WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intégration des adolescents adoptés d'origine étrangère au Québec

( Télécharger le fichier original )
par Delphine MOYTIER
Université de Caen - Master IUP Management Social Santé 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Deuxième partie : L'enquête, le terrain, les résultats, le vécu des adolescents

1. Les hypothèses

Afin de répondre à la problématique, quels sont les facteurs d'intégration de l'adolescent d'origine étrangère adopté, nous pouvons émettre différentes hypothèses classées ici par catégories.

1. Les rôles des parents adoptifs, du milieu familial et des proches peuvent influer sur l'adolescent adopté et son intégration.

· Le dialogue entre les parents et l'adolescent sur son adoption favorise son acceptation de l'adoption, son intégration et sa création d'identité.

· Le rôle des parents adoptifs est important dans une adoption. Le fait d'avoir toujours dit à leur enfant qu'il avait été adopté est bénéfique pour l'adolescent.

· Les parents adoptifs ont un rôle à jouer pour construire le lien d'attachement avec leur enfant adopté.

· L'acceptation de l'adoption dans la famille en général (oncles, tantes, cousins, grands-parents) favorise le sentiment d'appartenance et d'intégration familiale de l'adolescent

· L'intégration de ces adolescents est plus facile lorsqu'ils viennent d'un milieu social favorisé.

· La perception des adolescents sur eux-mêmes dépend de celles des parents adoptifs sur leurs enfants.

2. L'intégration de l'adolescent se fait par sa vie sociale, par des activités sportives, culturelles.

· Si l'adolescent adopté a un réseau d'amis, cela va favoriser son intégration, plus encore si certains sont d'origine étrangère comme lui.

· Faire parti d'un mouvement sportif, culturel ou scolaire est un facteur d'intégration et de création d'identité pour l'adolescent.

· Participer à un groupe de discussion de post-adoption, ou à un mouvement de retrouvailles aide l'adolescent adopté à être mieux dans sa peau, et à s'intégrer. Car il se sent acteur et à un rôle à jouer dans son adoption.

3. Hypothèses des liens entre adolescence et recherche des origines.

· L'adolescence, une étape importante aujourd'hui dans notre société fait que l'adoption est une difficulté de plus pour la construction identitaire.

· La notion d'abandon est une difficulté en plus à l'adolescence.

· Le comportement des parents vis-à-vis des origines de leur enfant est important pour le développement de l'adolescent

· Si l'adolescent connaît sa culture d'origine, il aura plus de facilités à accepter son adoption.

· Les adolescents de l'adoption internationale développent une double identité, selon l'attirance ou non qu'ils ont de leur pays d'origine.

· Les adolescents de l'adoption internationale connaissent le racisme au Québec, ce qui peut les affecter dans leur développement et leur intégration.

· Retrouver sa mère ou sa famille biologique est un élément déterminant pour savoir qui l'on est dans le cas d'une adoption.

· Explications

Nous avons abordé nombres de ces hypothèses au cours de ce dossier. Mais n'avons pas réellement expliqué pourquoi la recherche des origines serait un facteur d'intégration à l'adolescence de l'individu adopté. Ce qui n'est peut-être pas une idée vraie, mais sera à vérifier.

De plus en plus nombreux sont ceux qui cherchent à connaître leurs origines, leur véritable histoire, et même à rencontrer leurs parents ou mère biologique(s).

Les organismes d'adoption reçoivent de nombreuses lettres de personnes adoptées demandant des renseignements sur leurs origines. Ces lettres commencent souvent par : « J'aimerais savoir qui je suis », « C'est injuste », « Je suis une enfant adoptée et depuis longtemps je souffre intérieurement », « Je me suis toujours sentie aimée sincèrement par ma famille adoptive, mais quelque part je me sens différente », « Un jour j'ai eu un avertissement à l'école pour un devoir non rendu sur la généalogie », « C'est mon histoire », ...

Tout ceci montre la souffrance que peuvent éprouver les individus adoptés. Pour beaucoup, la recherche des origines et son aboutissement sont des étapes indispensables à la construction identitaire.

Le sentiment « d'être différent » est souvent présent dans l'esprit d'un individu adopté. Son intégration sociale nécessite de connaître sa « véritable histoire », son arrivée dans la société, connaître ses premiers pas dans le monde.

Aussi les enfants adoptés désirent connaître ce bout de leur vie qui leur est inconnu. Tout dépend de l'âge auquel ils ont été adoptés mais beaucoup n'ont pas les mêmes souvenirs d'enfance que les enfants dits « biologiques ». Les premiers mots, la première dent, tous ces petits souvenirs qui semblent normaux sont inconnus pour certains enfants adoptés.

Cette recherche des origines est souvent entreprise pour combler ce manque de souvenirs, ces insupportables interrogations sur soi, sa possible ressemblance physique avec un parent inconnu.

L'association peut-être un moyen pour l'adolescent de s'intégrer socialement dans la société, de se façonner une identité propre, au-delà d'être un adolescent adopté.

Nous pouvons mettre cette hypothèse en avant, car le terrain de l'association EFA 50 va nous permettre d'analyser cela. Le premier entretien exploratoire va permettre de faire ressortir différents facteurs.

2. La méthodologie et le terrain du mémoire, vérification des hypothèses

précédent sommaire suivant