WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rapport de stage à la Comédie Française sous la direction de Daniel Mesguich

( Télécharger le fichier original )
par Thomas Perrin
Université Paris VII - Denis Diderot - Licence de Conception et mise en oeuvre de projets culturels 1997
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Introduction

Etant particulièrement attiré par le théâtre en tant que milieu professionnel, le fait d'avoir obtenu un stage à la mise en scène me convenait parfaitement. En effet c'est plutôt le côté artistique et non administratif du théâtre que j'affectionne.

Le terme de stage à la mise en scène est assez vague. Mais ce qui comptait le plus à mes yeux, c'était que le metteur en scène soit Daniel Mesguich, quelqu'un de confirmé dans son activité, et que le lieu du stage soit la Comédie Française : un lieu théâtral quasi-mythique, en tout cas prestigieux. J'ai donc suivi ce stage avec beaucoup d'intérêt et de motivation, beaucoup de plaisir aussi.

Présentation

La Comédie Française

C'est un des cinq Théâtres Nationaux de France, mais c'est surtout le plus ancien : fondé en 1680 par la fusion de la troupe des comédiens de l'Hôtel de Bourgogne avec l'Illustre Théâtre de Molière. Aujourd'hui c'est un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial ( EPIC ) soumis à un certain nombre de droits et obligations: subvention annuelle votée par Parlement dans le cadre de la Loi de finances, administrateur nommé par arrêté du Ministère de la Culture-l'actuel administrateur est Jean-Pierre Miquel.

Le répertoire de ce théâtre se doit d'être classique, en général plutôt français mais ouvert à tous les auteurs: actuellement on y joue Rodogune de Racine, La Cerisaie de Chekhov, Les Fourberies de Scapin de Molière, Agatha de Marguerite Duras, et bien sûr La Tempête de Shakespeare.

La Comédie Française est un des principaux ambassadeurs du théâtre français dans le monde entier et organise depuis très longtemps des tournées internationales. Dernièrement elle a participé aux rencontres de "La Saison Française à Londres", manifestation théâtrale qui a eu un grand succès.

Le budget est très important et permet de déployer des moyens conséquents à chaque spectacle , ne serait-ce que pour rémunérer le troupe permanente de comédiens. La Comédie Française a son propre atelier de décors , et sa propre équipe de costumiers. C'est une "maison" très grande du théâtre français, qui se suffit à elle-même, ce qui est assez rare. Mais dans ce cas-là le soutien de l'Etat- principalement par les subventions- est déterminant. D'ailleurs l'utilisation des fonds alloués à la Comédie Française fait l'objet d'un contrôle annuel qui permet de justifier l'importance des subventions publiques.

Daniel Mesguich

Metteur en scène, acteur et directeur de théâtre, il a été formé au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris par Antoine Vitez et Pierre Debauche.

Depuis ses débuts au milieu des années 70 quand il mit en scène Le Château de Kafka, il n'a cessé de travailler en alternant les rôles- pour François Truffaut, Ariane Mouchkine, Luis Bunuel entre autres-et les mises en scènes- au théâtre et à l'opéra. Sa toute dernière mise en scène a eu lieu au Corum de Montpellier et il s'agit de l'opéra Wozzek d'Alban Berg.

Il a dirigé le Centre Dramatique National de Saint-Denis de 1986 à 1988, et actuellement depuis 1991 il dirige celui de Lille. Ce n'est pas sa première mise en scène à la Comédie Française : il y a déjà présenté Mithridate de Racine, et l'année dernière La Vie Parisienne de Jacques Offenbach. Les francs succès de ces deux spectacles ont incité la direction du " Français" à lui laisser carte blanche pour l'entrée au répertoire de La Tempête.

La Tempête

Cette pièce a une position clef dans l'oeuvre de Shakespeare puisqu'il s'agit de la dernière. Cela se ressent d'ailleurs dans la nostalgie inhérente au personnage de Prospéro, qui lui aussi est à la fin de sa vie.

Le génie shakespearien fait de cette pièce un mystère, et Daniel Mesguich signale dès le départ que plusieurs pistes d'interprétation sont possibles : faut-il croire à l'intrigue ou bien tout ceci n'est qu'un long rêve, le rêve de Prospéro que Shakespeare nous raconte?

A ce propos Peter Greeneway, lorsqu'il a porté à l'écran sa vision de La Tempête dans le film Prospero's Book, il a fait parler tous les personnages de l'histoire avec la voix de Prospéro, comme s'ils n'étaient que de simples projections de son inconscient, ou nés de son pouvoir magique.

Certains thèmes sont typiquement shakespearien : la trahison du frère, le théâtre dans le théâtre, la symbolique des chiffres, les thèmes comiques masquant une tragédie, et Daniel Mesguich en tient évidemment compte dans sa mise en scène. D'après lui La Tempête est l'oeuvre testament de Shakespeare, où il a laissé son esprit brillant et sa virtuosité poétique une dernière fois s'exprimer. Autant dire que s'attaquer à la mise en scène d'une telle oeuvre est pour tout metteur en scène un défi, en même temps qu'un plaisir.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net