WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact des TIC dans l'accélération de la croissance économique

( Télécharger le fichier original )
par Bechir DOUMA & Marwen MARRAKCHI
ESSEC Tunis - Maitrise en sciences économiques 2010
  

précédent sommaire suivant

Introduction«««««««««««««««««««««««««««««««6

Section 1: TIC et croissance

Section 2: Effet des TIC sur l'activité économique ..M

Section 3: Paradoxe de SOLOW ...IE

Conclusion«««««««««««««««««««««««««««««««17

Chapitre II : l'économie numérique: Etat de diffusionaaaaaaaaaaEL

Introduction««««««««««««««««««««««««««««««.19

Section 1: Rapport DAVOS sur les TIC: classement et scores .I LE

Section 2: L'évolution des TIC LE

Section 3: Évolution des indicateurs TIC selon le nouvel indice de l'UIT: IDI...50

Conclusion«««««««««««««««««««««««««««««««.55

Conclusion générale«««««««««««««««««««««««««««.56

Annexes««««««««««««««««««««««««««««««««.58

Bibliographie««««««««««««««««««««««««««««««64
Table des matières«««««««««««««««««««««««««««.66

Introduction générale:

« L'économie a changé. En quelques années, une nouvelle composante s'est imposée comme un moteur déterminant de la croissance des économies : les TIC, la nouvelle

économie » Maurice Lévy et Jean-Pierre Jouyet : Rapport de la commission sur l'économie de l'immatériel 2006.

« Aujourd'hui, nous reconnaissons tous que l'adoption des TIC n'est pas une question de choix mais qu'il s'agit d'une nécessité. Cela s'est progressivement imposé à nous comme une évidence : les TIC représentent un outil indispensable pour la réalisation de nos décisions de
développement et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) » Son Excellence, M. Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda, Débat général, Session plénière 1, SMSI Genève, 2003.

Les TIC, cette `révolution informationnelle' qui était jaugée par la plupart communauté économique comme étant 'la troisième révolution industrielle', elle est qualifiée parmi les plus dominants mouvements qui ont participé au bouleversement de l'histoire économique (à la même ligne que la révolution industrielle et l'invention de l'électricité) duquel elle a causé inévitablement des modifications profondes dans la structure et la forme de l'économie
mondiale. De ce fait, et durant l'ère de la diffusion de cette moderne technologie, les grandes

nations ont vécu une croissance forte et dure. Ce phénomène autorise le passage d'une
économie traditionnelle appuyée sur les ressources à une nouvelle économie1 fondée sur le savoir qui porte sur l'information et la communication.

« Dans les nouvelles économies la technologie est le conducteur majeur? non juste de la qualité de vie améliorée pour le peuple sous développé ou en voie de développement mais aussi un levier du développement économique pour les pays industrialisés, développés et même les pays émergents » Adel Ben Youssef et Hatem M?Henni : Les effets des technologies de l?information et de communication sur la croissance économique, 2004.

Par ailleurs les NTIC2 satisfaisant une place cruciale et même centrale dans nos économies tel

que la passation du savoir et de l'information (qui s'effectue habituellement par des contacts interpersonnels) a connu un changement phénoménal voire spectaculaire car le concept de

1 La nouvelle économie désigne la hausse de la croissance générée à partir de la fin des années 1990 par

les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Alors que ce changement a d'abord

été vu comm e une nouvelle révolution industrielle.

2 C'est la télévision num érique, c'est le câble et le téléphone par fibre optique, ce sont les satellites, etc. La plus

cette nouvelle économie perce toutes les couches de notre société, elle semble animée et inspirée aujourd'hui dans tous les secteurs de l'activité économique, de la productivité et de l'innovation, elles permettent peu à peu la discussion à propos la naissance de la nouvelle économie qui est caractérisée par une considérable présence des TIC qui soient envisagées comme « des instruments de progrès économique et technique qui permettent de sa part

l?RETICTiRC d?KCI FrRi44aCFI I44ICTiIllIP ICT 4RKTICKI, duraElI IT CRC iCflaTiRCCiste »

Mokhtar ben Henda : TIC et développement ,2005.

L'objectif de ce présent travail est de capter les mutations structurelles générées par les NTIC en tant qu'un facteur décisif et essentiel pour la détermination de la croissance économique et une variable d'évaluation de leur impact sur le développement économique. « Les TIC peuvent apparaître aussi bien comme une chance que comme un défi » (Aissa Afef et Teffahi Besma: L'INÉGALITÉ ET LA DIFFUSION DES TIC, 2004) : c'est une chance pour les sociétés et les économies des pays les moins avancés, et ceux qui sont en voie de développement qui sont déjà encore en mesure de les exploiter, et un défi pour les économies industrialisés.

