WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact socio-économique des catastrophes naturelles. Cas des inondations du 1er septembre 2009 au Burkina Faso.

( Télécharger le fichier original )
par Aida Myriam Bari Sankara
Université Saint Thomas dà¢â‚¬â„¢aquin - Maitrise en sciences economiques 2013
  

précédent sommaire suivant

3.2.1. Les attributions du CONASUR

Le Conseil National de Secours d'Urgence et de Réhabilitation est l'instance de coordination et d'orientation dans le domaine de la prévention des catastrophes, de la gestion des secours d'urgence et de la réhabilitation. A ce titre il est chargé :

> D'assurer le plaidoyer, la mobilisation et le soutien en faveur de la prévention et de la gestion des secours d'urgence et de réhabilitation

> D'assurer la coordination des actions humanitaires

> D'adopter les plans et stratégies d'intervention

> De veiller à l'intégration des risques de catastrophes dans les plans et programmes de développement

> D'approuver les programmes d'activités et les budgets

> D'approuver les rapports annuels d'exécution

Le CONASUR se réunit une fois par an en session ordinaire et chaque fois que le besoin se fait sentir en session extraordinaire sur convocation de son président, le Ministre de l'Action Sociale et de la Solidarité Nationale.

3.2.2. Les domaines et procédures d'intervention du CONASUR

1. Les domaines d'intervention

Les principaux domaines d'intervention du CONASUR sont entre autre :

La Prévention par la sensibilisation, l'information, l'éducation et la formation qui vise à réduire les pertes potentielles, humaines, matérielles ou environnementales engendrées par les catastrophes naturelles, à amoindrir la vulnérabilité en vue de minimiser les pertes lorsqu'un désastre survient.

L'assistance humanitaire et les secours d'urgence qui consistent à répondre aux besoins et à assurer l'approvisionnement des victimes afin d'atténuer les souffrances pendant le désastre. La Réhabilitation par la réinsertion sociale des sinistrés et la reconstruction des infrastructures communautaires...

Page27

BARI SANKARA Aida Année Académique 2012- 2013

2. Les procédures d'intervention

Au niveau Central, les interventions sont effectuées sur la base de constats de situations et de rapports d'évaluation émanant des responsables des zones affectées par la catastrophe. La décision d'intervenir est déterminée par un certain nombre d'informations et de renseignements à savoir, l'identification de la catastrophe qui concerne le lieu, la durée, l'ampleur, le nombre de victimes, les dégâts et l'estimation des besoins (fiche d'évaluation) , la validation des informations fournies par une mission du CONASUR sur les lieux du sinistre. La pertinence des informations requiert une intervention de première urgence dans l'attente d'introduire un rapport en conseil des ministres. La décision du conseil des Ministres conditionne la mobilisation, tant intérieure qu'extérieure de moyens à mettre en oeuvre à l'aide d'opérations spécifiques.

Au niveau déconcentré (Régions, provinces, villages etc.), les procédures sont les mêmes : constat de la situation, prise des mesures et dispositions d'urgence appropriées et compte rendu au niveau central en fonction de la gravité et de l'ampleur du sinistre pour intervention si nécessaire.

Pour une réponse efficace, rapide et coordonnée, le Burkina Faso s'est doté en 2009 d'un Plan de Contingence National Multirisque de Préparation et de Réponse aux Catastrophes, dont le but principal est de permettre au pays de disposer d'un outil de référence en la matière. Ce plan propose une amélioration du processus d'intervention en cas de catastrophes et a pour objectifs de clarifier les relations/responsabilités entre les différents services techniques de l'Etat et les partenaires humanitaires, de faciliter la coordination des actions et permettre une mise en cohérence des plans sectoriels , d'identifier et de réduire les risques les plus probables, d' offrir un cadre général de planification conjointe couvrant les risques d'urgence , d'intégrer le processus de prévention, de préparation et de réponse aux urgences dans les plans et programmes nationaux de développement et de réduire les délais d'intervention et le nombre de pertes en vies humaines.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !