WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

FRSP et la réduction de la pauvreté

( Télécharger le fichier original )
par J.Damascene NDAYISENGA
Universite Libre de Kigali (ULK) - Licence en Gestion 2007
  

précédent sommaire suivant

I.2 ASPECT GENERAL DE LA PAUVRETE AU RWANDA

La pauvreté au Rwanda est la conséquence de facteurs économiques et historiques.

Premièrement la structure économique reflète un échec chronique à réaliser l'accroissement de la productivité dans le contexte d'une population large et allant grandissant, la croissance démographique. Cet échec est devenu plus évident dans les années 1980 et au début des années 1990, conduisant à de sévères problèmes structurels.

Deuxièmement, la guerre et le génocide de 1994 ont laissé un héritage horrifiant, appauvrissant encore plus le pays et laissant un certain nombre de problèmes et défis spécifiques.

La pauvreté est un phénomène complexe et multidimensionnel, et lutter contre cette endémie suppose une bonne compréhension de ses caractéristiques et l'identification de ses causes profondes.

I.2.1 Les causes de la pauvreté au Rwanda

Les causes de la pauvreté sont variées et sont en parfaite interaction;

Elles sont de plusieurs ordres:

- Economique : chômage et sous emploi, inaccessibilité aux actifs de production, stagnation ou récession des économies nationales, faible production du travail, mauvaise gestion des affaires publiques,...

- Politique: troubles sociaux, déficit démocratique,...

- Naturel: qualité du sol, aléas climatiques, désertification, enclavement des régions,...

- Social: niveau élevé d'analphabétisme, forte croissance démographique,...

- Technique: difficultés d'accès aux techniques de production, à la science et aux nouvelles technologies, absence des infrastructures économiques de base,...

- Culturel: absence de culture d'excellence, existence de nombreux tabous,...

La littérature économique, quant à elle, présente trois éléments comme principales causes de la pauvreté19(*) :

- La dotation inégale des facteurs de production;

- Les choix individuels des gens;

- L'inégalité d'accès aux chances de s'en sortir.

La première cause de la pauvreté est la dotation inégale en facteurs de production20(*). Les pays comme les individus n'ont pas du tout la même dotation en capital physique, financier et humain ainsi que le même accès aux connaissances technologiques nécessaires et à l'utilisation optimale de ce capital.

Lutter contre cette cause de la pauvreté est en partie possible via la redistribution des richesses des nantis vers les pauvres. Cette redistribution peut se faire de manière volontaire si les nantis voient leur intérêt à rendre la situation des pauvres plus acceptable (moins de vols par exemple) ou par un acte de bénévolat pour la constitution d'une société plus juste et plus fraternelle.

Elle peut aussi se faire malgré l'opposition des nantis par une loi imposée par l'Etat (par exemple une reforme foncière) ou par la révolte de la population.

La deuxième cause de la pauvreté résulte du choix individuel des gens. Que ce soit en terme d'allocation du temps entre le loisir et le travail, entre la consommation et l'épargne, ou dans le choix des biens de consommation par exemple d'alcool, les gens seraient responsables des inégalités puisqu'ils choisissent librement d'allouer leurs ressources individuelles à un tel choix et en subissent les conséquences positives ou négatives ainsi que leurs famille. Evidement, si les possibilités diffèrent trop entre les gens au départ, ils deviennent difficiles de faire porter au choix individuel le fardeau des inégalités.

De plus même si le choix individuels doit être respectés dans une société basée sur le libre choix de l'individu, on ne peut vouloir influencer ces choix par des actions d'information, de sensibilisation et d'éducation pour mieux faire réaliser les alternatives possibles et les conséquences à court et à long terme de chacun d'entre elles.

La troisième cause de la pauvreté vient d'inégalité d'accès aux chances de s'en sortir. Suivant cette approche, la lutte contre la pauvreté passe par le rétablissement des chances des pauvres.

On discute d'accès à des services essentiels comme la santé, l'éducation de base,l'eau potable,d'accès aux opportunités économiques comme le marché, le micro crédit ou simplement de politiques non discriminatoires envers les groupes les plus pauvres. Les programmes d'aide jouent essentiellement sur cette cause de la pauvreté.21(*)

Les causes générales de la pauvreté au Rwanda sont liées au manque de ressources financières et aux problèmes d'accès aux ressources naturelles d'où la combinaison de facteur négatif et l'évolution négative du PIB.

D'après le rapport du Programme National pour la réduction de pauvreté, la pauvreté est de plus en plus étroitement liée à la structure du ménage, à la fois à cause du génocide et à cause de la prévalence du VIH/SIDA.

Selon le même rapport, neuf causes de la pauvreté ont été pointées du doigt par une proportion significative de la population, telles sont dans l'ordre d'ignorance, les aléas climatiques, le manque de bétail, conséquemment du fumier, l'insuffisance de terres, la mauvaise gestion du patrimoine, infertilité du sol, la paresse, la guerre et ses conséquences.

« La pauvreté au Rwanda, comme ailleurs en Afrique, menace, la stabilité socio-économique et a celles racines profondes» dans 22(*) :

- La faible productivité de l'exploitation agricole ;

- L'insuffisance d'accès aux possibilités d'emploi ;

- L'accès minime des pauvres aux crédits, même pour des montants réduits ;

- L'insuffisance d'accès aux moyens qui permettent d'appuyer le développement rural dans les régions pauvres

- L'insuffisance d'accès aux marchés ou les pauvres peut produire des biens et services.

- La destruction des ressources naturelles qui entraîne une dégradation de l'environnement.

- Une baisse de productivité.

- La faible dotation au capital humain.

- L'insuffisance d'accès a l'aide pour les personnes qui vivent en marge et pour celles qui sont victime de la pauvreté, comme les rescapé du génocide de 1994 et d'autres personnes vulnérables.

- L'absence de participation des pauvres a l'élaboration des programmes de développement.

- Et le taux de croissance démographique d'opportunités, exploitables etc»23(*)

* 19 DUBOEUF. F., Introduction aux théories économiques, éd. la Découverte, Paris, 1999, p. 32

* 20 DUBOEUF. F., Introduction aux théories économiques, éd. la Découverte, Paris, 1999, p. 32

* 21 Banque Mondial, Faire reculer la pauvreté en Afrique subsaharienne, résumé analytique, Washington, 1996, p20

* 22 UMULISA G. : La contribution des projets de développement dans la réduction de la pauvreté en milieu rural Rwandais; ULK, Kigali, 2004, inédit.

* 23 MINECOFIN, (PNRP), Document stratégique de réduction de la pauvreté, Kigali, 2000

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.