WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact socio-économique des catastrophes naturelles. Cas des inondations du 1er septembre 2009 au Burkina Faso.

( Télécharger le fichier original )
par Aida Myriam Bari Sankara
Université Saint Thomas dà¢â‚¬â„¢aquin - Maitrise en sciences economiques 2013
  

précédent sommaire suivant

2.3.1. Caractéristiques sociodémographiques et économiques des ménages enquêtés

Notre enquête a concernée au total 100 ménages sinistrés de la ville de Ouagadougou par la pluie diluvienne du 1er septembre 2009 et relogés sur la trame d'accueil de yagma. L'enquête a pris en compte, les sinistrés des cinq arrondissements (ancien découpage) de la ville de Ouagadougou. L'arrondissement de Boulmiougou regorge le plus de ménages enquêtés (43 ménages), suivi par celui de Bogodogo avec 33 ménages. Ceci est lié au fait que ces arrondissements sont proportionnellement les plus touchés par les inondations dans la ville de Ouagadougou.

Figure 9 : Répartition de l'échantillon de l'enquête par arrondissement

40

50

30

20

10

0

33

43

5

10

9

Bogodogo Boulmiougou Baskuy Nongr-massom Sigh-noghin

Arrondissement d'enquête

Source : données de l'enquête terrain 2014

Les femmes ont été les plus touchés par l'inondation et subissent la baisse des revenus. D'après les résultats de notre enquête, 56 % des populations touchées par l'inondation sont des femmes. D'une manière générale, la place des femmes dans le mécanisme de génération des revenus du ménage a pris de l'importance à Ouagadougou. En effet, leur rôle socioéconomique dans l'assurance des moyens de subsistance des ménages devient de plus en plus significatif, notamment dans les milieux défavorisés où les femmes sont plus actives dans le petit commerce, blanchisserie, la vente de bois et de charbon, la vente de vêtements d'occasion, et l'aide à domicile. L'étude révèle également que tous les chefs de ménages enquêtés ont un âge compris entre 20 et plus de 60 ans et

Page50

BARI SANKARA Aida Année Académique 2012- 2013

les chefs de ménages les plus touchés par l'inondation ont un âge compris entre 30 et 39 ans. L'âge moyen des enquêtés est de 30 ans. La majorité des ménages enquêtés sont mariés, soit 71%, 12% sont célibataires, 11% sont veufs (veuves) et 6% sont divorcés. Les ménages sinistrés constituent des familles nombreuses en général : 39% des ménages sinistrés possèdent des membres compris entre 6 à 8 personnes. Les chefs de ménages enquêtés ont un niveau d'instruction relativement bas : seulement 39% sont scolarisés. Parmi ces derniers, 28% ont un niveau primaire, 51% ont atteint le secondaire et 21% ont un niveau universitaire. L'enquête nous a révélé que avant le sinistre79% de ceux interrogés étaient des travailleurs du secteur informel, 16% du secteur formel et le reste, inactifs ou en quête de travail.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.