WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La monétisation des contenus musicaux dans l'espace numérique: la téléphonie mobile

( Télécharger le fichier original )
par Paméla MICHEL
Paris IV Sorbonne - Master 2 Administration et gestion de la musique 2009
  

précédent sommaire suivant

1.2.2.3 Les risques de la banalisation de l'offre

Actuellement tous les modèles économiques s'orientent vers l'abonnement afin d'amener le consommateur à payer. Nombreuses sont les offres proposant de la musique illimitée, cela est même devenu une garantie minimum pour être certain d'attirer un maximum de clients.

Nous pouvons constater que les offres sont bien adaptées à l'usage des consommateurs et à leur propension à payer. Cependant, à travers ce regroupement de paiement pour plusieurs services, la musique peut tomber dans une certaine désacralisation et s'installer alors dans un pack commercial qui ne la valorise plus en tant que telle.

Nous avons constaté après analyse que la musique est un produit d'appel dans quelques domaines que ce soit. Elle est le premier bien culturel à être autant sollicité par les consommateurs. Il y a une crise du support mais en aucun cas une crise de la musique. Si l'abonnement ou autres formules de souscription permettent d'acquérir auprès des utilisateurs un consentement à payer, il ne faut pas négliger le danger qui règne autour de ce bien, musical et numérique. À force de la baisse sur les prix et le développement des offres de musique illimitée, l'industrie de la musique comme les opérateurs télécoms prennent le risque de tomber dans une forte banalisation de l'offre.

La musique est un produit qui fait fonctionner de nombreuses industries comme nous l'avons vu plus haut. Cependant, dans son processus de commercialisation, elle s'inscrit dans un système d'abondance voulue par le consommateur qui perd de vue la valeur de ce contenu. Ainsi, la musique s'inscrit dans un paradoxe. D'un côté elle a peu de valeur (les gens n'ont plus tendance à l'acheter) d'un autre elle est beaucoup consommée (téléchargement peer to peer).

Nous pouvons alors nous demander quelles sont les relations entretenues entre les opérateurs de téléphonie mobile et l'industrie du disque qui partagent un intérêt commun dans la vente du bien musical.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy