parents
qui sont
médecins.
Pour eux la
viande est
indispensable.

Laura

22 ans.
Etudiante.
Amiens.
Végétarienne
depuis 2 ans.

Rencontre
d'une
végétalienne
et discours
d'un végan.

Tensions avec
ses parents
qui ne
comprend pas
sa pratique.
Distanciation
avec quelques
amis.

90

Annexe 4 : Répartition par sexe

Sexe

Fréquences

%

femme

897

83,1

homme

170

15,8

autre (agenre, non-binaire...)

12

1,1

Ensemble

1079

 

Annexe 5 : Âge

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Âge

Fréquences

%

Fréquences

%

 
 
 

cumulées

 

moins de 18 ans

46

18-24 ans

398

25-34 ans

381

35-49 ans

173

50 ans et plus

Annexe 6 : Domicile et conversion

conversion

67

Fréquences

6,3

%

Oui

865

80

Non

216

20

Total

1081

100

91

Bibliographie

Akrich, M., Callon, M., & Latour, B. (2006). Sociologie de la traduction : textes fondateurs. Presses des MINES.

Baubérot, A. (2004). Histoire du naturisme : Le mythe du retour à la nature. Presses universitaires de Rennes.

Baubérot, A. (2008). Un projet de réforme hygiénique des modes de vie : naturistes et végétariens à la Belle Époque. French Politics, Culture & Society, 1-22.

Baubérot, A. (2014). Aux sources de l'écologisme anarchiste : Louis Rimbault et les communautés végétaliennes en France dans la première moitié du XXe siècle. Le Mouvement Social, (1), 63-74.

Becker, H. S. (1985). Outsiders : études de sociologie de la déviance. Editions Métailié. Boltanski, L. (2009). De la critique : Précis de sociologie de l'émancipation. Éditions Gallimard.

Comby, J. B., & Grossetête, M. (2013). 23. La morale des uns ne peut pas faire le bonheur de tous. Individualisation des problèmes publics, prescriptions normatives et distinction sociale. Recherches, 341-353.

Darmon, M. (2006). La socialisation. Paris, Armand Colin, 128.

Delatte A. Haussleitner (Joh.). Der Vegetarismus in der Antike. In : Revue belge de philologie et d'histoire, tome 14, fasc. 4, 1935. pp. 1430-1434.

Descola, P. (2011). L'écologie des autres : l'anthropologie et la question de la nature (pp. 9-83). Editions Quæ.

Descola, P., & Charbonnier, P. (2014). La composition des mondes : entretiens avec Pierre Charbonnier. Editions Flammarion.

Descola, P. (2015). Par-delà nature et culture. Editions Gallimard.

Faucher, F. (1998). MANGER" VERT" : Choix alimentaires et identité politique chez les écologistes français et britanniques. Revue française de science politique, 437-457.

Festugière André-Jean. 38. Haussleiter (Joh.). Der Vegetarismus in der Antike (RGVV, XXIV). Berlin, Töpelmann, 1935. In : Revue des Études Grecques, tome 49, fascicule 230, Avril-juin 1936. pp. 310-312.

Fischler, C. (1990). Homnivore (L') : Sur les fondamentaux de la biologie et de la philosophie. Odile Jacob.

Lahire, B. (2005). L'homme pluriel : les ressorts de l'action. Armand Colin.

Lemieux, C. (2007). À quoi sert l'analyse des controverses ? Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle, (1), 191-212.

Muel-Dreyfus, F. (1983). Le métier d'éducateur : les instituteurs de 1900, les éducateurs spécialisés de 1968. Paris : Éditions de Minuit.

Ossipow, L. (1989). Le végétarisme. Vers un autre art de vivre. Paris, Cerf, Montréal, Fides, 125 p.

Ossipow, L. (1994). Aliments morts, aliments vivants. Autrement. Série Mutations, (149), 127-135.

92

Ossipow, L. (1997). La cuisine du corps et de l'âme : approche ethnologique du végétarisme, du crudivorisme et de la macrobiotique en Suisse (Vol. 13). Les Editions de la MSH.

Ouédraogo, A. P. (1998). Assainir la société. Les enjeux du végétarisme (No. 31, pp. 5976). Ministère de la culture/Maison des sciences de l'homme.

Ouédraogo, A. P. (2000). De La Secte Religieuse À L'utopie Philanthropique : Genèse sociale du végétarisme occidental. Annales, 825-843.

Plancqueel, Y. (2008). Les végétariens, leurs raisons, leurs pratiques. Etude sociologique des végétariens en France. Paris, Université Paris Descartes (Mémoire de master 2 en sciences humaines et sociales, mention Sociologie des sociétés contemporaines).

Podselver, L. (2002). La techouva. In Annales. Histoire, sciences sociales (Vol. 57, No. 2, pp. 275-296). Éditions de l'EHESS.

Poulain, J. P. (2002). Sociologies de l'alimentation : les mangeurs et l'espace social alimentaire. Presses Universitaires de France-PUF.

Pudal, B. (1989). Prendre parti : pour une sociologie historique du PCF. Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.

Smart, A. (2004). Adrift in the mainstream: Challenges facing the UK vegetarian movement. British Food Journal, 106(2), 79-92.

Suaud, C. (1974). Contribution à une sociologie de la vocation : destin religieux et projet scolaire. Revue française de sociologie, 75-111.

Suaud, C. (1976). Splendeur et misère d'un petit séminaire. Actes de la recherche en sciences sociales, 2(4), 66-90.

Sutter, J., Rogé, J., Artaud, G., Dumoulin, C., Chotard, J. R., & Suaud, C. (1985). Vocations sacerdotales et séminaires : le dépérissement du modèle clérical.

Tissot, S. (2013). 9.«Anything but Soul Food». Goûts et dégoûts alimentaires chez les habitants d'un quartier gentrifié. Recherches, 141-152.

Traïni, C. (2010). Des sentiments aux émotions (et vice-versa) (Vol. 60, No. 2, pp. 335358). Presses de Sciences Po (PFNSP).

Traïni, C. (2011). La cause animale (1820-1980) : essai de sociologie historique. Presses universitaires de France.

Turina, I. (2010). Éthique et engagement dans un groupe antispéciste. L'Année sociologique, 60(1), 161-187.

Twigg, J. (1981). The vegetarian movement in England, 1847-1981: A study in the structure of its ideology.

Whorton, J. C. (1994). Historical development of vegetarianism. The American journal of clinical nutrition, 59(5), 1103S-1109S.

93

précédent sommaire suivant