WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Bale II et le financement des PME : Quels Impacts?

( Télécharger le fichier original )
par Mesmin Borgia DIKABOU
Université Paris Dauphine - Master en sciences de gestion 2006
  

précédent sommaire suivant

1.2 L'INTERMEDIATION BANCAIRE

On ne peut parler de l'intermédiation bancaire sans pour autan rappeler la contribution néoclassique à la théorie Keynésienne. Cet apport a été fait par John Hicks2 (1937). Ce dernier pose comme modèle l'établissement de l'équilibre sur deux marchés principaux:

· le marché des biens et services (liant l'épargne et l'investissement)

· le marché financier (liant offre et demande de monnaie).

En marge de la prise en compte du marché des titres, l'équilibre est atteint lorsqu'il y a égalité sur les deux marchés. Ce qui ne sous entend pas le plein emploi.

1 Cooke : Nom du président de la banque d'Angleterre. Ce ratio fixe les fonds propres des établissements de crédit à 8% de tous les engagements pondérés à des coefficients de rating prédéfinis. C'est le début de la rationalisation du crédit.

2 John Hicks : Mr Keynes and the "Classics": A Suggested Interpretation-1937

M.B. DIKABOU13

En fait, l'analyse de Hicks nous intéresse ici dans le sens ou la problématique de l'intervention de l'état dans la recherche du plein emploi est posé. Il en est de même de l'investissement qui est une fonction décroissante du taux d'intérêt et l'épargne une fonction croissante de la production. Par contre la limite se situe au niveau de la prise en compte uniquement des agrégats macroéconomiques.

En effet, sur le plan microéconomique, dans une dynamique d'économie de marché, on peut distinguer deux (2) types des sources de financement à savoir: le financement direct et le financement indirect.

1.2.1 LE FINANCEMENT DIRECT DE L'ECONOMIE

Ce mode de financement, très déterminant depuis les trente glorieuses jusqu'aux années quatre vingt six, se caractérise par la mise en rapport direct des agents en excédent de financement (ménages par l'épargne par exemple) avec ceux en besoin de financement (les entreprises ou administrations publiques):

Flux monétaire

Agent à
disponibilité

 

Agent à déficit

Titre de créance

1.2.1.1 Agents à disponibilité de financement

A titre de rappel, le revenu (R) est constitué de la consommation (C) et de l'épargne (E). Les agents à disponibilité ont une consommation inférieure au revenu soit C<R. L'épargne est égale à la différence entre R et C soit E=R-C; cette épargne représente pour cette catégorie d'agent un excédent de revenu susceptible d'être mis sur le marché financier à disposition des agents à besoin de financement.

1.2.1.2 Agents à besoin de financement

A contrario, ceux pour lesquels C1 est supérieure à R sont en besoin de financement. Ils sont donc contraints à solliciter l'excédent de ressources des agents à disponibilité sur le marché des fonds prêtables (y compris le secteur bancaire) pour combler leur déficit2: ce sont des emprunteurs.

La relation entre ces deux catégories d'agents se concrétise par l'émission des titres longs3 qui matérialisent un droit à eux opposable par les prêteurs. Les conditions de l'échange de ces titres sont fixées par le principe de la confrontation de l'offre et la demande à un prix qui n'est autre que le taux d'intérêt. Cette rencontre entre l'offre et la demande des ressources peut donc se faire soit en direct entre les agents précités, soit via des intermédiaires: c'est le principe de l'intermédiation.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.