WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Consommation d'électricité et croissance dans l'uemoa : une analyse en termes de causalité

( Télécharger le fichier original )
par Idrissa Yaya DIANDY
Université Cheikh Anta Diop de Dakar - D.E.A Economie, Spécialité Macroéconomie Appliquée, option Economie Internationale 2007
  

précédent sommaire suivant

SECTION 3. CADRE DES RÉFORMES DU SECTEUR ÉNERGÉTIQUE DANS L'UEMOA

3.1. CONDUITE DE LA POLIQUE ÉNERGÉTIQUE DANS L'UNION

Les contextes économiques et financiers des pays de l'UEMOA sont marqués par la pauvreté et il est aujourd'hui clair que les OMD ne pourront pas être atteints à l'horizon 2015 sans un accès durable aux services énergétiques modernes (UEMOA, CEDEAO, 2006). L'analyse des problématiques régionales et du potentiel en ressources naturelles de la région démontrent la nécessité d'une action collective et d'une coopération régionale efficace et créative pour réussir le défi du changement d'échelle qui s'annonce et augmenter significativement l'accès aux services énergétiques modernes (l'électricité notamment) dans les Etats Membres.

3.1.1. La Politique Energétique Commune (PEC)

Adoptée en 2001, la PEC s'inscrit dans la continuité des mandats que l'UEMOA exerçait avant les réformes sectorielles nationales qui ont modifié les relations entre les opérateurs énergétiques et les pouvoirs publics. La PEC porte sur :

· la mise en place d'un système de planification énergétique intégré,

· la promotion des Energies Renouvelables,

· l'accélération de l'interconnexion des réseaux électriques en collaboration et sous l'égide de la CEDEAO.

3.1.2. La Politique Régionale (UEMOA, CEDEAO)

Les États Membres ont décidé de s'engager, en 2005, dans une politique régionale ambitieuse pour accroître l'accès aux services énergétiques modernes, et se fixent pour objectif, à l'horizon 2015, de permettre au moins à la moitié de la population d'avoir accès à l'électricité. Cela correspond à 36 millions de foyers supplémentaires et plus de 49 000 localités supplémentaires ayant un accès à des services énergétiques modernes (UEMOA, CEDEAO, 2006). Ce qui représente une multiplication par quatre par rapport au nombre de personnes desservies en 2005. Dans cette lancée, Le Livre Blanc12(*) a été conçu et est avant tout l'affirmation de la volonté des États de l'Afrique de l'Ouest de coordonner leurs efforts autour d'une politique énergétique commune ambitieuse. L'objectif en dix ans, est de multiplier par quatre l'accès aux services énergétiques modernes en zones rurales et périurbaines.

3.1.3. Stratégie de résolution durable de la crise de l'énergie électrique dans les Etats membres de l'UEMOA

À l'occasion de sa 12ème session ordinaire tenue à Ouagadougou, le 17 janvier 2008, la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement a décidé la mise en place d'une commission chargée de proposer, entre autres, des solutions définitives aux questions liées à la crise de l'énergie. Dans le cadre des travaux de cette commission, une étude sur la résolution de la crise de l'énergie électrique dans les Etats membres a été réalisée.

La stratégie proposée repose sur l'amélioration conséquente de l'offre d'électricité avec, notamment, un recours accru aux énergies renouvelables, la promotion des économies d'énergie et la mise en place d'un mécanisme de financement du secteur, efficace et pérenne. Elle met aussi l'accent sur la restructuration des sociétés d'électricité, en vue d'en accroître les performances. L'ensemble de la stratégie se décline en une Initiative Régionale pour l'Énergie Durable (IRED).

L'IRED s'appuie sur une vision à long terme, qui se décline en trois objectifs stratégiques prioritaires :

· faire passer le taux d'électrification dans l'UEMOA de 17% en 2007, à 80% en 2020 et 100% en 2030 (accès universel au service de l'électricité) ;

· réduire le prix moyen de l'électricité dans l'espace UEMOA à 30 F CFA le kWh, à l'horizon 2030 ;

· accroître la proportion d'énergies renouvelables et durables (hydroélectricité, solaire, éolien) dans le parc de production de 36% en 2007, à 82% en 2030.

* 12 UEMOA-CEDEAO, « Livre Blanc pour une Politique Régionale sur l'accès au Services Energétiques », janvier 2006.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.