WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.4.3.4 Blocs applicatifs

La cartographie doit mettre en évidence les blocs applicatifs actuels concernés par le processus d'alimentation des tiers. Celle-ci paraît complexe et encombrée mais elle est avant tout le reflet d'une réalité qu'il ne faut pas simplifier sous prétexte de la rendre plus lisible. Il est vrai que UML 2.0 n'est pas vraiment orienté « cartographie ».

Illustration 77 : Cartographie actuelle façon Package UML

C'est pour cette raison, qu'apparaissent des outils spécifiques au domaine de la cartographie, comme Mega. La vision se construit sur 3 niveaux : La zone qui regroupe des quartiers, eux même constitués de blocs. Nous reviendrons sur les avantages et inconvénients de ces outils.

Illustration 78 : Cartographie actuelle, façon MEGA

2.4.3.5 Identification des ressaisies

Certaines applications ne bénéficient pas d'interface automatique soit pour des raisons de faible volumétrie, soit parce que cette fonctionnalité n'a pas été offerte aux utilisateurs :

q Immo (Catégorie Patrimoine), 

q Lapins (Catégorie Productions Animales),

q Suivi des Lots (Catégorie Productions Animales),

q Gestion Technique des éleveurs (Catégorie Productions Animales).

2.4.3.6 Inventaire des activités du processus

Plusieurs possibilités sont offertes pour modéliser les activités. Dans le chapitre « Trop de standards tuent LE STANDARD », proposition était faite de s'appuyer sur les standards XML du W3C. Voyons comment la problématique de l'inventaire des activités peut être abordée sous cet angle. Pour une alimentation d'un tiers dans une application, un traitement (une activité) est identifié de façon unique. Son mode est soit transactionnel ou batch. Il est exécuté soit à une fréquence donnée ou alors suite à un autre traitement. Cette alimentation passe par, au minimum, une activité, pour laquelle une ou plusieurs ressources sont nécessaires (table ou fichier). Ces ressources sont localisées quelque part, et peuvent être de type ascii, binaire ou xml. Le nom des tables n'est pas toujours connu (bases propriétaires). Enfin, une alimentation est faite au profit d'un acteur : un service en général.

2.4.3.7 XML Schéma de l'inventaire des activités du processus observé

Préalable retenu : Utiliser les langages universels et standards du W3C : XML, XSD ...

Illustration 79 : XSD du processus d'alimentation des tiers réalisé avec XmlSpy

Rappel : La définition de la structure peut être réalisée soit à l'aide d'une DTD137(*) ou d'un XML Schema138(*) (XSD). La structure d'un document XSD permet de contrôler la validité des documents XML relatifs à la structure attendue. XSD qui est lui aussi un document XML rempli la fonction de la DTD, d'origine SGML, à la différence qu'il définit également des contrôles de valeurs sur les champs.

* 137 DTD : définition de type de document, document SGML.

* 138 XSD (XML Schema Description) : recommandation par le W3C en mai 2001 est un langage de description de format de document XML permettant de définir la structure d'un document XML

précédent sommaire suivant