WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'un modèle de gestion en réseau des paiements des frais scolaires


par Aimé BOTUKU
ISIPA - Graduat 2010
  

précédent sommaire suivant

Utilité d'une base de données ?

Une base de données permet de mettre des données à la disposition d'utilisateurs pour une consultation, une saisie ou bien une mise à jour, tout en s'assurant des droits accordés à ces derniers. Cela est d'autant plus utile que les données informatiques sont de plus en plus nombreuses.

Une base de données peut être locale, c'est-à-dire utilisable sur une machine par un utilisateur, ou bien répartie, c'est-à-dire que les informations sont stockées sur des machines distantes et accessibles par réseau.

L'avantage majeur de l'utilisation de bases de données est la possibilité de pouvoir être accédées par plusieurs utilisateurs simultanément.

La gestion des bases de données

Afin de pouvoir contrôler les données ainsi que les utilisateurs, le besoin d'un système de gestion s'est vite fait ressentir. La gestion de la base de données se fait grâce à un système appelé SGBD (système de gestion de bases de données) ou en anglais DBMS (Database management system). Le SGBD est un ensemble de services (applications logicielles) permettant de gérer les bases de données, c'est-à-dire :

- permettre l'accès aux données de façon simple ;

- autoriser un accès aux informations à de multiples utilisateurs ;

- manipuler les données présentes dans la base de données (insertion, suppression, modification).

Le SGBD peut se décomposer en trois sous-systèmes :

- le système de gestion de fichiers : il permet le stockage des informations sur un support physique

- le SGBD interne : il gère l'ordonnancement des informations ;

- le SGBD externe : il représente l'interface avec l'utilisateur.

3.2 : Règles de gestion

Les règles de gestion sont des informations de commande qui définissent la suite des opérations effectuées pour passer des données de base au résultat.(4(*))

- Un élève étudie dans une et une seule classe

- Dans une classe étudient un ou plusieurs élèves

- Une classe est contenue une et une seule option

- Une option contient dans une ou plusieurs classes

- Dans une section se trouvent une ou plusieurs options

- Un élève effectue un ou plusieurs paiements

- Un paiement est effectué par un élève

- Un paiement se fait en une ou plusieurs monnaies

- Un employé perçoit un ou plusieurs paiements

- Un paiement est perçu par un employé

- Une option se trouve dans une section

- En une monnaie, se font un ou plusieurs paiements

- Un frais peut concerner une ou plusieurs sections

- Une section est concernée par un ou plusieurs frais

3.3 Cardinalités

La cardinalité ou multiplicité dans les schémas relationnels en modélisation des données, sert à compter le nombre minimum et maximum de possibilités que chaque classe contient dans la relation liant deux ou plusieurs objets. Cette notion est utilisée par la modélisation Merise et UML. Avec UML par exemple, si une classe Client peut avoir de 0 à 2 adresses, on parle d'une multiplicité 0.2.

La multiplicité est la définition du nombre possible de relations entre les Types alors que la cardinalité définie le nombre de relations réellement implémentées entre les Objets issus de ces Types.

- 0,1 : Aucune ou une instance

- 1 : Une instance exactement

- 0,n : Aucune ou plusieurs instances

- 1,n : Une instance ou plusieurs

3.4 Recensement et description sémantique des objets

3.4.1 Recensement des objets

Un objet est une entité ayant une existence propre et étant conforme aux choix de gestion de l'entreprise. Aussi, un objet est complètement défini lorsque toutes ses propriétés sont établies et son identifiant trouvé. Utilisant la méthode documentaire et partir de notre observation, nous avons recensé les objets ci-après :

1. Elève

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Numel

Nom

Postn

Pren

Sexe

Datnaiss

Adr

Nomp

Nomère

Telparent

Numéro élève

Nom

Post-nom

Prénom

Sexe

Date de naissance

Adresse

Nom du père

Nom de la mère

Téléphone parent

15

15

15

1

10

30

15

15

4

10

*

2. Classe

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Codcl

Libcl

Code classe

Libellé classe

5

20

 

*

3. Option

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Codop

Libop

Code option

Libellé option

5

30

 

*

4. Section

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Codsec

Libsec

Code section

Libellé section

5

30

 

*

5. Frais

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Codfr

Libfr

Mtfr

Per

Code frais

Libellé frais

Montant frais

Période

5

20

5

5

*

6. Monnaie

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Codmon

Linmon

Code monnaie

Libellé monnaie

5

10

 

*

7. Employé

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Nempl

Nom

Postn

Pren

Sexe

Tel

Numéro employé

Nom

Post-nom

Prénom

Sexe

Téléphone

15

15

15

1

2

10

*

8. Paiement

Code

Libellé

Nature

Notes

AN

N

Npaie

Datpaie

Mtypaie

Motifpaie

Nreçu

Codfr

N°paiement

Date paiement

Montant payé

Motif paie

N°reçu

Code frais

5

10

20

5

6

5

*

#

3.5 Recensement des relations

Relations

Objets liés

1
2
3
4
5
6

7

Etudier

Contenir

Se trouver

Concerner

Effectuer

Percevoir

Se faire

Elève et classe

Classe et option

Option et section

Section et frais

Elève et paiement

Employé et paiement

Paiement et monnaie

3.6 Dictionnaire des données

Un dictionnaire des données permet de recenser et d'écrire l'ensemble des propriétés qui seront utilisés par le système. Etant source d'information, il est un outil irremplaçable et sert de référence durant toute la vie des données de la base.

 

Elève

Classe

Option

Section

Frais

Monnaie

Paiement

Employé

Code

Libellé

Numéro

Nom

Post-nom

Prénom

Sexe

Dat

Lieu

Adresse

Téléphone

Montant

Période

Motif

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

3.7 Détermination des cardinalités

Les cardinalités permettent de caractériser le lien qui existe entre une entité et la relation à laquelle elle est reliée5(*).

Etudier

1,n

1,1

Classe

Elève

1,n

1,1

Contenir

Option

Classe

1,n

1,1

Se trouver

Section

Option

1,1

Effectuer

1,n

Elève

Paiement

1,n

1,n

Se Faire

Monnaie

Paiement

1,1

1,n

Percevoir

Paiement

Employé

Concerner

1,n

Frais

Section

1,n

3.8 Modèle conceptuel de Données Brut

Il consiste à identifier à partir d'une description en langage naturel, des entités et des associations en appliquant les règles suivantes :

- les noms deviennent les entités ;

- les verbes deviennent des relations.

Le MCD schématise les données du système d'information6(*).

1,n

1,1

Etudier

MONNAIE

#Codmon

ELEVE

#Numel

Effectuer

Percevoir

Se faire

Se trouver

Contenir

OPTION

#Codop

CLASSE

#Codcla

SECTION

#Codsec

FRAIS

#Codfr

EMPLOYE

#Nempl

PAIEMENT

#Npaie

1,n

1,n

1,n

1,1

1,1

1,1

1,1

1,n

1,n

1,n

1,n

Concerner

1,n

3.9 Epuration

L'épuration consiste à oter de la base de données toutes formes de redondances (polysémie et synonymie).

3.9.1 Vérification de la cohérence des objets

La vérification consiste à éliminer dans le MCD brut tout problème de polysémie et synonymie :

- La polysémie : concerne un seul mot à plusieurs significations

- La synonymie : concerne plusieurs mots ayant une même signification

Au cours de l'épuration du MCD brut en MCD valide, il ya lieu d'observer les règles suivantes :

· Toute association porteuse des propriétés avec cardinalité (0, 1) devait se transformer en un ci mais partielle7(*)

· Toute autre association passe comme telle dans le MCD valide.

* 4 KAYAMBA I. op cit

* 5 F. DIGALLO, Méthodologie Merise, Paris, 15 Juillet 2001, P.55

* 6 F. DIGALLO , op.ci,P.57

* 7 KAYAMBA. op cit

précédent sommaire suivant