WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'incidence du credit management sur les performances financières d'une entreprise : cas de Air Liquide Camoa

( Télécharger le fichier original )
par Hans Landry ELEMBE NGOUA
Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC Douala) - DESC 2010
  

sommaire suivant

ENTREPRISE : CAS DE AIR

THEME:

DU CREDIT

L'INCIDENCE MANAGEMENT SUR LES

PERFORMANCES

FINANCIERES D'UNE

LIQUIDE CAMOA

Mémoire

de fin d'étude

en vue de l'obtention du Diplôme

1

d'Etudes Supérieures de Commerce (DESC)

Finance et Comptabilité Option

Présenté par
ELEMBE NGOUA Hans L.

Encadreurs académiques

- Dr. ETOUNDI

- Dr. ONOMO Cyrille

Encadreur professionnel
- Mr. Malick MBENGUE

 
 
 

Année académique 2009-2010

DEDICACES

A mes parents,

M. NGOUA ELEMBE Jopel,

Et Mme NGOUA ELEMBE née SOPPO Christine.

Pour votre amour, votre soutien indéfectible et votre grande sagesse.

REMERCIEMENTS

La réalisation de ce travail ne saurait être considérée comme le fruit d'un effort individuel. Tout au contraire, ce travail est la résultante d'un ensemble conjugué d'apports humains, financiers et intellectuels. Certes, nous ne pouvons pas citer ici toutes les personnes qui nous ont apporté leur soutien, mais nous tenons tout de même à remercier particulièrement :

§ Le Docteur ETOUNDI Gilles pour avoir accepté de diriger ce travail ;

§ Le Docteur ONOMO Cyrille, pour sa disponibilité à encadrer ce travail à travers ses critiques et ses propositions d'améliorations ;

§ Tous les enseignants de l'ESSEC pour la précieuse formation que nous avons reçue de leur part, en particulier ceux du département finance et comptabilité ;

§ Les responsables de CAMOA AIR LIQUIDE, qui n'ont ménagé aucun effort pour nous rendre disponible les informations dont nous avions besoin ; Je tiens à remercier tout particulièrement le Directeur Général adjoint de CAMOA AIR LIQUIDE, M. MBENGUE Malick qui a gracieusement offert le cadre de son entreprise pour notre stage ; Aussi M. Adovi AKUE, Responsable du service gestion et comptabilité, pour son soutien, ses conseils et les informations mises à notre disposition pour exploitation dans le cadre de ce travail. Enfin, l'ensemble des personnels de CAMOA AIR LIQUIDE et de la CNRF, pour l'accueil, l'amabilité et la disponibilité à notre égard.

§ Toute la famille NGOUA ELEMBE pour ses encouragements et tout le soutien matériel, financier et psychologique ; ainsi que mes frères ainés Job NDJOCKE EKAMBI et Bruce Ben ELEMBE pour m'avoir appris le sens du travail bien fait ;

§ Ceux qui nous ont assisté dans ce travail : Achille ZOGO ANDELA, Marthe LOBE, William BONA, Belmont FACHEU, Eric NGANGO, Moise MBIEN, Damien GRUFFAT, Angèle EKINDI, Hervé ELONG, Cédric EKOMBOL, Olivia EBENE.

§ Tous nos camarades de promotion pour toutes ces belles années passées en leur compagnie, et en particulier ceux de l'option finance et comptabilité.

§ Tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce travail. Que ceux dont les noms ne figurent pas dans l'actuel document nous en excusent.

AVANT - PROPOS

Le Diplôme d'Etudes Supérieures de Commerce (DESC) de l'Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) de l'Université de Douala est l'un des diplômes décernés par cette prestigieuse école. De plus, le DESC a la particularité d'être l'un des diplômes les plus professionnalisés en Afrique du fait de la qualité et de l'approche pratique de ses enseignements. Le diplôme n'est délivré qu'après la phase des cours théoriques et le stage en entreprise. Ce stage est sanctionné par un mémoire professionnel.

Dans un souci de préparation à l'échéance du DESC, nous avons effectué un stage à Air Liquide CAMOA sanctionné par la production de ce mémoire. C'est ainsi que nous avons choisi d'effectuer notre stage dans le service gestion et comptabilité de la société Air Liquide CAMOA, leader du marché du gaz industriel et médical au Cameroun. Notre stage a duré trois (3) mois et précisément du 01 Juillet au 30 Septembre 2009. C'est donc au cours de cette période que nous avons, entre autres activités, entamé la rédaction du présent document en guise de mémoire. Il porte sur l'incidence du credit management sur les performances financières d'une entreprise : cas d'Air Liquide CAMOA.

Il est question pour nous de déceler et d'évaluer les éléments qui déterminent la gestion du crédit clients à Air Liquide CAMOA, de montrer l'impact des créances clients sur la trésorerie de l'entreprise et de proposer éventuellement des solutions pour améliorer la gestion du crédit clients à Air Liquide CAMOA.

Il n'a pas été aisé de conduire ce travail sans soubresauts, car nous avons rencontré de nombreuses difficultés ; notamment dans la sélection du thème ; la recherche des informations secondaires qui ne correspondaient pas toujours à nos attentes ; et la collecte des données. De ce fait, ne pouvant prétendre à la perfection de ce travail, nous sommes conscients de ses éventuelles limites et de la nécessité d'un approfondissement. Nous demeurons ainsi ouverts à toutes les critiques et suggestions constructives.

RESUME

Le secteur du gaz industriel et médical est un secteur stable et plutôt en légère croissance, en témoigne l'évolution de la consommation et l'entrée de nouveaux opérateurs. La société Air Liquide CAMOA qui exerce dans ce secteur depuis 1952, y joue un rôle prépondérant, car elle y occupe le statut de leader, selon les observateurs économiques Camerounais, faute d'études disponibles sur la structure de ce marché au Cameroun. Et c'est dans l'optique de conserver ce leadership, qu'Air Liquide CAMOA a entreprise de développer des offres commerciales incluant des conditions de vente encore plus favorables aux clients, dans le but de fidéliser sa clientèle et de gagner des parts de marché. L'amélioration de ces conditions de vente a consisté essentiellement à privilégier les ventes à crédit pour accélérer le développement du chiffre d'affaires. Cependant, la vente à crédit, bien qu'ayant permis à l'entreprise de conserver une grosse partie de sa clientèle, à creuser son déficit de trésorerie. En effet, les ventes à crédit se sont transformées en impayés. Tous ces constats soulèvent dès lors la problématique de la gestion des crédits clients, qui donne sens à notre travail. Au cours de cette étude, notre regard a porté sur la pratique de la gestion du crédit clients au sein d'Air Liquide CAMOA. Après un recensement des avis de tous les responsables de l'entreprise éligibles pour notre étude, il a été constaté qu'il existait de nombreuses limites qui réduisaient l'effet de la politique de credit management sur le volume des créances clients, et par ricochet sur les performances financières d'Air Liquide CAMOA.

Fort de ces constats, nous avons proposé une somme d'actions à mettre en place pour amoindrir, voire supprimer complètement ces manquements, dans la gestion des crédits clients à Air Liquide CAMOA.

ABSTRACT

The industrial and medical gas sector is stable and rather modest growth, reflected in increased consumption and the entry of new operators. Air Liquide CAMOA, who practices in this sector since 1952, plays an important role because it occupies the leading status, cameroonian economic observers said lack of available studies on the structure of this market in Cameroon. And keep in mind that leadership, Air Liquide CAMOA decides to develop commercial offerings, including terms and conditions more favorable to customers, in order to retain customers and gain market share. Improving these conditions of sale consisted primarily focus on credit sales to accelerate the development of turnover. However, selling on credit, although it allowed the company to retain a large portion of its clientele, digging its financial deficit. In fact, sales on credit have turned into arrears. All these findings raise the issue when managing customer credit, which gives meaning to our work. In this study, our eyes focused on the practice of managing customer credit at Air Liquide CAMOA. After a survey of opinions of all the officials of the company eligible for our study, it was found that there were several limitations that reduced the effect of the credit management policy on the volume of receivables, and by extension on the financial performances of Air Liquide CAMOA.

With these observations, we proposed a series of gestures to put in place to reduce or completely remove these deficiencies in the management of customer credit to Air Liquide CAMOA.

LISTE DES ABREVIATIONS

AFDCC : Association française des credits managers et conseils

ALAS : Air Liquide Africa Services

ALUCAM : Alumineries du Cameroun

AT: Actif Total

BFR : Besoin en fonds de roulement

CA : Chiffre d'Affaires

CAMOA : Société Camerounaise d'Oxygène et d'Acétylène CC : Créances clients

CCIMA : Chambre de commerce, de l'industrie, des mines et de l'artisanat CEREFIA : Laboratoire de Recherche Financière

CNIC : Chantier Naval et Industriel du Cameroun

CNRF : Compagnie Nationale de Recouvrement de Créances et d'Expertise Financière

DESC : Diplôme d'Etudes Supérieures de Commerce DSO: Days Sales Outstanding

EMS : Etudes, Maintenance et Services

ESSEC : Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales

F CFA : Franc de la communauté financière africaine FR : Fonds de roulement

G8 : Groupe des huit premières puissances mondiales

G20 : Groupe des vingt premières puissances mondiales GICAM : Groupement interpatronal du Cameroun GIM : Gaz Industriels et Médicaux

IMS : Industrial Management System

ISO : International Organization for Standardisation J.-C : Jésus-Christ

QHSE : Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement RAOC : Région Afrique de l'Ouest et Centrale RCCM : Registre de commerce et de crédit mobilier RIB : Relevé d'identité bancaire

SATICAM : Société d'Approvisionnement et de Technique pour l'Industrie au Cameroun

SCB : Société Camerounaise de Banque

SGBC : Société Générale de Banques au Cameroun SOCASOUD : Société Camerounaise de Soudage SONARA : Société Nationale de Raffinage

SRC : Société de Recouvrement du Cameroun SYNDUSTRICAM : Syndicat industriel du Cameroun TA: Trésorerie Actif

TP: Trésorerie Passif

TVA: Taxe sur la Valeur Ajoutée

LISTE DES TABLEAUX ET SCHEMAS

LISTE DES TABLEAUX

Tableaux

Titre

Pages

Tableau 1

Besoins en informations

32

Tableau 2

Le poste clients en 2005

61

Tableau 3

Le poste clients entre 2006 et 2008

62

Tableau 4

Evolution du poste clients

63

Tableau 5

Créances clients et CA 2006 à 2008

68

Tableau 6

Days sales outstanding 2006 à 2008

69

Tableau 7

Trésorerie actif et passif 2006-2008

70

Tableau 8

Evolution de la trésorerie Actif

72

Tableau 9

Evolution de la trésorerie Passif

73

Tableau 10

Ratio de liquidité immédiate

75

Tableau 11

Mesure de l'importance des disponibilités

76

Tableau 12

Mesure de l'impact des propositions sur les
créances clients

86

Tableau 13

Fiche client

90

Tableau 14

Tableau récapitulatif des créances par périodes et
par groupes de clients

91

Tableau 15

Demande d'ouverture de compte

94

LISTE DES SCHEMAS

Schéma

Titre

Pages

Schéma 1

Principe de l'affacturage

44

Schéma 2

Les enjeux de la gestion du poste clients

51

Schéma 3

La notion de risque client

53

Schéma 4

Le coût engendré par le poste clients

53

Schéma 5

Poste clients entre 2005 et 2008

64

Schéma 6

Evolution des DSO de 2006 à 2008

69

Schéma 7

Evolution de trésorerie 2006 à 2008

71

Schéma 8

Evolution trésorerie Actif 2006-2008

72

Schéma 9

Trésoreries Actif et Passif 2006-2008

74

Schéma 10

Ratio de liquidité immédiate 2006-2008

75

Schéma 11

Poids des disponibilités dans l'actif à court terme
2006-2008

77

Schéma 12

Créances clients avec et sans nos propositions

87

SOMMAIRE

DEDICACES 2

REMERCIEMENTS 3

AVANT - PROPOS 4

RESUME 5

ABSTRACT 6

LISTE DES ABREVIATIONS 7

LISTE DES TABLEAUX ET SCHEMAS 9

SOMMAIRE 10

INTRODUCTION GENERALE 11

Ière PARTIE : PRATIQUE DU CREDIT MANAGEMENT A AIR LIQUIDE CAMOA. 15

Chapitre 1 : PRESENTATION D'AIR LIQUIDE CAMOA ET CANEVAS DE RECHERCHE 16

Section 1 : Air Liquide CAMOA et son environnement. 16

Section 2 : Canevas de recherche de l'étude 29

Chapitre 2 : PRATIQUE DE LA GESTION DU CREDIT CLIENTS A AIR LIQUIDE CAMOA 38

Section 1 : Présentation de la notion de credit management 39

Section 2 : Gestion du crédit-clients à Air Liquide CAMOA 55

IIème PARTIE : AMELIORATION DE LA GESTION DU CREDIT CLIENTS A AIR LIQUIDE CAMOA. 66

Chapitre 3 : ANALYSE DE L'INCIDENCE DES CREANCES CLIENTS SUR L'EQUILIBRE FINANCIER D'AIR LIQUIDE CAMOA 67

Section 1 : Credit management et équilibre financier d'Air Liquide CAMOA 67

Section 2 : Analyse des variables explicatives des problèmes de gestion du crédit-clients 78

Chapitre 4 : RECOMMANDATIONS ET SUGGESTIONS 82

Section 1: Gestion du Days Sales Outstanding (DSO) 83

Section 2 : Procédures et outils de gestion du crédit clients. 87

Section 3 : Relations Entreprise - Banques. 96

CONCLUSION GENERALE 103

BIBLIOGRAPHIE 105

TABLE DES ANNEXES 108

TABLE DES MATIERES 124

INTRODUCTION GENERALE

« C'est en Mésopotamie que les prêtres d'Ourouk (IVème millénaire Av. J.-C) enregistrent sur leurs tablettes d'argile leur comptabilité ainsi que les informations sur leurs clients ... Tous les échanges reposent sur la confiance, la poignée de main qui concluait la transaction marchande et entraînait le respect de celle-ci et qui de plus permettait de s'assurer de la qualité du client pour être payé, faisait partie de la relation de confiance. »2

La mondialisation de l'économie entamée depuis la fin du 20è siècle poursuit sa progression. Pour l'illustrer sur le plan politique, on peut citer l'élargissement observé du groupe des puissances mondiales passant de G8 à G20 dans l'optique de trouver des solutions communes et idéales aux problèmes économiques actuels. Pour conforter l'idée d'une mondialisation croissante autant financièrement que commercialement, l'on pourrait souligner le fait que la récente crise financière née de la crise des Subprimes aux Etats-Unis s'est rapidement généralisée à l'ensemble de la planète.

Le phénomène de mondialisation que nous vous avons signalé au tout début se manifeste par une forte concurrence sur les différents marchés mondiaux. Cette concurrence favorise la multiplication et l'augmentation des facilités de paiement accordées aux clients pour pouvoir conserver et même élargir ses parts de marchés.

Dans ce contexte difficile, les entreprises font face généralement à un risque important qui est le risque-clients. La plupart des entreprises s'exposent à ce dernier.

L'évolution de l'environnement économique, financier et juridique conduit peu à peu à structurer les échanges, sécuriser les transactions, et adapter la législation notamment en matière de défaillance d'entreprise. La relation de confiance n'est plus suffisante dans la relation marchande aujourd'hui comme ce fut le cas dans les années avant J.-C. En France par exemple, 20% des entreprises déposent leur bilan à la suite de la faillite de leurs propres clients.3 Beaucoup plus proche, en Afrique et au

2 www.afdcc.com

3 www.triadeconsulting.com

Cameroun en particulier, le risque lié aux impayés est l'un des risques les plus importants auquel les entreprises s'exposent quotidiennement. Ce risque entraine notamment des tensions de trésorerie qui réduisent la rentabilité de l'entreprise et fragilisent cette dernière. A moyen ou à long terme, les entreprises victimes d'impayés se retrouvent dans l'incapacité d'honorer leurs divers engagements vis-à-vis de leurs partenaires et se retrouvent la plupart du temps en cessation d'activité. Les entreprises qui proposent des conditions particulières de paiement à leurs clients constituent pour la plupart un fonds de roulement (FR) capable de financer le besoin en fonds de roulement (BFR) éventuel. Le problème majeur subsiste dans le respect par la clientèle des délais de paiement accordés et dans le durcissement des conditions d'obtention de crédits bancaires par les entreprises. En effet on observe une certaine frilosité bancaire au Cameroun où le système bancaire qui notons le est actuellement sur liquide a perdu confiance aux agents économiques. Cette situation fait suite aux nombreuses situations de cessation de paiement constatées dans le secteur bancaire dues en partie au non remboursement des créances par les clients.

Le constat selon lequel les impayés constituent un risque énorme de dépôt de bilan pour les entreprises est une réalité au Cameroun. Devant ces faits observés, il semble logique que les entreprises s'attèlent à se doter d'instruments permettant de juguler le risque lié aux clients.

L'instrument le plus adapté dans ce domaine est le « credit-management ». Puisqu'il s'agit en fait d'une politique qui permet la gestion du crédit-clients. Elle définit en effet les conditions de la mise en place du crédit-client et les modalités et méthodes pour le gérer. Beaucoup d'entreprises dans le monde ont recours à cette politique pour maîtriser le risque-clients encouru par elles. Le credit-management est devenu aujourd'hui une composante de la stratégie de l'entreprise. En Afrique et au Cameroun en particulier, la fragilité de l'économie et la non-efficience du marché confortent dans la nécessité de l'existence d'une politique de « credit management » au sein de chaque entreprise ; l'objectif visé étant de se prémunir des aléas liés aux clients dans un souci de rentabilité et de pérennité. Au Cameroun, le montant du crédit-interentreprises s'élève à plus de 356 Milliards de francs CFA et dans les entreprises le crédit accordé (délais de paiement consentis) représente en moyenne

plus d'un tiers de l'actif4. La société Air Liquide CAMOA au Cameroun n'échappe pas à la règle ; elle qui connait d'énormes tensions de trésorerie depuis le début des années 2000 avec un taux de recouvrement de créances situé autour de 48% entre 2006 et 2008. Il y a été mis sur pieds une politique de credit management en 2006 avec le double objectif d'implémenter une procédure d'octroi et de suivi du crédit clients mais aussi de recouvrer les créances douteuses et litigieuses existantes. Cette politique de credit management reste cependant à l'état embryonnaire.

Au cours de notre stage effectué au sein du service gestion et comptabilité au siège social de Air Liquide CAMOA à Douala, nous avons fait le constat selon lequel depuis plusieurs années, la société enregistre un montant considérable de créances clients. Celles ci sont pour la plupart provisionnées progressivement au fil des exercices et causent d'énormes pertes pour l'entreprise. Cette situation réduit considérablement le résultat et la trésorerie de l'entreprise et obère la rentabilité de celle-ci. Les conséquences sont à plusieurs niveaux. Au niveau du résultat de l'entreprise on observe une diminution du bénéfice. S'agissant de la trésorerie cette situation conduit à des déficits qui rendent impossible des opérations financières profitables à l'entreprise tels que des placements. Ceci oblige d'ailleurs les dirigeants à recourir à d'importants financements externes pour éviter la cessation de paiement. C'est pourquoi nous avons proposé durant notre période de stage au sein de cette structure de contribuer au perfectionnement des procédures de gestion des crédits clients dans le but de réduire considérablement le volume des impayés. Le choix de notre thème : « Incidence du credit management sur les performances financières d'une entreprise : cas de Air Liquide CAMOA » trouve donc son fondement dans un questionnement central qui est celui de savoir Comment améliorer la gestion du créditclient à Air Liquide CAMOA ? Pour répondre à cette question nous lui avons associé des questions secondaires à savoir :

> Quelles sont les pratiques de gestion du crédit-client à Air Liquide CAMOA ? > Quel sont les insuffisances de ces pratiques ?

> Quels sont les incidences de ces pratiques sur l'équilibre financier et la performance financière d'Air Liquide CAMOA ?

4 www.legicam.org

> Quels sont les éléments pouvant conduire à une amélioration de la gestion du crédit-client à Air Liquide CAMOA ?

Nous souhaitons à travers nos travaux montrer l'incidence du niveau des créances clients sur l'équilibre financier et la performance financière d'Air Liquide CAMOA et présenter l'utilité de l'amélioration de la gestion du crédit-client à Air Liquide CAMOA. Nous recherchons également à travers notre thème à fournir à la Société Air Liquide CAMOA en générale et à son service gestion et comptabilité en particulier des éléments d'amélioration de la gestion du crédit-client. Pour atteindre ces d'objectifs, nous avons opté pour une approche inductive.

L'intérêt d'un tel travail peut être présenté en deux volets :

> Pour l'entreprise, l'intérêt est d'améliorer la gestion des crédits-clients, les performances financières et de contribuer à rétablir l'équilibre financier d'Air Liquide CAMOA ;

> Pour les étudiants et les chercheurs, ce travail pourra servir de guide pour mener une étude semblable et aider dans le cadre de recherches plus approfondies.

Nous avons donc articulé notre travail en deux grandes parties. La première porte sur la pratique du credit management à Air Liquide CAMOA. Elle traite de la problématique du credit management et de son application à Air Liquide CAMOA. La deuxième partie porte sur l'amélioration de la gestion du crédit clients au sein d'Air Liquide CAMOA. Elle concerne comme l'indique le titre, l'essentiel du travail que nous avons réalisé dans cette entreprise notamment le lien entre le niveau des créances clients et la trésorerie de l'entreprise ainsi que les solutions pour aboutir à une meilleure maitrise du risque clients.

Iere PARTIE : PRATIQUE DU CREDIT MANAGEMENT A AIR

LIQUIDE CAMOA.

Tout au long de cette partie, l'objectif qui est le nôtre est de présenter de la façon la plus précise possible l'entreprise et les problèmes de credit management qu'elle rencontre depuis plusieurs années.

Pour atteindre cet objectif, nous avons décidé de l'organiser en deux chapitres qui s'attèleront chacun à procéder à la description des éléments intégrés dans cette partie.

Le premier, intitulé Présentation d'Air Liquide CAMOA et canevas de recherche s'attardera sur la présentation d'une part des principales caractéristiques de l'entreprise et des composantes de son environnement et d'autre part du cadre méthodologique qui a servi de base à la présente réflexion. A la fin de ce chapitre, les conditions nécessaires à la compréhension des problèmes de l'entreprise devront être réunies.

Le deuxième, Pratique de la Gestion du crédit clients à Air Liquide CAMOA quant à lui devra présenter les procédures de gestion du poste clients de l'entreprise et procéder à une analyse certes sommaire mais qui devra permettre de dégager des premières pistes pour l'élaboration du diagnostic qui interviendra à la deuxième partie.

A l'issue de cette partie, le lecteur devra donc avoir compris les problèmes de credit management de l'entreprise mais aussi avoir des pistes qui orienteront la réflexion de la partie suivante.

Chapitre 1 : PRESENTATION D'AIR LIQUIDE CAMOA ET CANEVAS DE
RECHERCHE

Ce chapitre qui est le premier de cette partie a pour objectif de présenter l'entreprise et les différentes caractéristiques de l'environnement, ainsi que la méthodologie utilisée pour aboutir aux résultats produits à la fin de l'étude. Il est d'autant plus important qu'il nous permettra de comprendre le milieu de l'étude et rendra de ce fait plus facile l'intégration des clés de l'entreprise.

