WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evolution de l'économie centrafricaine apres la crise financiere

( Télécharger le fichier original )
par Gildas Walter GNANGA
ISSEA -  2009
  

précédent sommaire suivant

TABLE DES MATIERES

DEDICACE i

REMERCIEMENTS ii

TABLE DES MATIERES iv

LISTE DES GRAPHIQUES ET TABLEAUX vi

ABREVIATIONS ET SIGLES viii

AVANT-PROPOS IX

RESUME VIII

INTRODUCTION 1

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL ET TRAVAUX 2

I.4 Présentation de la sous direction des statistiques Economiques, Démographiques et sociales. 5

I.5 Présentation du cadre de travail 6

I.6 Travaux effectués pendant le stage 6

I.6.1 Collecte des prix et collecte des données 7

0rganisation de l'enquête 8

Méthodologie 9

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA CRISE FINANCIERE PAR LA BALANCE DE PAEIMENT ET LA BALANCE COMMERCIALE 10

II.1 Définition des concepts. 10

II.2 Origines de la Crise 11

CHAPITRE III: EVOLUTION DE L'ECONOMIE CENTRAFRICAINE 14

III.1 Evolution du secteur réel 14

III.1.1 L'offre intérieure 14

III.1.2 Situation de l'économie centrafricaine entre 2007 et 2009 14

Le secteur réel 14

III.1.5 Secteur Monetaire 19

III.1.5.1 Les finances publiques 19

III.1.6 Balance des paiements et échanges extérieurs 21

III.2 Situation monétaire 23

III.6 Balance des paiements 28

Chapitre IV : PRESENTATION DES RESULTATS 30

Conclusion 43

BIBLIOGRAPHIE 44

ANNEXES I

ANNEXE I I

ANNEXES II : Rapprochement de l'aide programmée et des besoins ............................II

LISTE DES GRAPHIQUES ET TABLEAUX

Liste des Graphiques

Graphique 1 : Contribution des secteurs à la croissance du PIB 16

Graphique 2:Ratios budgétaires (en % PIB) 20

Graphique 3:commerce extérieur (en % PIB) 21

Graphique 4:Solde du compte courant 22

Graphique 5:Evolution des exportations par trimestre de 2008 et 2009 25

Graphique 6:Exportation de diamant 25

Graphique 7:Exportation de grumes 26

Graphique 10:Evolution de l'aide extérieure 30

Graphique 11:Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements 35

Graphique 12 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements 35

Graphique 13 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements 36

Graphique 14 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements 36

Graphique 15 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements 37

Graphique 16 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements 37

Graphique 17: Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements 38

Graphique 18:Couverture des besoins en appuis budgétaire par les versements 38

Graphique 19 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements 39

Graphique 20 : Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements 39

Graphique 8:couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements III

Graphique 9:Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements III

Graphique 10:Couverture des besoins en appuis budgétaires par les engagements IV

Graphique 11:Couverture des besoins en appuis budgétaires par les versements IV

Liste des tableaux

Tableau 1:Répartition des dépenses d'investissement entre secteur public et privé 17

Tableau 2:Indicateurs 18

Tableau 3:Quelques ratios (en %) 18

Tableau 4 :Taux d'inflation 19

Tableau 5:Evolution des expartations et des importations (en %) 22

Tableau 6:Evolution des agrégats monetaires 23

Tableau 7:Solde budgétaire 27

Tableau 8:Balance des paiements,2007-2009 27

Tableau 9:Besoins de financements exterieurs (appuis budgétaires)après ka crise I

Tableau 10:mobilition de ressources extérieures (appuis budgétaires) II

ABREVIATIONS ET SIGLES

APD : Aide Publique au Développement

BAD : Banque Africaine de Développement

BCR : Bureau Central des Recensements

BEAC : Banque des Etats de l'Afrique Centrale

BM : Banque Mondiale

CEMAC : Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale

DSF : Déclaration Statistique et Fiscale

DSRP : Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté

ICASEES : Institut Centrafricain de Statistiques, des Etudes Economiques et Sociales

IDA : Agence de Développement International

IDH : Indice de Développement Humain

IFC : Initiative de Financement du Commerce

IPPTE : Initiative Pays Pauvres Très Endettés

ISSEA : Institut Sous Régional de Statistique et d'Economie Appliquée

ITIE : Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives

PIB: Produit Intérieur Brut

MEPCI : Ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération Internationale

MFB : Ministère des Finances et du Budget

UNESCO: United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

RCA : République Centrafricaine

AVANT-PROPOS

La formation des Techniciens Supérieurs de la Statistique à l'Institut Sous-Régional de Statistique et d'Economie Appliquée est couronnée par un stage académique d'une durée de trois mois. Plus qu'une exigence académique, ce stage est supposé compléter la formation et préparer l'insertion professionnelle de l'étudiant.

C'est dans cette optique que nous avons effectué notre stage à l'Institut Centrafricain des Statistiques, des Etudes Economiques et Sociales. Dans ce contexte, nous avons bien accordé une attention particulière à la crise financière internationale. Ainsi, le thème :

«  L'évolution de L'économie Centrafricaine  la Crise Financière»

a retenu notre attention.

Il s'agit pour nous de mettre à contribution les enseignements reçus à l'ISSEA et ailleurs, afin d'examiner les effets de cette crise et d'apporter notre modeste contribution à la résolution des tâches de notre structure d'accueil.

Aucune oeuvre humaine n'étant parfaite, toutes les remarques et suggestions seront bien reçu et permettront d'améliorer la qualité de ce travail.

RESUME

Nous nous sommes proposés dans le présent rapport d'analyser l'évolution de l'économie centrafricaine après la crise financière internationale de 2008 sur l'économie centrafricaine, en étudiant les effets présents et futurs de cette crise sur l'économie de ce pays.

Pour atteindre ces objectifs, après la collecte, l'apurement et le traitement des données, nous avons construit des tableaux et graphiques relatifs aux principaux indicateurs permettant d'apprécier les effets de la crise financière dans l'évolution l'économie centrafricaine.

Ainsi, comme principaux résultats, nous relevons que l'économie centrafricaine, qui a connu une progression soutenue depuis 2004 (son PIB est passé de 699.2 milliards en 2004 à 749.9 milliards en 2005), a vu cet élan ralentir en 2008 par une combinaison de facteurs défavorables. Parmi ces facteurs, on peut citer : la crise de l'électricité (en particulier depuis juin 2008), la flambée des prix du pétrole, la crise alimentaire, et surtout la crise financière internationale. Ainsi, le taux de croissance évalué au prix de l'année n-1 se situait à 3,7% en 2007 est tombé à 2% en 2008 et 1,7% en 2009. Toutefois, le PIB par tête d'habitant a connu une expansion à la hausse, passant de 189 437 FCFA en 2007 à 192 884 FCFA en 2008 et 205 728 FCFA en 2009. La balance commerciale et la balance de paiement qui étaient autrefois excédentaires sont devenues de plus en plus déficitaires.

INTRODUCTION

La crise financière internationale résulte d'une bulle immobilière qui a commencé aux USA en 2006 et s'est propagée dans le reste du monde. La crise financière actuelle bouleverse l'économie mondiale en causant un ralentissement des activités économiques dans la plupart des pays industrialisés. Elle a eu des répercutions sur les économies des pays sous développés en général et sur l'économie centrafricaine en particulier à partir de 2008.

La conjoncture économique nationale est marquée par le ralentissement de l'activité économique, en relation avec les productions forestières et minières du pays, durement touchées par cette crise financière.

En dépit de la faible participation de la RCA au marché financier international et aux échanges commerciaux mondiaux, on est en droit de se demander quel est l'évolution de l'économie centrafricaine après la crise financière ?

Ceci dit, le besoin de comprendre l'évolution de l'économie centrafricaine après la crise financière est plus grand que jamais.

Le présent travail se propose de présenter dans un premier temps la conjoncture économique centrafricaine avant la crise financière, dans un second temps de faire une corrélation entre la crise financière internationale et l'économie centrafricaine pendant et enfin de proposer des mesures d'urgences de politique économique pour faire face à cette crise financière.

CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL ET TRAVAUX

Dans ce chapitre nous présenterons brièvement la structure dans laquelle nous avons effectué notre stage.

I .1 Présentation de l'institut centrafricain de Statistiques des Etudes Economiques et Sociales (ICASEES)

Créé par la loi n° 2008//MEPCI/DIRCAB/DG-ICASEES du 05 novembre 2008 relative à l'affectation à l'Institut Centrafricain des Statistiques, des études Economiques et Sociales, (ICASEES) est composé de 05 grandes directions et de 07 Délégations régionales.

Les cinq grandes directions sont les suivantes :

- Direction des Méthodes et Normes Statistiques et de l'Informatique ;

- Direction de la Coordination et de Développement des Statistiques Régionales;

- Direction de la Comptabilité Nationale et de la Conjoncture ;

- Direction des Statistiques Economiques, Démographiques et Sociales ; 

- La Direction des Ressources et de la Documentation.

Il convient de rappeler que l'ICASEES est devenu autonome par Décret n°06.238 du 21 juillet 2006.

