WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'un système d'information pour la gestion des ressources au sein de la DGI

( Télécharger le fichier original )
par Onjatiana Armand RATSIMBAZAFY
ENI Fianarantsoa - ING2 2010
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Sommaire

SOMMAIRE 1

LISTE DES ABBREVIATIONS 5

INTRODUCTION GENERALE 6

I PRESENTATION DE L'ECOLE N ATIONALE D'INFORMATIQUE(ENI) 7

1. Localisation et contact 7

2. Organigramme 7

3. Missions et historique 7

4. Domaines de spécialisation 9

5. Architecture de la pédagogie 9

6. Filières de formation existante et diplômes délivrés 10

7. Relations partenariales de l'ENI avec les entreprises et les organismes 11

7.1 Au niveau national 11

7.2 Au niveau international 12

8. Ressources humaines 13

9. Projets et perspectives de développement institutionnel (2010-2014) 13

II PRESENTATION DE LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 14

2.1. COORDONNEE : 14

2.2. HISTORIQUE : 14

2.3. OBJECTIFS : 14

2.4. MOYENS : 15

2.5. ORGANIGRAMME 15

III. PRESENTATION DU PROJET 17

3.1. Analyse de l'existant 17

3.1.1Equipements informatiques de la division informatique 17

3.2 PRESENTATION DETAILLEE 20

3.3 MOYENS NECESSAIRES POUR LA MISE EN OEUVRE 21

IV.CONCEPTION AVANT PROJET 23

4.1. SCENARII POSSIBLES 23

4.2. DESCRIPTION DES SCENARII 23

4.1.1. SCENARIO 1 23

4.1.2. SCENARIO2 : 24

4.1.3. SCENARIO3 24

4.3. Choix des outils de développement 25

4.4. Choix de la méthode 25

V.ANALYSE CONCEPTUEL 26

5.1. Introduction 26

5.2. Présentation du modèle conceptuel des données 26

5.2.1. L'entité 27

5.2.2. La relation : 27

5.2.3. L'héritage entre entités 28

5.3. Elaboration du modèle conceptuel des données 29

5.3.1 Les règles de gestion 29

5.3.2 Le dictionnaire des données : 30

5.3.3 Le modèle conceptuel des données 32

5.4. Elaboration du modèle logique de donnée(MLD) 33

5.4.1. Règle de passage du MCD au MLD 33

5.4.2. Le Modèle Logique des Données 33

VI.PRESENTATION DES OUTILS 35

6.1. Présentation de Oracle 10g 35

6.1.1. Historique 35

6.1.2. Les composants d'Oracle 37

6.1.3. Les outils d'administrations d'Oracle 37

6.1.4. Les outils de développement d'Oracle 38

6.2. Les fonctionnalités d'Oracle 38

6.2.1. Les fichiers physiques d'une base Oracle 40

6.2.2. Les processus d'Oracle 41

6.2.3. Dictionnaires de données d'Oracle 43

6.2.4. Les différentes vues d'Oracle 43

6.3. Présentation du langage PL/SQL 44

6.3.1. Pourquoi PL/SQL ? 45

6.3.2. Architecture de PL/SQL 47

6.3.4. Syntaxe de PL/SQL 49

6.4. Présentation de Windev 51

6.4.1 Concept de base de Windev 51

6.4.2 Base de programmation 52

VII. REALISATION 54

7.1 Architecture du système 54

7.2. Administration Oracle 10g : 54

7.2.1. Création espace disque logique 54

7.2.2. Création d'une table 56

7.2.3. IMPORT/ EXPORT Base ORACLE 59

7.3. Création d'un projet sous Windev 59

7.3.1. Projet Windev 59

7.3.2 Création d'un RAD 61

7.3.3 Création d'un Exécutable 64

7.3.4 Création de l'installation 65

7.4. Accès ODBC Oracle 67

7.4.1. Création d'une source de donnée ODBC 67

Et le remplir comme ci-après 68

7.4.2. Script de configuration de ODBC sous Windev 69

7.5. Quelques menus proposés par l'application 69

7.5.1. Le fenêtre d'authentification 69

7.5.2. Le menu principale 70

7.5.3. Menu Employé 71

CONCLUSION 74

BIBLIOGRAPHIE 75

GLOSSAIRES 76

ANNEXE 78

LISTES DES FIGURES 81

LISTES DES TABLEAUX 83

LISTE DES ABBREVIATIONS

CCNA Cisco Networking Academy

DBA DataBase Administrator

DBCA DataBase Configuration assistant

DBWR DataBase Writer or Dirty Buffer Writer

DDL Data Definition Language

DEA Diplôme d'étude Approfondie

DGI Direction Générale des Impôts

ENI Ecole Nationale de l'Informatique

