WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.5 Attentes d'une architecture SOA

I

nteropérabilité67(*) :

Capacité qu'ont les systèmes des technologies de l'information et de la communication (TIC), ainsi que les processus de fonctionnement qu'ils permettent, d'échanger des données et de permettre le partage des informations et des connaissances. 

Au sens de la décision 2004/387/CE du Parlement européen et du Conseil du 21 avril 2004.

(Source : http://www.marche-public.fr/Terminologie)

Capacité d'établir avec succès une communication de bout en bout entre utilisateurs finaux au travers d'un environnement comprenant divers domaines, réseaux, aménagements, équipements, etc. provenant de différents constructeurs et/ou fournisseurs. Dans ce contexte, la communication est supposée établie entre utilisateurs finaux ou entre un utilisateur final et un fournisseur de service.

Norme STF228 de l'ETSI - Institut européen des normes de communications.

(Source : http://www.marche-public.fr/Terminologie)

La démarche SOA au niveau de l'application n'a pas de sens : les applications sont produites depuis des années par des équipes familiarisées avec leurs outils et leurs procédures. Et le tout semble fonctionner. C'est pourquoi la démarche SOA s'inscrit davantage au niveau macroscopique : celui du SI.

1.5.1 Les bénéficiaires

1.5.1.1 Les utilisateurs

Les premiers bénéficiaires d'une architecture « réactive » conçue autour de services réutilisables et interopérables, sont les utilisateurs et en premier lieu, les métiers pour lesquels nous concevons et mettons en place des solutions informatiques. Ces dernières doivent permettre, si ce n'est pas de gagner du temps ou d'économiser des ressources, d'être d'une façon ou d'une autre, génératrices de valeurs. De même, nos partenaires ont besoin d'interagir avec notre SI et de bénéficier de processus maîtrisés. Chiffrer le gain engendré par une réactivité accrue n'est pas chose simple, mais il est compréhensible d'intégrer le fait qu'écrire un format d'échange XML commun aux applications amenées à communiquer ensemble, est un début de source de valeur.

1.5.1.2 Les Services support des SI

Les services support tirent aussi bénéfice de ce type d'architecture. La gestion des comptes par exemple est un service transverse au SI. Il et très consommateur en énergie puisque constamment mis à jour suite à l'arrivée de nouveaux salariés ayant accès au SI ou au départ d'autres utilisateurs quittant l'entreprise. A grande échelle, les rotations de personnel peuvent être consommatrices de ressource et justifier la mise en place d'un service adapté.

* 67 Cf. Serge ABITEBOUL : «Interopérabilité des outils de traitement » ; cours Master 2004 XML : « XML et données demies structurées » ; http://www-rocq.inria.fr/~abitebou/DEA-III/2004/xml-intro-04.ppt.

précédent sommaire suivant