WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gouvernance -ide cas des pays mena.

( Télécharger le fichier original )
par MHADHBI FATMA
faculté de science économique et de gestion de Nabeul  - MASTER DE RECHERCHE en économie des affaires 2015
  

précédent sommaire suivant

Figure 3 : Evolution des flux mondiaux d'IDE

Source : Auteur à partir de CNUCED

Selon CNUCED (figure 3), l'évolution des flux des investissements direct à l'étranger a connu quatre phases. D'abord, une croissance régulière entre 1990 et la fin de 2000 pour atteindre un niveau de 1414999 millions d'USD.

Ensuite, nous remarquons une courbe descendent et un déclin au niveau des flux des IDE après l'année 2000. Puis, a connu une deuxième croissance régulière entre 2004 et la fin de 2007 pour atteindre un niveau de 2000000 millions d'USD.

Puis, une baisse remarquable après la crise de 2008. Ensuite, une relance des flux des IDE durant la période 2009-2011. Enfin, un déclin de 6 % pendant la fin d'année 2012.

Figure 4: Flux entrants mondiale période par catégories

Source : CNUCED

Dans un deuxième temps, nous présentons l'évolution des flux entrants des investissements directes à l'étranger dans le monde selon les catégories des pays entre la période 1990 -2012 (Figure 2) .

Selon CNUCED (2013), les flux entrants des IDE sont les plus élevés dans les pays économies par rapport aux autres catégories des pays. Ainsi, ce phénomène se poursuivit jusqu'à l'année 2011. Par exemple en 2007 les économies développées atteignent un niveau de 1.322795 MD contre un niveau de 591161 MD pour les pays en développements.

En revanche, après 2012 nous remarquons le renversement de ce phénomène. Ainsi, les pays en développements deviennent les plus avancés par rapport à ceux développés ou à ceux en transition en terme des flux entrants des investissements directs à l'étranger. En 2013 les pays en développements un niveau de 778372 MD contre un niveau de 565626 MD pour les pays développés.

Pour une projection effectuée par CNUCED 2014, Les flux d'IDE vers les pays en développement ont résisté beaucoup mieux en définitive que les flux à destination des pays développés, enregistrant leur deuxième niveau le plus élevé les entrées d'IDE dans les pays en développement ont atteint pic, à 778 milliards de dollars en 2012, soit 54 % du total mondial et conservent leur avance pour une projection pour les années 2015 et 2016. Dans ce contexte, nous constatons que les flux entrants des IDE augmentent peut à peut dans les pays en développements.

Tableau 4 : flux des IDE par région en MD

Région

Entrée d'IDE

Sorties d'IDE

 

2011

2012

2011

2012

Pays développés

51,8

38,8

71

63,3

Union européenne

28,8

16,2

34,2

17,7

Amérique de Nord

15,5

15,3

25,6

31,4

Pays en développement

42,6

54,8

24,7

32,7

Afrique

2,8

4,1

0,4

0,9

Asie

25,3

31,2

17,8

22,4

Asie de l'Est et de Sud Est

19,6

25,1

15,8

20,3

Asie de Sud

2,6

2,4

0,8

0,7

Asie occidentale

3,1

3,6

1,3

1,4

Amérique latine et Caraïbes

14,3

19,2

6,5

9,2

Océanie

0,1

0,2

0,1

0,1

Pays en transition

5,6

6,4

4,3

4

Pays les moins avances

1,3

1,8

0,3

0,3

Pays en développement sans littoral

2,1

2,5

0,4

0,2

Petits Etats insulaires en développement

0,4

0,5

0,1

0,2

 
 
 
 
 

Source: CNUCED, World Investment Report 2014

D'après le tableau ci-dessus, nous constatons que l'Asie reste la région en développement recevant le plus d'investissements, nettement devant l'union européen, qui attire habituellement la plus grande part d'IDE mondial. Les entrées d'IDE ont également évolués dans les autres grandes régions en développement comme l'Afrique qui sont doublés et +6 % en Amérique latine et dans les Caraïbes. En Asie occidentale, les flux d'IDE tendent à la baisse pour l'année 2012.

2) Evolution des IDE dans la zone MENA 

Dans un deuxième temps nous s'intéresserons à analyser l'évolution des IDE dans la zone MENA.

Figure 5: flux entrants des IDE en Moyen Orient

Source : UNCTAD 2014

Pour la zone Moyen Orient, nous remarquons que les flux entrants sont très faibles au départ et se sont concentrés généralement dans l'Arabie saoudite. En revanche, à partir 2003 nous constatons un changement substantiel des flux des investissements à l'étranger vers les pays de moyen orient. Selon UNCTAD, les flux des IDE vers cette zone se relancent à partir de 2005, plus précisément pour Emirats Arabe Unis Qatar et l'Arabie Saoudite.

1.1 Evolution des IDE en Afrique de Nord 

Pour analyser l'évolution des IDE entrants dans la zone de l'Afrique de Nord, nous effectuons une comparaison entre la répartition de 2000 et de 2012.

Figure 6: répartition des flux entrants d'IDE en 2000

Source : Auteur à partir de CNUCED

Cette figure présente une coupe instantanée de répartition des flux entrants des investissements directs à l'étranger dans la zone d'Afrique de Nord précisément en 2000 avec des données d'UNCTAD. Les résultats sont donnés en pourcentage, donc la plupart des flux entrants sont vers l'Egypte de 43 % et la Tunisie en deuxième place de 27 % tandis que la Libye obtient une marge très faible des flux entrants en 2000.

Figure 7: répartition des flux entrants d'IDE en 2012

Source : Auteur à partir de CNUCED

Pour une coupe instantanée une deuxième fois mais maintenant pour l'année 2012. Nous remarquons que l'Egypte garde sa position avancée pour les flux entrants des IDE dans la zone d'Afrique de Nord par 45 %. En revanche le pourcentage des flux est baissé par apport l'année 2000 et il ya une augmentation pour le Maroc qui atteint 27 % de flux et prend la deuxième place en 2012.

1.2 Evolution des flux dans la zone MENA

Figure 8 : Flux entrants d'IDE dans la zone MENA en pourcentage des PVD et mondial

.

MENA / pays en voie de développement -------- MENA / monde ______

Source : UNCTAD

Nous allons analyser l'évolution de la part des flux entrants des investissements directs à l'étranger dans la zone MENA par rapport au pays en voie de développement (Figure 7).

Figure 9 : Flux entrants d'IDE dans la zone MENA par pays (%)

Source : CNUCED

La répartition des flux entrants des investissements directs à l'étranger dans la zone MENA selon les pays par une coupe pour l'année 2010, montre que l'Arabie saoudite est en première place de 41.4 % de total des flux devant l'Egypte par 9.4 %.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.