WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique face à  la crise

( Télécharger le fichier original )
par Imad Benlahmar
INSEEC - Master 2010
  

précédent sommaire suivant

2- Crise financière

2-1- Origine de la crise

Les prémices de la crise financière actuelle ont vu le jour au cours de l'été 2007. Un ralentissement de l'activité économique conjugué à une hausse des taux d'intérêt a contribué à l'augmentation du taux d'endettement de ménages américains. En effet, l'injection massive de crédits à des ménages à faible revenus, qui a permis de booster les achats de biens immobiliers, a conduit à un phénomène de bulle inflationniste (The subprime Crisis and House Price Appreciation,  Goetzmann, Peng, Yen, Mai 2009). Mais lorsque les familles modestes se sont retrouvées dans l'incapacité de rembourser leurs crédits, les banques n'étaient plus capables de récupérer les fonds prêtés dans les tranches « subprime », ce qui a causé de forts dommages aux établissements financiers américains.

Pour amortir ces effets des crédits supbrimes, les banques ont procédé à des opérations de titrisation afin de rendre leurs prêts bancaires illiquides, par nature, en titres négociables sur des marchés financiers. Ces titres qui présentaient des rémunérations fortement prometteuses ont séduits de nombreux fonds spéculatifs à travers le monde. Ainsi une des causes qui a contribué à la propagation de la crise, fut la découverte par les investisseurs de montages financiers extrêmement risqués, ou plutôt de montages dont le risque était impossible à évaluer (Philippe Jurgensen, La crise morale qui a entrainé la crise financière ; 22/10/2008). Les révélations des valeurs détériorées des produits titrisés ont provoqué une contagion de cette crise jusqu'en Europe et en Asie.

Toutefois, l'évènement majeur de cette crise qui la fait basculer en crise systémique a été la faillite de la banque d'investissement Lehman Brothers, en septembre 2008. Cette faillite a accentué la crise de confiance entre les établissements. Les banques refusaient par précaution de prêter de l'argent à leurs clients ou même entre elles. Rapidement, certains établissements bancaires ont manqué de liquidité et n'ont plus été capables d'honorer leurs engagements financiers. Ces banques n'ont plus eu de solutions pour réagir à ce manque de liquidité que de vendre leurs actions et obligations en masse.

Ceci a eu un impact plus grave sur les bourses mondiales et les valeurs boursières des banques qui ont connu des chutes brutales entrainant avec eux les chutes des actions des entreprises dans les autres industries. Ainsi, en une semaine, du 9 au 16 août 2007, les principaux indices boursiers mondiaux ont connu des corrections brutales à la baisse: « En Allemagne, Dax: - 4,42 % ; Aux Etats-Unis, Dow Jones: - 5,95 % ; Nasdaq: - 6,16 %; Au Royaume-Uni, FTSE 100: - 8,37 % ;Au Japon, Nikkei: - 10,3 % ; Et en France, CAC 40: - 8,42 %» (Journal du net, Crise économique et financière : causes et situation, 2010). C'est ainsi que la crise initialement bancaire s'est transformée en crise également boursière.

Le schéma suivant décrit l'enchainement des effets liés à cette crise, et résume le lien entre le système d'octroi du crédit, la crise de liquidité et les faillites qui s'en sont suivies.

Frédéric Combelle, SES Toulousen, http://automne-ses.ac-toulouse.fr

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !