WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gouvernance -ide cas des pays mena.

( Télécharger le fichier original )
par MHADHBI FATMA
faculté de science économique et de gestion de Nabeul  - MASTER DE RECHERCHE en économie des affaires 2015
  

précédent sommaire suivant

Section 2 : Les Déterminants d'attractivité des IDE

L'intensification accélérée des flux internationaux d'investissement direct étranger lors de ces trois dernières décennies a foulé plusieurs théoriciens à s'interroger sur les facteurs susceptibles de favoriser leur attraction.

La littérature sur l'IDE propose une liste « ouverte » des divers facteurs tant industriels (coûts de transport, coûts d'implantation, coûts salariaux, avantages technologiques, agglomérations d'activités...), commerciaux (taille du marché, proximité de la demande, barrières à l'échange) qu'institutionnels (politique fiscale ou commerciale, dispositions législatives en matière de rapatriement des capitaux ou politique de mouvement de capitaux, risque pays, interdépendance à une zone d'intégration) susceptibles d'expliquer le volume des flux d'IDE. (Lipsey, 1999; Truman et Emmert, 1999 ; Love et Lage-Hidalgo, 2000 ; Charkrabarti, 2001 ; Obwona, 2001; Kamaly, 2003 ; Lim, 2005, Bloningen, 2005 ;Alaya et al, 2007).

L'attractivité des investissements directs étrangers est devenue, un impératif stratégique pour les politiques économiques des pays34(*).

Donc pour accroître l'attractivité territoriale, les Etats doivent mettre en place une gamme très large des déterminants d'IDE de point de vue économique, politique et institutionnel suivant les stratégies de localisation des firmes multinationales.

I. Définition de l'attractivité territoriale

1) Définition de l'attractivité

L'attractivité d'un territoire trouve sa légitimité dans le choix de la localisation des firmes multinationales35(*). L'attractivité du territoire se définit donc « comme la capacité d'un territoire à être choisi par un acteur comme zone de localisation (temporaire ou durable) pour tout ou partie de ses activités »36(*) (Gérardin et Poirot, 2010 : 27-41).

L'investisseur peut évaluer l'attractivité territoriale par « la capacité d'un territoire à leur offrir des conditions d'implantation de leurs activités » avantageuses, qui les exhortent à se localiser sur ce territoire (Gérardin et Poirot, 2010 : 32).

2) Les différentes approches théoriques de l'attractivité territoriale

Pour mieux appréhender la polémique d'attractivité, F Hatem (2004) expose cinq grandes catégories d'approches : l'approche par l'image du territoire, l'approche par les processus de décision, l'approche « macro » par les indicateurs globaux, l'approche « méso » par l'offre territoriale différenciée et l'approche « micro »

Au-départ, l'approche en termes d'image et l'approche par les processus de décision reflètent une observation managériale de l'attractivité. En ce sens, l'approche en termes d'image augure une démarche marketing appuyée sur un processus stratégique dont provient la valorisation du territoire dans une perspective de diversification afin d'accroître sa capacité à attirer des activités convoitées (Van den Berg et Braun, 1999). Tandis que L'approche par les processus de décision se canalise sur l'analyse des différentes étapes conduisant un investisseur à formuler un choix de localisation.

· L'approche « macro »tente à expliquer la compétitivité territoriale par rapport aux déterminants globaux de localisation (dotation factorielle d'un territoire, environnement d'affaire, taille de marchés, infrastructures) privilégiés par les entreprises multinationales.

· L'approche « méso » s'intéresse aux effets d'agglomération sur une zone géographique donnée.

· Pour l'approche « micro », il s'agit de déterminer le meilleur site de localisation possible pour un projet particulier.

Le schéma qui suit récapitule la complémentarité entre les trois dernières approches de l'attractivité territoriale.

Figure1 : Complémentarité entre trois approches de l'attractivité

Source : Fabrice Hatem 2004, « Le Marketing territorial : Pourquoi, comment ? », Revue Interrégions, n°257

* 34 Charles-Albert Michalet: «  Le renforcement de l'attractivité: Tunisie », in, « IDE et développement industriel méditerranéen », Bertrand Bellon et Ridha Gouia, Economica, 1997.

* 35 F.Hatem, «l'attractivité du territoire : De la théorie à la pratique », Revue de l'OFCE, n°94, 2005, pp.269-283.

* 36 GERARDIN, H., POIROT, J., (2010), « L'attractivité des territoires : un concept multidimensionnel », Mondes en Développement, vol.38, n°149, pp. 27-41.

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.