Malheureusement, jusqu'ici cette mutation technologique (l'introduction des TIC dans la structure économique) a été marquée par des disparités extr~mes dans les possibilités d'accès à cette nouvelle culture entre pays en voie de développement et pays développés car, fournir l'infrastructure est une condition inévitable mais ce n'est pas une condition suffisante à la détermination de cette inégalité de diffusion car il existe non seulement des divergences dans l'accès aux TIC et leur utilisation entre nations industrialisés et nations en développement, mais aussi entre les riches et les pauvres d'un mrme pays et entre les différentes régions du pays lui-même.

Certes pour pouvoir analyser le phénomène de la révolution technologique dans son sens le plus large et le plus pratique, il serait utile de personnifier l'expérience mondiale (PI, PVD et reste du monde) ainsi que celle régionale (en touchant presque toutes les régions) en analysant le positionnement des leaders qui constituent des modèles très reconnus dans la contribution des NTIC aux performances économiques.

Mais ceci ne nous prive pas de mettre l'accent sur une étude plus sophistiquée des autres pays en voie de développement pour leur positionnement de pointe dans les domaines des TIC tels que la Tunisie.

Les théories de la croissance économique ont pour objet d'expliquer la revalorisation soutenue des niveaux de vie observées dans de nombreux pays, le modèle de SOLOW

signale ainsi l'importance du progrès technique provoqué par les NTIC sur l'activité économique c'est en d'autres termes l'intér~t économique de l'investissement en TIC : Solow met l'accent sur la participation des TIC dans l'explication de la croissance.

« L?industrie des NTIC est en pleine révolution de par le monde et est devenue la principale force motrice de l?économie mondiale » Adel ben Youssef et Hatem M?Henni: Les effets des TIC sur la croissance économique : cas de la Tunisie (2004). Cette nouvelle technologie a gagné une place primordiale dans le gouvernement Tunisien qui d'après 2002 a énoncé l'engagement de son administration envers le développement de l'économie immatérielle3 et ses efforts à l'introduction des NTIC dans le tissu économique .De ce fait le 10éme plan (2002_2006), le 11éme plan (20072011) et le nouveau programme présidentiel du développement du gouvernement Tunisien (2010_2014) établissent des objectifs ambitieux pour l'introduction de ce secteur et ces retombés sur la croissance économique, l'industrie, et la création d'emplois. En effet, la Tunisie a développé une solide infrastructure croissante de télécommunication mobile en adoptant une réglementation excellente qui constituera un avantage compétitif par rapport aux autres pays de la même région (Maghreb, Afrique) et elle a adopté une réglementation excellente du commerce électronique qui constituera un avantage compétitif par rapport aux autres pays similaires.

Donc, cette révolution technologique en Tunisie peut-elle montrer que la participation des NTIC à l'accélération de rythme de la croissance économique ainsi que son amélioration dans un petit pays en voie de développement, un petit pays émergent n'était non plus évident7

« Pouvant s?acheminer vers un monde où l?information pour tous pourra devenir une réalité ? » DR. Hamadoun Touré (secrétaire général de l?UIT).

Dans quelle mesure les gains de productivité et de croissance qui sont à l'origine de l'insertion des TIC dans l'activité économique, et qui sont obtenus dans les pays développés sont-ils généralisables aux PVD 7

Dans un premier chapitre on va procéder en premier lieu de définir la croissance économique et ses déterminants, ainsi que les NTIC et ses importants éléments constitutifs.

3 L'expression économie de l'immatériel met l'accent sur l'aspect supposé "immatériel" que prend l'information dans les économies modernes .L'économie de l'immatériel est une expression quelquefois

employée pour désigner la nouvelle forme d'économie dans laquelle la plupart des pays développés et émergents se sont engagés depuis quelques années.

En second lieu, on mettra l'accent sur l'impact des TIC sur la croissance économique en affectant les différents secteurs de l'activité économique (emplois, éducation, commerce...) ainsi que la réduction de la pauvreté. On finira ensuite par présenter le fameux paradoxe de
Solow sur les TIC pour déterminer l'impact et les effets des TIC sur la compétitivité et la productivité économique.

Dans un deuxième chapitre on va procéder à valider empiriquement l'incidence des TIC sur la croissance économique. Pour cette fin, on tentera dans un premier temps d'évaluer l'évolution des indicateurs TIC selon le nouvel indicateur de mesure de l'UIT4 qui nous analyse le déploiement des TIC au sein de 154 pays sur la période 2002-2007, en second lieu on présentera l'évolution des TIC dans le monde entier, par région et pour la Tunisie. Enfin on a recours au Forum économique mondiale de DAVOS sur les TIC dans le monde accompagné par un RANKINGS (score et classement) en expérimentant l'expérience de la Tunisie tout au long de cette décennie.

4

IDI : C'est l'indice de développement des TIC selon l'UIT Cet indice permet d'établir la comparaison entre 154 pays du monde. On dresse cet indice à partir de 11 indicateurs qui, ensemble, constituent une référence aux niveaux mondial, régional, et national.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy