WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

FRSP et la réduction de la pauvreté

( Télécharger le fichier original )
par J.Damascene NDAYISENGA
Universite Libre de Kigali (ULK) - Licence en Gestion 2007
  

précédent sommaire suivant

I.6 LES ASPECTS DE LA CREATION D'ENTREPRISE

La création d'une entreprise couvre l'ensemble de différents stades par lesquels passe une idée de projet pour atteindre sa maturité, sa croissance.

Quand on parle de création d'entreprise et en l'occurrence des petites et moyennes entreprises, la notion couvre les étapes par lesquels passe l'entrepreneur : de son idée de projet, à sa réalisation, à sa mise en oeuvre et à son suivi.

Le noyau central sans lequel une création d'entreprise ne pourrait avoir lieu, est l'idée de projet. Cette idée grandit et mûrit lentement avant d'être mise en action.

I.6.1 L'esprit d'entreprenariat

Pour être un entrepreneur, il faut avoir un esprit d'entreprendre. Parmi les contraintes que subissent les petites et moyennes entreprises, certaines pouvaient être évitées si les entrepreneurs possédaient une véritable culture d'esprit d'entreprise. «Il a été constaté que dans la plupart des cas les créateurs ne sont pas formés et sont mal préparés au lancement de leurs entreprises»45(*)

Un entrepreneur doit être dynamique, ambitieux, enthousiaste, persévérant et rigoureux. Il aime le risque parfois non calculé. Il a un niveau élevé d'aspiration et un sens aigu de responsabilité.

I.6.2 La dynamique de la création des PME

Une entreprise est créée lorsqu'une idée de projet d'un entrepreneur se transforme en une réalité concrète, à savoir l'entreprise. La création d'entreprise se rattache le plus souvent à la mise en place et au développement d'une innovation et illustre un certain dynamisme.

I.6.3 Le potentiel entrepreneurial

Si la création d'une entreprise est un processus risqué, tous les entrepreneurs dans leurs comportements visent à éliminer et à réduire les risques. Lorsqu'un entrepreneur décide de créer une entreprise dont il ne connaît même pas l'activité, il peut sembler prendre de gros risques.

Mais, en fait, il n'a pas conscience de prendre des risques extraordinaires. Il faut reconnaître que l'entrepreneur est une personne qui a une grande confiance en lui - même et convaincu qu'au moment où il s'engage dans la création d'une entreprise, qu'il peut gagner mieux. L'entrepreneur est beaucoup plus prudent face aux risques. Cela est aussi une grande potentialité dans ce domaine.

La création d'une entreprise demande une détermination, une motivation, un engagement inconditionnel de l'entrepreneur. L'entrepreneur modèle reste toujours à la recherche d'une réalisation personnelle, « il est motivé, plein d'énergie et de créativité.

Il a confiance en lui et participe entièrement et totalement. Il aime les risques modérés et veut être indépendant et autonome».46(*)

I.6.4 Créer une entreprise pour assouvir une passion

Lorsque la création d'une entreprise répond au besoin d'assouvir une passion, l'entrepreneur développe une relation affective avec son entreprise et se confond avec elle. Ce type d'entrepreneur a tendance à rester fermement attaché à l'entreprise quels que soient les événements parce qu'elle représente toute sa vie. La croissance de l'entreprise dépend essentiellement de l'autofinancement.

Mais, il arrive que l'entrepreneur ouvre le champ à d'autres investisseurs mais il tient préserver son espace de créativité personnelle.

I.6.5 Créer une entreprise pour assouvir un besoin d'autonomie

Dans ce type de situation, l'entreprise est un moyen et non pas une fin. L'entrepreneur ne confond pas son destin avec telle ou telle activité. L'énergie de l'entrepreneur n'est pas fournie par une passion pour un métier précis mais par une volonté farouche d'autonomie. La conséquence pour l'entreprise est que l'entrepreneur n'accepte pas de partager le contrôle. Quand l'entreprise n'est plus viable, l'entrepreneur préfère la céder pour développer autre chose plutôt que d'en partager le contrôle.

I.6.6 Créer une entreprise pour assouvir un désir de puissance

Pour l'entrepreneur qui est animé par un désir de puissance, il est difficile de le dissocier de son entreprise. Le besoin de gouverner une grande organisation et la peur du vide autour de soi amène l'entrepreneur à s'accrocher fermement à son entreprise qui constitue toute son identité. Il n'accepte jamais de céder son entreprise, il ne peut la quitter que lorsqu'il en est contraint.

I.6.7 Créer une entreprise pour faire fortune

Dans ce genre de situation, l'objectif de l'entrepreneur est de constituer un gros patrimoine. Il cherche un métier où il peut aller vite et n'hésite pas à s'associer avec un grand groupe pour aller encore plus vite.

L'énergie de l'entrepreneur ne découle ni de la passion pour un métier, ni par le désir d'autonomie mais par l'argent. C'est le cas où il est plus facile de dissocier l'entreprise de son fondateur.

I.6.8 Créer une entreprise parce que l'on n'a pas d'autre choix

Ici, l'entrepreneur n'a pas le choix entre une activité salariée et la création d'entreprise. Il ne peut que s'installer à son compte pour gagner sa vie. La peur de l'échec et des difficultés matérielles qui pourraient en découler, fournit à l'entrepreneur l'énergie nécessaire.

* 45 ALBAGLI C., Création de l'entreprise en Afrique, éd. EDICEF, Paris, 1997, p.79

* 46 FORTIN P.A., Devenez entrepreneur, presse de l'université Laval, Québec, 1986, p.88.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.