HTML HyperText Markup Language

HTTP HyperText Transfer Protocol

IHM Interface Homme Machine

IRD Institut de recherche pour le développement

INPG Institut National Polytechnique de Grenoble

LGWR Log Writer

LMD Licence - Master - Doctorat

MCD Modèle Conceptuel des Données

MCT Modèle Conceptuel des Traitements

MLD Modèle Logique des Données

MOPT Modèle Opérationnel des Traitements

MOT Modèle Organisationnel des Traitements

MPD Modèle Physique des Données

OCI Oracle Call Interface

OLAP Online Analytical Processing

PHP Preprocessor Hypertext Page

PL/SQL Procedural Language/Structured Query Language

SGA System Global Area

SGBD Système de Gestion de Base de Données

SGBDR SGBD Relationnel

SQL Structured Query Language

INTRODUCTION GENERALE

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication ouvrent un large champ des possibilités dans la gestion des ressources humaines, mais exigent pour être mises en oeuvre avec succès, des moyens matériels et logiciels.

Actuellement, la DGI ne dispose pas encore d'un outil logiciel pour gérer ses ressources humaines, les besoins se font donc sentir au niveau de la direction sur la nécessité de mettre en place un système d'information automatisé pour gérer les ressources humaines afin de contrôler efficacement les informations liées aux employés de la direction. D'où la naissance de ce projet.

Ce présent travail intitulé «Mise en place d'un système d'information pour la gestion des ressources humaines » a donc, non seulement une dimension technique, mais aussi une dimension humaine et organisationnelle. En effet, pour la DGI, il s'agit de mettre en place des pratiques de travail améliorant le traitement de l'information et ainsi que l'efficacité des activités.

Dans cette optique, il est essentiel d'utiliser une méthode d'analyse et de conception qui reproduit et organise de manière efficace les informations, les activités ainsi que les besoins de l'utilisateur.

En partant de cette perspective, nous mènerons ainsi ce projet en 3 étapes : la première partie permettra de cerner le domaine de l'étude, la deuxième partie abordera en détails la conception en se basant sur l'analyse de l'existant, et la troisième partie permettra, enfin, de voir la manière dont a été réalisée l'application

I PRESENTATION DE L'ECOLE N ATIONALE D'INFORMATIQUE(ENI)

1. Localisation et contact L'École Nationale d'Informatique se situe à Tanambao Fianarantsoa, sa boîte postale est

1487 avec le code postal 301, son téléphone est 75 508 01 et son adresse électronique est eni@univ-fianar.mg.

2. Organigramme

Figure 1 : Organigramme de l'ENI

3. Missions et historique

L'Ecole Nationale d'Informatique constitue à l'heure actuelle la pépinière des élites

informaticiennes malgaches. On peut considérer cette Ecole Supérieure comme la vitrine et la mesure de l'avancée technologique du Pays.

Elle se positionne dans le système socio-éducatif malgache comme le plus puissant
vecteur de diffusion et de vulgarisation des connaissances et des technologies informatiques.
Créée par le Décret N° 83 185 du 24 mai 1983, l'ENI est le seul Etablissement
universitaire professionnalisé du pays ayant pour mission de former des Techniciens

Supérieurs, des Licenciés en informatique et des Ingénieurs informaticiens de haut niveau, aptes à répondre aux besoins et exigences des entreprises, aussi bien nationales qu'internationales

L'implantation de cette Ecole Supérieure de technologie de pointe dans un pays en voie de développement et dans une province à tissu économique et industriel faiblement développé, n'a pourtant pas empêché de former des spécialistes informaticiens de bons niveaux recherchés par les sociétés et les organismes.

Depuis sa création jusqu'à aujourd'hui, l'ENI placée sous la tutelle de l'Université de Fianarantsoa a formé et déversé sur le marché de l'emploi :

13 promotions d'Analystes Programmeurs, soit 447 diplômés. 22 promotions d'Ingénieurs Informaticiens, soit 554 diplômés.

13 promotions de Techniciens Supérieurs en Maintenance des Systèmes Informatiques, soit 310 diplômés.

Soit en tout 1311 diplômés.

La filière de formation d'Analystes Programmeurs a été créée en 1983, et a été gelée par la suite en 1996.

La filière de formation d'ingénieurs a été ouverte à l'Ecole en 1986.

La filière de formation de Techniciens Supérieurs en Maintenance des Systèmes Informatiques a été mise en place à l'Ecole en 1996 grâce à l'appui matériel et financier de la Mission Française de Coopération dans le cadre du Programme de Renforcement de l'Enseignement Supérieur (PRESUP).

Une formation pour l'obtention de la certification CCNA et/ou Network+, appelée « Cisco Networking Academy à Madagascar », en 2002-2003, a été créé grâce au partenariat avec Cisco System et l'Ecole Supérieure Polytechnique d'Antananarivo (ESPA). Cette formation n'existe plus actuellement.

Une formation doctorale a été ouverte depuis l'année universitaire 2003-2004 avec une parfaite coopération entre l'Université de Fianarantsoa (ENI) et celle de Toulouse.

Finalement une formation en licence professionnelle en informatique ayant comme

options

(Administration des systèmes et des réseaux, génie logiciel et base de données) a été ouverte pendant l'année universitaire 2007-2008.

La filière de formation de Techniciens Supérieurs en Maintenance des Systèmes Informatiques a été suspendue en 2008.

4. Domaines de spécialisation

· Génie logiciel et base de données

· Maintenance des systèmes informatiques

· administration des systèmes et des réseaux

· Modélisation environnementale et Système d'Information Géographique

5. Architecture de la pédagogie

L'ENI forme des Licenciés et des Ingénieurs directement opérationnels au terme de leur formation respective. Ce qui oblige l'Ecole à entretenir des relations de collaboration étroites et permanentes avec les entreprises et le monde professionnel de l'Informatique à Madagascar.

La responsabilité de l'Ecole pour cette professionnalisation des formations dispensées implique de

- Suivre les progrès technologiques et méthodologiques en Informatique (recherche

appliquée, veille technologique, technologies Réseau, Multimédia, Internet,...).

- Prendre en considération dans les programmes de formation les besoins évolutifs des

entreprises et des autres utilisateurs effectifs et potentiels, de la technologie informatique.

Cependant la professionnalisation ne peut se faire en vase close ; elle exige une «orientation client » et une « orientation marché ». Ce sont les entreprises qui connaissent le mieux leurs besoins en personnel informatique qualifié. Ces entreprises partenaires collaborent avec l'ENI en présentant des pistes et des recommandations pour aménager et réactualiser périodiquement les programmes de formation. Ainsi, dans le cadre de ce partenariat avec les sociétés dans les divers bassins d'emploi en Informatique, elle offre sur le marché de l'emploi des cadres de bon niveau, à jour et directement opérationnels.

L'architecture des programmes pédagogiques à l'Ecole s'appuie sur le couple théoriepratique :

- des enseignements théoriques et pratiques de haut niveau sont dispensés intramuros à l'Ecole,

- des voyages d'études sont effectués par les étudiants nouvellement inscrits et ayant passé une année d'études à l'Ecole,

- des stages d'application et d'insertion professionnelle sont pratiqués en entreprise

chaque année par les étudiants au terme de chaque formation académique à l'Ecole. Les stages effectués en entreprise par les étudiants de l'ENI sont principalement des stages de pré embauche.

Ces stages pratiques assure à l'Ecole un taux moyen d'embauche de 97%, six mois après la sortie de chaque promotion de diplômés.

6. Filières de formation existante et diplômes délivrés

- Cycle licence en informatique spécialisé en administration des systèmes et des réseaux, puis en génie logiciel et base de données, aboutissant au Diplôme Universitaire de licenciés informaticiens. L'effectif des étudiants en année universitaire 2009 - 2010 :

L1 (Première année de Licence ) : 63

L2 (Deuxième année de Licence) : 53

L3 (Troisième année de Licence) : 52

- Cycle de formation d'Ingénieurs Informaticiens avec des compétences en Gestion, Systèmes et réseaux, de niveaux Baccalauréat + 5. Les effectifs des étudiants en 2009-2010 :

o ING2 (Deuxième année de la formation d'ingénieur) : 49
o ING3 (Troisième année de la formation d'ingénieur) : 46

- La formation en DEA en informatique organisée en partenariat avec l'Université Paul Sabatier de Toulouse. Les trois meilleurs étudiants de la promotion effectuent les travaux de recherche à Toulouse. Cette formation est un élément du système de formation de troisième cycle et d'études doctorales qui sera mise en place progressivement à l'ENI.

- Une formation non diplômant en CISCO ACADEMY, soutenue par les Américains, avec une certification CCNA. Les effectifs des étudiants dans le système depuis sa création :

o CISCO Première promotion 2002/2003 : 28

o CISCO Deuxième promotion 2003/2004 : 5.

Le recrutement d'étudiants à l'ENI se fait chaque année uniquement par voie de concours d'envergure nationale, excepté celui concernant le « Cisco Academy » et celui de la DEA, qui font l'objet de sélections de dossier de candidature.

Bien qu'il n'existe pas au niveau international une reconnaissance écrite et formelle des diplômes délivrés par l'ENI, les diplômés de l'Ecole sont bien accueillis dans les Institutions universitaires étrangères. Des étudiants diplômés de l'Ecole poursuivent actuellement leurs études supérieures en 3ème cycle dans plusieurs Universités françaises, notamment à l'IREMIA de l'Université de la Réunion, à l'Université LAVAL au Canada, à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en SUISSE, à l'Ecole Doctorale STIC (Science de la Technologie de l'Information et de la communication) de l'Ecole Supérieure en Science Informatique de l'Université de Nice Sophia Antipolis.

7. Relations partenariales de l'ENI avec les entreprises et les organismes 7.1 Au niveau national

Les stages pratiqués chaque année par ses étudiants mettent l'Ecole en relation permanente avec plus de 300 entreprises, sociétés et organismes publics et privés nationaux et internationaux.

Parmi ces Etablissements, on peut citer : , ACCENTURE Maurice, AIR MAD, AMBRES ASSOCIATES, AUF, B2B, Banque Centrale, BFV SG, BIANCO, BLUE LINE, BNI-CL, BOA, CEDII Fianar, CEM, Central Test, Centre Mandrosoa Ambositra, CNA, CNRIT, COLAS, COPEFRITO, Data Consulting, PHARMACIE DES PLATEAUX Fianar, D.G. Douanes Tana, DLC, DTS, FID, FTM, GNOSYS, IBONIA, IFIR des paramédicaux Fianar, INGENOSYA, INSTAT, IOGA, JIRAMA, Lazan'i Betsileo, MADADEV, MADARAIL, MAEP, MECI, MEF, MEN, MESRES, MFB, MIC, MICROTEC, MININTER, MIN TélCom et Nouvelles technologies, NEOV MAD, NY HAVANA, OMNITEC, ORANGE , OTME, PRACCESS, QMM Fort-Dauphin, SECREN, SIMICRO, SNEDADRS Antsirabe, Société d'Exploitation du port de Toamasina, Softewell, Strategy Consulting, TACTI, TELMA ,

ZAIN, WWF,...

L'organisation de stages en entreprise contribue non seulement à assurer une meilleure professionnalisation des formations dispensées, mais elle accroît également de façon exceptionnelle les opportunités d'embauche pour les diplômés.

Les diplômés de l'ENI sont recrutés non seulement par des entreprises et organismes nationaux, mais ils sont aussi embauchés dans des organismes de coopération internationale tels que l'USAID MADAGASCAR, la Délégation de la Commission Européenne, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Mission Résidente de la Banque Mondiale, la Commission de l'Océan Indien, etc.

