WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1 Premier Volet : Etat de l'Art de l'Architecture SOA

L'objectif de ce chapitre est de présenter les différentes strates technologiques ayant apporté à la fois des réponses aux besoins du moment mais aussi une certaine hétérogénéité au Système d'Information (SI).

_

1.4 Intégration des Systèmes d'Information

I

ntégration des systèmes d'information :

Vise à proposer un accès unique aux diverses fonctionnalités réparties entre les différentes solutions logicielles indépendamment de l'infrastructure technique sous-jacente (...). Elle garantit idéalement l'appel des fonctionnalités, les échanges sécurisés d'information et le support transactionnel.

(Source : « L'ingénierie des processus métiers - De l'élaboration à l'exploitation » [BRI-IPM] page 204)

Le Système d'Information (SI) est souvent constitué de sources de données et d'applications hétérogènes, obtenues suite à la fusion-acquisition1(*) avec d'autres services informatiques (rachat de sociétés) ou par la mise en place de solutions informatiques de nouvelle technologie. Aussi, les systèmes d'intégration évoluent à chaque « révolution technique ou fonctionnelle ». Nous allons voir combien ils ne cessent de se construire autour de concepts plus anciens, un peu à l'image de la ville de Vitruve. Enfin, lorsque sera plus précisément abordée l'Architecture Orientée Services (SOA), les concepts seront plus largement étudiés ainsi que la notion de valeur (dans le sens « gain »). Mais comment en sommes nous arrivés à mettre au devant de la scène la SOA ou autrement dit : Que s'est-il passé entre Vitruve et l'Architecture Orienté Services ?

1.4.1 1.4.1 Point à point

Avant les années 1990, les applications sont monolitiques. C'est ce que l'on pourrait appeler « l'age d'or » du développement spécifique. Un même mainframe propriétaire héberge bien souvent l'ensemble des applications métiers de l'entreprise (principalement des modules de gestion allant de la gestion commerciale jusqu'à la comptabilité, en passant par les achats et incluant souvent les applications de ressources humaines comme la Paie). Les interfaces entre modules s'exécutent alors sur la même machine.

Puis, de plus en plus de solutions informatiques se « progicialisent » et les fusions-acquisitions s'intensifient. Ainsi de nouveaux serveurs prennent place dans les salles informatiques. A cette époque les connecteurs et les protocoles ne sont pas construits sur des standards. Des applications de plus en plus hétérogènes sont interfacées, telles des briques posées les unes à côté des autres. Souvent, l'arrivée d'une nouvelle application nécessite une nouvelle machine, une nouvelle organisation des données ou une nouvelle technologie et de nouveaux développements vers tout ou partie des applications existantes.

Alors que les premières années ne se souciaient guère de l'aspect financier (la principale préoccupation étant la modernisation des services de l'entreprise pour une meilleure productivité), les considérations économiques s'installent progressivement à la table des DSI. La maintenance et les évolutions de l'intégration inter-applicative occupent beaucoup de monde et génèrent des coûts significatifs.

Outre l'aspect financier, il est également difficile de disposer d'une vision claire de l'ensemble des flux métiers circulant dans le SI. Les cartographies pas toujours à jour, illustrent bien souvent cet imbroglio de flux comme un plat de spaghettis.

_

Illustration 4 : Interfaçage Point à Point

Par exemple, pour un SI constitué de 7 applications où toutes sont amenées à échanger au moins un flux de données avec les autres, le nombre de liens mis en oeuvre est calculé de la manière suivante :

* 1 Les fusions-acquisitions représentaient dans le monde 200 milliards de dollars en 1990, contre près de 1200 milliards en 2000 (source Unctad, interactive Data : FDI Report : M&A [FOR-EAE] ) et 3610 milliards en 2006 [MON-RFA]. La crise mondiale actuelle devrait aussi apporter son lot de fusions-acquisitions.

précédent sommaire suivant