WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cadre de vie des populations au cameroun en 2007

( Télécharger le fichier original )
par SERGE ROSTAND GOUETNA SANDIO
ISSEA - Technicien Supérieur de la Statistique 2011
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION

Au registre de la politique économique de certains États figure en bonne place le volet social. La qualité de vie des populations procède dans une certaine mesure de ces politiques sociales. En visant le bien-être collectif, les Etats créent ainsi le climat et le cadre de sa réalisation. L'une des politiques sociales de la plupart des pays est la construction des logements sociaux. Dans ce sillage, la dotation du territoire en infrastructures de base telles que les logements sociaux en est une des illustrations nettes en vue d'assurer aux personnes physiques un lieu sûr, sain et confortable où chaque membre de la communauté pourra vivre dans la dignité. C'est dans cet élan qu'au Cameroun les pouvoirs publics ont entrepris de signer un contrat de performance avec la Société Immobilière du Cameroun (SIC) en 1952, avec pour but la construction entre 100 et 170 logements hauts standings et sociaux à un rythme annuel pour les habitants du pays. La réalisation du contrat signé s'est accrue pendant la période des années 1980 avec la construction de 9000 logements au pays. Elle a connu une interruption avec la crise économique de la période 1986-1996 qu'a connu le pays. Cette crise a abouti à des déséquilibres macro-économiques avec pour corollaires :

· la réduction des revenus des fonctionnaires,

· la faillite de plusieurs entreprises,

· le licenciement du personnel,

· la réduction du personnel de la fonction publique.

Durant cette période de crise, le gouvernement camerounais et ses partenaires au développement ont consacré leurs stratégies et ressources dans la réalisation des services sociaux de base notamment la construction des écoles et des hôpitaux. L'augmentation de la pauvreté conjuguée à la croissance de la population et à l'exode rural pousse la population à résoudre d'elle-même ses problèmes de logements en consacrant une partie de son revenu à la construction ou à la location d'un logement. Elle construit parfois sans tenir compte de la réglementation en matière d'installation urbaine. Cela a conduit au phénomène dit des « lotissements défectueux » et par la suite à une sorte d'anarchie observée jusque dans la capitale politique du pays. Et depuis 2008, on assiste à des casses de maisons et au déguerpissement des populations non seulement dans la cité capitale, mais également dans les chefs-lieux des autres régions du pays. L'annonce du lancement des vastes programmes de logements par le Chef de l'État camerounais dans son discours du 10 Février 2011 est sujette à interrogation. L'on pourrait avec intérêt se demander quels sont les problèmes que rencontrent les ménages en matière de logement ? Et quel est le profil des ménages qui pourront être bénéficiaires de ces logements ?

Une tentative de réponse à ces questions fait l'objet du présent rapport intitulé : « Cadre de vie des populations au Cameroun en 2007 » dont l'objectif général est de décrire le cadre de vie des populations au Cameroun. Cet objectif général se décompose en plusieurs objectifs spécifiques que sont :

- Décrire les caractéristiques du logement;

- Mesurer la sécurité du logement ;

- Mesurer les conditions d'hygiène ;

- Décrire le profil des ménages ayant besoin de logements décents.

Le présent document est articulé autour de trois chapitres. Le premier chapitre porte sur les concepts et définitions. Le deuxième présente les caractéristiques de l'habitat et le troisième aborde la notion de logement décent.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.