7.2 Au niveau international

Entre 1996 et 1999, l'ENI a bénéficié de l'assistance technique et financière de la Mission Française de Coopération et d'Action Culturelle dans le cadre du PRESUP.

La composante du PRESUP consacré à l'ENI a notamment porté sur :

- une dotation en logiciels, microordinateurs, équipements de laboratoire de

maintenance et de matériels didactiques ;

- la réactualisation des programmes de formation assortie du renouvellement du fond de la bibliothèque ;

- l'appui à la formation des formateurs ;

- l'affectation d'Assistants techniques français.

Et depuis le mois de mai 2000, l'ENI fait partie des membres de bureau de la Conférence Internationale des Ecoles de formations d'Ingénieurs et Techniciens d'Expression Française (CITEF).

L'ENI a signé un accord de coopération interuniversitaire avec l'IREMIA de l'Université de la Réunion, l'Université de RENNES 1 et l'Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG).

Depuis le mois de juillet 2001, l'ENI abrite le Centre du Réseau Opérationnel (Network Operating Center) du point d'accès à internet de l'Ecole et de l'Université de Fianarantsoa. Grâce à ce projet américain financé par l'USAID Madagascar, l'ENI et

l'Université de Fianarantsoa sont maintenant dotées d'une Ligne Spécialisée d'accès permanent à INTERNET. Par ailleurs, depuis 2002, une nouvelle branche à vocation professionnelle a pu y être mise en place, en partenariat avec Cisco System.

Enfin et non des moindres, l'ENI a noué des relations de coopération avec l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). L'objet de la coopération porte sur la Modélisation environnementale du corridor forestier de Fianarantsoa. Dans le même cadre, un atelier scientifique international sur la modélisation des paysages a été organisé à l'ENI au mois de Septembre 2008.

Comme l'ENI constitue une pépinière incubatrice de technologie de pointe, d'emplois et d'entreprises, elle peut servir d'instrument efficace pour la lutte contre la pauvreté.

De même que l'Ecole permet de renforcer la position concurrentielle de la Grande île sur l'orbite de la mondialisation grâce au développement des nouvelles technologies.

8. Ressources humaines - Directeur : Monsieur Fontaine RAFAMATANANTSOA

- Chef de Département de la Formation Théorique : Monsieur Venot RATIARSON

- Chef de Département de la Formation Pratique : Monsieur Cyprien RAKOTOASIMBAHOAKA

- Nombre d'Enseignants permanents : 12

- Nombre d'Enseignants vacataires : 10

- Personnel administratif et technique : 19

9. Projets et perspectives de développement institutionnel (2010-2014)

· Restructuration du système pédagogique de l'Ecole selon le schéma LMD (Licence Master Doctorat),

· Mise en place à l'Ecole d'un Département de Formation de 3ème cycle et d'études doctorales en Informatique,

· Création à l'Ecole d'une Unité de Production Multimédia, d'un club de logiciel libre Unix.

II PRESENTATION DE LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 2.1. COORDONNEE :

Direction Générale des Impôts-Immeuble des Finances et du

Budget

Antaninarenina - Antananarivo (101) BP: 863

Tél: 22 335 50/22 287 08

E-mail:Dgimpots@moov.mg

 

2.2. HISTORIQUE :

De 1975 jusqu'à 1997, la Direction des Impôts et la Direction des Douanes étaient dirigées par une seule Direction Générale dénommée «Direction Générale des Régies Financières (DGRF)». La Direction chargée des Impôts était divisée en 3 services pratiquement indépendants : service des contributions directes, service des contributions indirectes et services de l'enregistrement et du timbre. En 1998, la Direction générale des impôts (DGI) a été créée et les 3 ex-services fusionnés. Actuellement, selon la capacité contributive des contribuables ou leurs localisations territoriales, ils peuvent s'adresser soit aux centres fiscaux (CF), soit aux services régionaux des entreprises (SRE), soit encore à la direction des grandes entreprises (DGE)

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.