WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'efficacité technique des banques et ses facteurs explicatifs: application à  la Commercial Bank-Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Martial TCHAKOUNTE DAZOUE
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master II en Banque et Finance 2009
  

sommaire suivant

UNIVERSITE CATHOLIQUE D'AFRIQUE CENTRALE
INSTITUT CATHOLIQUE DE YAOUNDE
FACULTE DE SCIENCES SOCIALES ET DE GESTION

L'EFFICACITE TECHNIQUE DES BANQUES ET SES

FACTEURS EXPLICATIFS : APPLICATION A LA

COMMERCIAL BANK - CAMEROUN

THEME DE

MEMOIRE :

Mémoire présenté et soutenu en vue de l'obtention du
Master 2 en Banque et Finance par :

Martial TCHAKOUNTE DAZOUE
Licencié en Economie de Gestion

Sous la Direction de :

Daniel YOUKNA KAMYAP
Docteur en Sciences économiques
Enseignant associé à l'Université Catholique d'Afrique Centrale

Année académique 2008 - 2009

L'efficacité technique des banques et ses facteurs explicatifs : application à la Commercial Bank - Cameroun

2010

 
 

SOMMAIRE

DEDICACE iii

REMERCIEMENTS iv

LISTE DES ABBREVIATIONS v

LISTE DES FIGURES, GRAPHIQUES ET TABLEAUX vii

RESUME viii

INTRODUCTION GENERALE 1

PREMIERE PARTIE :

L'EFFICACITE TECHNIQUE : CONCEPTS THEORIQUES ET MESURE EN PRATIQUE 6

INTRODUCTION 7

CHAPITRE I : DISCOURS THEORIQUES SUR L'EFFICACITE TECHNIQUE ET SA MESURE 8

Section 1 : Comprendre la notion d'efficacité technique et ses contours 8

Section 2 : Comment mesurer l'Efficacité technique ? 15

CHAPITRE II : MESURE DE L'EFFICACITE TECHNIQUE DE LA COMMERCIAL BANK - CAMEROUN 25

Section 1 : Présentation du modèle empirique 25

Section 2 : Résultats et interprétation de l'efficacité technique de la CBC 34

CONCLUSION 42

DEUXIEME PARTIE :

LES FACTEURS EXPLICATIFS DE L'EFFICACITE TECHNIQUE DES BANQUES 43

INTRODUCTION 44

Chapitre III : REVUE DE LITTERATURE : LES FACTEURS EXISTANTS ET LES METHODES POUR LES

IDENTIFIER 45

Section I : Revue des différents facteurs explicatifs de l'Efficacité technique des banques 45

Section 2 : Les modèles d'analyse des facteurs de l'efficacité technique 50

CHAPITRE IV : LES FACTEURS EXPLICATIFS DE L'EFFICACITE TECHNIQUE : CAS DE LA CBC 61

Section 1 : Variables et Hypothèses du modèle 61

Section 2 : Présentation des résultats et interprétation 68

CONCLUSION 77

CONCLUSION GENERALE 78

BIBLIOGRAPHIE 80

ANNEXES 83

TABLE DES MATIERES 90

L'efficacité technique des banques et ses facteurs explicatifs : application à la Commercial Bank - Cameroun

2010

 
 

DEDICACE

ei.

Mek pare ntk

- M. Pau( TCHA3C0113VTE - Dr Jeannette TCHA3C0113VTE

Meik scoark, vnan, freAtei et ino-n/ neivow :

- IdeCette TCHA3C0113VTE
- Liz TCHA3C0113VTE
- ChristeC~e TCHA3C0113VTE
- Ghandi TCHA3C0113VTE

- Mathys 3Voa TIE3VTCHE11

Ce travail est un fruit exemplaire de Cesprit de courage que nous partage ons.

L'efficacité technique des banques et ses facteurs explicatifs : application à la Commercial Bank - Cameroun

2010

 
 

REMERCIEMENTS

Nous remercions avant tout le Seigneur Dieu Tout Puissant pour la Grâce offerte de pouvoir réaliser un tel travail.

Nous exprimons notre reconnaissance envers le Dr Daniel YOUKNA KAMYAP, notre Directeur de mémoire, pour nous avoir guidés tout au long de cette étude. Ses encouragements et ses remarques ont été pour nous des éléments nourrissant, nécessaires au progrès.

Un merci particulier à l'endroit du Pr Hubert NGNODJOM, coordonnateur des filières LEG & MBF, pour l'encadrement qu'il garantit avec dévotion à tous ses étudiants. Merci à son Assistante, Mme Laetitia AKUE, ainsi qu'à tous les enseignants de cette filière qui nous ont appris énormément durant notre parcours à l'UCAC.

A Monsieur Pierre David TSANGUE, actuellement Directeur Régional du Grand Nord à la CBC, et à M NANFAH (Analyste) pour l'encadrement attentif et régulier durant et après notre stage au Département des Analystes de la CBC. Merci spécialement à M TSANGUE pour nous avoir guidés dans la recherche des informations à collecter à l'occasion de ce mémoire. A Mme TAGNE, à M PAOUA et à Mme KAMSEU du département de la comptabilité générale de la CBC pour nous avoir permis d'accéder aux informations comptables publiables de la banque.

Au Dr Jean Robert KALA KAMDJOUG, pour ses explications à propos de notre thème. Nous le remercions également de nous avoir prêté le livre de Cooper (2000).

Nous remercions sincèrement M PIEUME, Ingénieur Statisticien - Economiste et Enseignant à l'UCAC pour sa participation active à ce travail, notamment dans la partie économétrique. Nous remercions par ailleurs Monsieur Yves Sévérin KAMGNA, Cadre à la BEAC pour ses réponses à certaines de nos incompréhensions.

Merci particulier à Patrick TIMENE et à Jean Pierre SIGNE-NGUETE pour avoir pris le temps de relire ce travail. Nous ne saurons oublier nos parents, frères, soeurs et nombreux amis pour leurs aides diverses, leurs encouragements et leurs prières.

LISTE DES ABBREVIATIONS

BICEC : Banque Internationale du Cameroun pour l'Epargne et le Crédit CBC : Commercial Bank - Cameroun

COBAC : Commission Bancaire de l'Afrique Centrale

CNC : Conseil National du Crédit

CRS : Constant Return to Scale (modèle à Rendements d'Echelle Constants) DEA : Data Envelopment Analysis (méthode par enveloppement des données) DDL : Degré De Liberté

DG : Directeur Général

DMU : Decision Making Unit (unité de décision, unité de production indépendante) FDH : Free Disposal Hull (méthode de disposition libre des données)

FP : Fonds Propres

NFC : National Financial Credit

PME : Petites et Moyennes Entreprises

SCB - CA : Société Commerciale de Banques - Crédit Agricole

SFA : Stochastic Frontier Approach (approche par les frontières stochastiques) SGBC : Société Générale de Banques au Cameroun

TD : Taux de Défauts

UBA : United bank for Africa

UBC : Union Bank of Cameroon

VRS : Variable Return to SCALE (modèle à Rendements d'Echelle Variables)

LISTE DES FIGURES, GRAPHIQUES ET TABLEAUX

A- Figures

Figure 1 : Illustration de la mesure de l'efficacité : cas de 2 intrants Figure 2 : Frontière de production et rendements d'échelle

Figure 3 : Les deux types d'appréciation de l'efficacité technique Figure 4 : Illustration du tracé d'une frontière non paramétrique

B- Graphiques

Graphique A : Evolution des crédits et dépôts du marché sur l'ensemble de la période Graphique B : Volumes moyens des crédits et dépôts des banques

Graphique C : Parts de marché individuelles de dépôt en août 2009

Graphiques D et E : Parts de marché des banques regroupées en août 2009 Graphique F : Evolution des volumes de dépôt de la CBC et des autres banques Graphique G : Evolution des volumes de crédit de la CBC et des autres banques Graphique H : Evolution des taux d'intermédiation de la CBC et des autres banques Graphique I : Evolution de l'efficacité technique pure et d'échelle sur la période Graphique J : Evolution des scores des trois types d'efficacité technique

Graphique K : Evolution de l'efficacité technique et des variables -hypothèses

C- Tableaux

Tableau 1 : Scores d'efficacité totale, pure et d'échelle de la CBC Tableau 2 : Facteurs explicatifs de l'efficacité technique totale Tableau 3 : Facteurs explicatifs de l'efficacité technique pure

L'efficacité technique des banques et ses facteurs explicatifs : application à la Commercial Bank - Cameroun

2010

 
 

sommaire suivant