Pour cela, nous avons décidé de l'organiser en deux sections qui s'attèleront chacune à parler explicitement d'un des éléments clés du chapitre.

La première, Présentation de L'Entreprise et de son environnement s'attardera sur l'activité d'Air Liquide CAMOA, ses principales caractéristiques mais aussi les composantes de son environnement.

La deuxième, Canevas de recherche de l'étude aura pour but de présenter et justifier la stratégie de recherche choisie ainsi que d'expliciter sa mise en oeuvre dans la présente réflexion.

Section 1 : Air Liquide CAMOA et son environnement.

La présentation générale d'Air Liquide CAMOA nécessite la prise en compte de plusieurs paramètres. Ainsi, primo, nous retracerons son historique et son évolution ; ensuite nous présenterons son activité et son organisation et enfin nous essayerons de décrire son environnement car l'entreprise subit l'influence de ce dernier mais est aussi susceptible de l'influencer.

I. Présentation d'Air Liquide CAMOA

La CAMOA est une entité économique vivante. Elle a dès sa naissance évoluée en prenant en compte les motivations de sa création.

I.1. Historique :

A la fin du 19eme siècle, un ingénieur passionné de 26 ans, du nom de Georges Claude, diplômé de l'école supérieure de physique et chimie industrielle de Paris, tente de mettre au point un procédé de liquéfaction de l'air destiné à séparer, par distillation, l'oxygène et l'azote. Son idée est avant tout de produire l'oxygène de manière industrielle. Il s'associe avec Paul Delorme, un camarade de cette école, qui lui apporte son total soutien de manager et de financier. Ils sont alors loin d'imaginer que les travaux de recherche de Georges Claude vont être à l'origine d'une très grande aventure industrielle.

A la veille de l'année 1902, le jour de la saint sylvestre, l'Association crée et baptisée le « syndicat » par les deux camarades et Frédéric Gallier, ancien officier d'infanterie, laisse place à une société en participation. En mai 1902, Georges Claude arrive à produire quelques précieuses gouttes d'oxygène par liquéfaction d'air. Il s'agit alors de passer à l'échelle industrielle. D'où la décision de transformer la société en participation en société anonyme. Le 18 novembre 1902, est constituée une société anonyme : la société AIR LIQUIDE pour l'Etude et l'Exploitation des procédés Georges Claude. Cette société a pour premier objet « l'étude, l'exploitation, la vente de brevets et investissements de MM. Georges et Eugène Claude, relatifs à la liquéfaction des gaz, à la production industrielle du froid de l'air liquide et de l'oxygène, à leurs applications ou utilisations ». Paul Delorme devint le premier président.

Aujourd'hui devenue Groupe AIR LIQUIDE, la société s'est développée avec le temps pour se hisser à la place de leader mondial. Elle s'est rapprochée de ses clients par la naissance des « régions » crées à travers le monde pour privilégier la proximité.

I.2. Evolution

Installé au Cameroun depuis 1952, AIR LIQUIDE accompagne, au quotidien, le développement des activités de ses clients dans les domaines de l'industrie et de la

santé5. Sa filiale CAMOA6 est une société anonyme au capital de 530 180 000 F CFA, et dont le siège social est situé à Douala.

En 1975, face à la loi interdisant aux sociétés industrielles de vendre en détails, CAMOA crée la Société d'Approvisionnement et de Technique pour l'Industrie au Cameroun (SATICAM). Cette dernière, société anonyme au capital de 305 000 000 FCFA, a pour mission la commercialisation des produits CAMOA.

Vers 1980, suite à la loi protectionniste sur la fabrication des électrodes, CAMOA crée la Société Camerounaise de Soudage (SOCASOUD) qui a pour objet la production des électrodes et dont la commercialisation est assurée par SATICAM. Quelques années plus tard, la levée de la loi protectionniste a drainé un nombre important d'importateurs des électrodes. Cette situation amène la CAMOA à dissoudre la SOCASOUD.

En 1990, la loi interdisant aux sociétés industrielles de vendre en détails est levée, il se produit par la suite, en 1991, une fusion absorption de SATICAM par CAMOA. Les employés de l'ancien SATICAM ont été intégrés au service commercial, crée pour la circonstance, à la CAMOA.

En 2006, la CAMOA a déployé un Système de Management Industriel (IMS) dont l'objectif est d'assurer la sécurité et la fiabilité de ses installations. Les fondamentaux du projet IMS sont la compétence du personnel de production et la mise en place de procédures industrielles7.

En 2001, le groupe AIR LIQUIDE est composé de 250 régions dans le monde, entre autres la région Afrique de l'Ouest et Centrale (en abrégé RAOC) géré par la société « AIR LIQUIDE Africa Services » (dans la suite ALAS). Cette région est composée de 12 filiales parmi lesquelles AIR LIQUIDE Cameroun.

En 2007, la CAMOA a engagé une démarche qualité qui doit lui permettre d'avoir à terme la certification ISO 9001 : 2000 en 2010.

Le 19 juin 2008, la CAMOA a célébré ses « 18 ans sans accident avec arrêt ». Cette célébration marque un pas considérable dans l'atteinte de son objectif : Zéro accident.

5 www.cm.airliquide.com

6 Société Camerounaise d'Oxygène et d'Acétylène

7 www.cm.airliquide.com

Les activités d'AIR LIQUIDE CAMOA couvrent le Cameroun, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad8.

Au Cameroun, la CAMOA dispose de deux agences : Agence de Yaoundé et Agence de Garoua. Son siège social est basé à Douala au quartier Ndokoti.

I.3. Activité de l'entreprise.

La CAMOA, entreprise du secteur industriel, offre une large gamme de produits et services :

· Gaz industriels et médicaux

Il s'agit de la production et de la commercialisation de l'azote, l'oxygène, l'acétylène ; du conditionnement du dioxyde de carbone ; de la commercialisation de l'hydrogène, l'argon, ammoniac, hélium...

· Soudage et Coupage

Il s'agit de la commercialisation du matériels et consommables de soudage et de coupage, notamment : les électrodes, les postes à soudure, les manomètres, les paquettes...

· Hygiène

Il s'agit essentiellement de la commercialisation des détergents de marque « Anios »

· Protection incendie

Pour assurer la protection de votre personnel, de vos équipements et de vos locaux, la CAMOA propose une offre de service « protection incendie ». Il s'agit des extincteurs à poudre, des extincteurs à eau pulvérisée, les équipements de détection et d'extinction automatique de feu.

I.4. Organisation Générale.

Le 03 décembre 2007, la CAMOA a mis en place une nouvelle organisation répondant à ses principaux enjeux : « faire plus et faire mieux à travers l'amélioration

8 www.cm.airliquide.com

de la maîtrise des engagements clients et une plus grande efficacité de l'organisation interne, l'objectif étant d'apporter un meilleur service aux clients afin de mieux les accompagner dans leurs activités industrielles ou soins qu'ils dispensent aux patients ».

Avec un effectif de soixante quatre (64) salariés, la CAMOA a adhéré à la convention collective nationale du commerce. Elle s'est engagée à la formation, à la motivation et au développement de ses employés. Conscient de l'importance et de la qualité des prestations fournies par son personnel, la CAMOA a mis en place un système de notation individuel qui permet à ses employés de participer au plan de promotion. Ce dernier vise à accroître la responsabilité du personnel avec le temps et se veut à la quête d'une efficacité permanente de ses employés.

La survie d'AIR LIQUIDE CAMOA dans son environnement est tributaire de son organisation.

La CAMOA est organisée autour de deux grands axes fonctionnels : les fonctions principales ou filières d'activités et des fonctions supports.

sommaire suivant