WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion Générale

En dépit d'un avis de décès156(*) du SOA paru le 9 janvier 2009 sur le blog du Burton Group, et ce en raison des nouvelles priorités d'investissement liées à la crise, le message porté par la thématique SOA reste quant à lui bien vivant :

q Le « mash-up » (la combinaison de services applicatifs en ligne, aussi appelé la « SOA de l'internet »),

q le « cloud computing » (le nuage de ressources informatiques permettant l'externalisation des services informatiques),

q le Software As A Service ou « Saas » (logiciels fournis en ligne sous forme de services157(*), successeur de l'Application Service Provider ou « ASP »),

q le Platform As A Service ou « Paas » (plateforme incluant des services d'infrastructures tels que les outils de surveillance, de persistance des données, d'hébergement d'application).

Toutes ces technologies reprennent le principe d'orientation de services. Cependant, ces nouvelles tendances ne doivent pas s'ajouter au mille-feuilles technologique existant. C'est par l'effort des urbanistes et autres architectes, que le système d'information deviendra moins rigide et utile aux métiers. Pour que ce premier niveau de maturité soit atteint, seules les organisations mettant en oeuvre une réelle gouvernance, et disposant d'un budget (car soutenues par les directions générales), pourront faire bouger les lignes.

La SOA n'est pas une recette miraculeuse mais en premier lieu, la prise de conscience qu'un travail de fond doit être réalisé. Les principales réussites en la matière ont de commun cette longue mise à plat de l'existant, avant toute nouvelle mise en oeuvre technique. La SOA doit probablement être perçue comme un nouveau métier, qui s'inscrit en ligne directe avec la stratégie de l'entreprise, reposant sur une approche fondamentalement différente de celle existante aujourd'hui, tant au niveau technique que méthodologique. Elle nécessite une conduite au changement tant les conséquences sont multiples, et s'accompagne d'un plan de communication et de formation des acteurs du SI mais aussi des utilisateurs métiers.

Et après ?

L'offre SOA s'est aujourd'hui largement répandue au niveau des différentes solutions informatiques. Comme toute mini-révolution, SOA s'est installée dans les esprits et fera peu à peu son chemin. Et comme toujours, une nouvelle technologie la relèguera un jour au rang des anciens concepts. Comme cela a été expliqué dans la première partie (« Etat de l'Art » de l'intégration), une nouvelle strate technologique répond toujours à un besoin du moment. Aussi, imaginer aujourd'hui, ce que serait la nouveauté de demain, revient à révéler la fragilité de l'Architecture SOA et de tenter d'y répondre.

Dans ce mémoire, un parallèle a été fait entre les systèmes multi-Agents (SMA) et les composants SOA : autonomes, déterministes, dotés d'un couplage lâche. Si l'on observe l'évolution des SMA, on constate qu'ils se sont « dynamisés », afin d'entrer dans l'univers du jeu de rôle par exemple. Ainsi, dès la première utilisation, les scénarios internes au jeu sont modifiés, en fonction du comportement du joueur observé. L'agent enrichit donc ses connaissances au fil du temps. Il ne s'agit plus de calculer une solution à partir de paramètres stables, mais de proposer une solution acceptable en fonction de la nouvelle organisation et des changements perçus. Les métiers de la Simulation sont également bénéficiaires de ces systèmes multi-agents dynamiques.

Aujourd'hui, SOA n'est pas réellement dynamique. Le routage, les processus sont autant d'éléments inscrits dans le marbre. Pour que la SOA soit hissée au rang des architectures dynamiques et ce, afin d'accroitre son adaptabilité à son environnement, il faudrait qu'elle puisse assembler spontanément ses propres composants et ceux d'autres architectures, afin de répondre à une problématique non envisagée initialement. Le résultat de récentes recherches158(*) entreprises par l'INRIA, avancent le terme de « SOA dynamique » ou D-SOA comme « élément important pour les architectures (...) du futur, surtout dans le contexte dynamique des réseaux sociaux et de l'Internet des Objets ». Pour l'instant les domaines étudiés sont ceux des services de petits supports tels que les Smartphones et les PDA, en supposant de les doter d'une JVM159(*).

Les perspectives de l'ingénierie informatique constituent ainsi la clef de voute des architectures de demain. Un auteur, parmi d'autres, RACCOON160(*), illustrait en 1997 cette perpétuelle évolution de la manière suivante :

Illustration 144 : Les cycles de l'évolution IT

(Source: Raccoon, Fifty Years of Progress in Software Engineering, [RAC-FYP])

Mais qu'en est-il aujourd'hui de cette projection confrontée à la réalité :

Instruction Procédurale Module Objet Composant Service Modèle ???

Mainframe Mini Station PC Web Station Ubi Station161(*) M2M ???

http/Html Xml ???

M2M (Machine to Machine)

B2C B2B

Intérêt

Axe temporel

1944 1958 1973 1988 2000 2005 2010

Illustration 145 : Extrapolation des cycles de Raccoon

La D-SOA (SOA dynamique) s'appuie sur le principe d'une passerelle OSGi (Open Services Gateway initiative) qui rend indépendant le consommateur du service, quelque soit leur localisation. Dans le principe, le bus dédié au consommateur est connecté, comme d'autres bus dédiés, à un bus JMS constitué de connecteurs OSGi. Pour illustrer l'intérêt de ce bus à grande échelle, il est possible de prendre l'exemple d'un usager se trouvant hors de son foyer et souhaitant contrôler le réseau domotique de son habitation (température, caméra de surveillance, compteur électrique, moniteur cardiaque ...). Pour reprendre le nom donné au prochain salon MtoM de Paris-Porte de Versailles en 2010 : « Les objets deviennent intelligents et communiquent » entre eux.

Enfin, la modélisation, ingrédient majeur à la construction d'une architecture SOA, n'est pas suffisamment intégrée à ce jour. Les articulations des différentes phases : « Cartographie Processus Métiers », « Processus Modèles Modèles UML», « Modèles UML Code» ne sont pas matures et constituent une fragilité certaine pour l'édifice tout entier qui doit pouvoir être flexible et donc rester souple. Nul doute que les consortiums présents et à venir seront de grands contributeurs à l'avancée de cette intégration par les modèles, indispensable à toute forme d'architecture.

Les pages à suivre rassemblent l'index bibliographique, les acronymes et les différentes annexes cités en référence dans ce mémoire.

Bibliographie SOA (Services Oriented Architecture)

Ouvrage(s)

[ANQ-URBA] ; Club Urba-EA ; ANQUETIL, Philippe; BONNE, Jean-Christophe; CARPENTIER, Denis. Urbanisme des SI et gouvernance : Retours d'expériences et bonnes pratiques. Coll. InfoPro - Management des systèmes d'information Paris : Dunod, 2006. 274 p. ISBN 2-10-049678-6.

Le Club Urba (Urbanisme du SI -Enterprise Architecture) est une association qui rassemble 55 grandes entreprises et administrations constituant un lieu d'échanges entre urbanistes, architectes, responsables d'études et MOA.

[BEU-MCC]; BEUGNARD, Antoine; Making Components Contract Aware. Coll. Computer. pp. 38-45, juillet 1999.

Antoine Beugnard est enseignant et chercheur en informatique. Il est l'auteur de nombreux ouvrages touchant à l'assemblage des composants.

[BRI-IPM] ; BRIOL, Patrice ; L'ingénierie des processus métiers - De l'élaboration à l'exploitation. Belgique, éditeur lulu.com, 2008. 361 p. ISBN 978-1-4092-0040-6.

Patrice Briol est architecte d'applications chez E-Consult (membre du groupe Altran).

[FOU-GUID] ; FOURNIER-MOREL, Xavier; GROJEAN, Pascal; PLOUIN, Guillaume. SOA le Guide de l'architecte. Coll. InfoPro - Management des systèmes d'information. Paris : Dunod, 2006. 302p. ISBN 2-10-049972-6.

Xavier FOURNIER MOREL est consultant au sein du pôle conseil et veille technologique du groupe SQLI.

[MAU-VITR] ; MAUFRAS. L'architecture de Vitruve, Tome III. Traduction nouvelle. Paris, éditeur C. L. F. Panckoucke, 1847. Texte latin et français en regard.

Vitruve : Ingénieur et architecte romain (1er siècle av. J.C.), auteur de 10 volumes consacrés à l'architecture.

[POP-LEA] ; POPPENDIECK, Mary et Tom; Lean Software Development. Canada, éditeur Addison Wesley professional, 2003. 240 p. ISBN 978-0321150783.

Mary et Tom POPPENDIECK créent le Lean Software Developement en 2003, selon les principes fondateurs du Lean.

[LOG-PUR] ; LONGEPE, Christophe; Le Projet d'Urbanisation du SI démarche pratique avec cas concrêt. Coll. InfoPro - Management des systèmes d'information, Paris : Dunod, 2006 ; 3ème édition. 396 p. ISBN 2-10-050093-7.

Christophe LONGEPE est Directeur de l'urbanisme et des référentiels Groupe Société Générale.

[LON-MXM] ; LONJON. Antoine ; THOMASSON Jean-Jacques. Modélisation XML. Coll. Architecte logiciel ; Edition Eyrolles, 2006 ; 498p. ISBN 2-212-11521-0.

Antoine LONJON est Directeur de l'offre citée dans ce mémoire chez Mega. Il participe à l'élaboration des standards au sein de l'OMG et autres consortiums de normalisation de l'industrie de logiciel (la norme Business Process Spécification Schema, ebXML, la notation Business Process Modeling Notation pour les processus métiers ainsi qu'à la dernière version 2.0 d'UML).

[RAC-FYP] ; RACCOON; Fifty Years of Progress in Software Engineering. Coll. ACM SIGSOFT Software Notes: volume 22, no 1, Janvier 1997, New-York. ISSN: 0163-5948.

[VDB-PROF] ; VAN DEN BERG, Martin; VAN OMMEREN, Erik; BIEBERSTEIN, Norbert. SOA for profit. Bruxelles : Sogeti et IBM, 2007. 256 p. ISBN 907-5-41-4188.

Thèse(s), Mémoire(s) ou exposé(s) de thèse(s)

[AIM-VHC] ; AIME, Xavier. Visualisation d'alignements d'ontologies ; Mémoire Ingénieur Cnam en Informatique, Centre Régional Associé de Nantes, XXX 200N.

[GUI-PMA] ; GUITTON, Julien. Planification multi-agent pour la composition dynamique de Services Web ; Rapport de stage - Master 2 Recherche Intelligence Interaction Information, Université Joseph Fourier - Grenoble 1 - Informatique et Mathématique Appliquée, juin 2006.

[TOU-ACS] ; TOUZI, Jihed. Aide à la conception de Système d'Information Collaboratif, support de l'interopérabilité des entreprises ; Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - Ecole des Mines d'Albi - novembre 2007.

Article(s)

[LIT-CAA] ; LITTLE, Todd. Context-Adaptive Agility: Managing Complexity and Uncertainty. IEEE Software, vol 22, no.3, PP.28-35, Mai/juin 2005.

Todd LITTLE est Responsable de développements chez Landmark Graphics, leader dans la vente de solutions dans le domaine pétrolier et gazier, auteur de plusieurs articles concernant les mesures d'estimation de projet.

[LEG-LST] ; LÉGERON, Patrick. Le stress au travail : de la performance à la souffrance. Droit Social, no.12, P.2, Décembre 2004.

Patrick LÉGERON est Docteur Psychiatre, praticien attaché, service hospitalo-universitaire, Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris. Il est Directeur de STIMULUS, cabinet de conseil sur le stress professionnel

[MON-RFA] ; MALINGRE, Virginie. 2006, année record pour les fusions-acquisitions. Le monde, 22 décembre 2006.

Ressource(s) Internet

[CHA-CONT] ; CHAPPELL, David. Using the ESB Service Container. Site disponible sur http://www.onjava.com/pub/a/onjava/excerpt/esb_ch6/index.html

David CHAPELL est Vice Président et responsable de la technologie de SOA chez Oracle Corporation.

[BON-CSOA] ; BONNET, Pierre. Cadre de Référence Architecture SOA - Meilleures Pratiques. Site disponible sur http://pie.bonnet.ifrance.com/ON-seminaire-SOA-Webservice-Part01.pdf

Pierre BONNET est expert en architecture des Systèmes d'Information orientée objets et services.

[RAF-BLAN] ; RAFAL, Olivier. Livre blanc - GUIDE SOA 2008. 2008.

Olivier RAFAL est Rédacteur en chef de LeMondeInformatique.fr.

[OCT-SYST] ; Consultant OCTO Technology. Livre blanc - Architectures de systèmes d'information. Novembre 2002

[OCT-EAI] ; Consultant OCTO Technology. Livre blanc - Intégration des Applications d'Entreprise. 2000

[OCT-SOA] ; Consultant OCTO Technology. Livre blanc - Architecture Orientée Services (SOA) - Une politique d'interopérabilité. 2005

OCTO Technology a été fondé en 1998. C'est un cabinet spécialisé en Architecture de Systèmes d'Information.

[FOR-EAE] ; Forrester Research. Evaluez l'agilité de votre entreprise. 2007. Site disponible sur http://www.sap.com/france/campagnes/Mega_Program_Driving_Efficiency/Evaluez_Reactivite_Votre_Entreprise_Forrester.pdf.

[FOR-APE] ; Forrester Research : Carey Schwaber, Randy Heffner. Agile Processes Enable SOA Success : The Story Behind The Correlation In Agile And SOA Adoption. 2006. Site disponible sur http://www.forrester.com/Research/Document/Excerpt/0,7211,38853,00.html

Forrester Research est un vieux cabinet d'études indépendant (25 ans) coté en bourse dont les chiffres et les prévisions sont très suivis.

* 156 Cf. Source : http://forumsoa.lemondeinformatique.fr/index.php?centre=article-actu&id=27791.

* 157 Exemple de Saas : Google Apps, outils collaboratifs. Les interfaces RIA (Rich Internet Application) permettent l'exposition des services.

* 158 Cf. Source : hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/34/23/10/PDF/soa-3.pdf.

* 159 JVM (Java Virtual Machine, en français Machine virtuelle Java, est une machine virtuelle permettant d'interpréter et d'exécuter le bytecode Java.

* 160 Il ya 50 ans, Raccoon a proposé une projection de l'évolution des paradigmes d'ingénierie logiciel. Il a introduit la notion de vagues de l'évolution logiciel, divisibles en 4 phases : innovation, croissance, maturité et convention.

* 161 « Ere ubiquitaire» selon Mark Weiser : terminaux à la fois client et serveurs (en architecture pear to pear) tels que les assistants personnels, les téléphones mobiles, les terminaux interactifs (tv, bornes), les consoles de jeux, les appareils photo numérique etc ...

précédent sommaire suivant