I.2 FONCTIONNEMENT ET ATTRIBUTION

L'ICASEES a pour mission :

§ assurer la collecte, le traitement et l'analyse ainsi que la diffusion des informations statistiques.

§ assurer la coordination des activités des antennes régionales de statistique;

§ mettre en oeuvre les mécanismes visant à l'harmonisation des concepts, des normes et des méthodes statistiques;

§ réaliser certaines opérations prévues dans le programme national de statistique;

§ centraliser les données provenant des autres services producteurs et en assurer la diffusion forme agrégée;

§ Organiser et gérer la documentation nationale en matière statistique ainsi que la diffusion des données statistiques. A cet effet, eu égard au rôle capital que joue cet institut, il est important d'être informé sur son mécanisme de fonctionnement afin de prendre des mesures adéquates qui s'imposent.

L'ICASEES est dirigé par un Directeur Général assisté des Directeurs qui exercent sous sa responsabilité ainsi que des Chefs de Service dépendant de chacune des cinq directions.

Dans le cadre de notre travail, nous allons nous intéresser à la Direction des Statistiques Economiques, Démographiques et Sociales  qui a été la structure d'accueil pendant notre stage.

I.4 Organigramme de l'ICASEES

Institut Centrafricain de la Statistique, des Etudes Economiques et Sociales (ICASEES)

Direction de la Coordination et du Développement des Statistiques Régionales

Direction de la Comptabilité Nationale, de la Conjoncture et des Prévisions

Direction des Méthodes, des Normes Statistiques et Informatiques

Direction des Statistiques Economiques, Démographiques et Sociales

Direction Administrative, Financière et de la Documentation

Service des Normes Statistiques

Service des Méthodes

Service Informatique

Service de la Coordination des Statistiques régionales

Service de la Planification et du Développement régional

Service de la Comptabilité Nationale

Service de la Conjoncture et des Prévisions

Service des prix

Service des Echamges

Service de Production

Service des statistiques sociales

Service des statistiques démographiques

Service Administratif et Financier

Service de la Documentation et de la Production

Direction Générale

Comité de Direction

Secrétariat Commun

Conseil d'Administration

I.4 Présentation de la sous direction des statistiques Economiques, Démographiques et sociales.

A la tête de cette direction se trouve un Directeur dont la mission est de :

ü Collecter, traiter et analyser les statistiques de production des ménages, des entreprises, des administrations et/ou des organes spécialisés ; collecter, traiter et analyser les Statistiques des prix ; concevoir,

ü Collecter, traiter et analyser les enquêtes revenues et les dépenses des ménages ;

ü Suivre la démographie des entreprises industrielles et commerciales ;

ü Faire des études économiques à partir des statistiques économiques élaborées ainsi que de gérer la base de données des entreprises industrielles et commerciales.

Elle a cinq services exerçant sous sa gouverne. Il s'agit de :

§ le Service des Prix

§ le Service de la Production

§ le Service du Commerce Extérieur

§ le Service des Statistiques Démographiques

§ le Service des Statistiques Sociales

ö Pour ces cinq services, les tâches les plus importantes consistent à collecter et saisir les données sur les prix.

ö Collecter des données sur les prix de base de régions;

ö Collecter des prix traditionnels pour l'IPC;

ö Collecter et saisir les données du PCI/Afr. ;

ö Publier mensuellement les prix info sous la nouvelle version;

ö Elaborer les statistiques de production des différents secteurs de l'économie et des administrations;

ö Réaliser en cas de besoin toutes enquêtes spécifiques auprès des entreprises industrielles et commerciales;

ö Elaborer les indices de production industrielle;

ö Elaborer avec les services de douanes les statistiques du commerce extérieur ;

ö Elaborer les statistiques des échanges extérieures par l'exportation des DESF et par la réalisation des enquêtes périodiques des ménages du commerce et du transport;

ö Réaliser les enquêtes et recensements démographiques;

ö Etudier et interpréter l'évolution des paramètres démographiques;

ö Collecter et analyser toutes les statistiques portant sur l'éducation, la santé, l'emploi et sur tout autre domaine à caractère social et suivre l'évolution des principaux indicateurs de la pauvreté.

I.5 Présentation du cadre de travail

La sous Direction des statistiques Economiques Démographiques et sociales emploie actuellement 28 personnes dont un directeur ,4 chefs de service et 2 stagiaires, 2 agents temporaires de la collecte pour l'IHPC.

En ce qui concerne les équipements dans la sous direction, nous avons constaté un nombre acceptable des matériels informatiques :

· 45 micros ordinateurs;

· 1 scanner;

· 2 photocopieuses;

· 9 imprimantes;

· 6 ordinateurs portables.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.