WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique du financement extérieur et ses corollaires sur la croissance économique en RDC de 1980 à  2009

( Télécharger le fichier original )
par Rémy MUNGANGA SHUNGI
Université de Kisangani RDC - Licence en sciences économiques 2011
  

précédent sommaire suivant

I.1.4.2. Effets de domination et développement économique

Pour les auteurs d'inspiration marxiste, le sous-développement ne serait que le produit du développement du système capitaliste.

Selon Samir Amin, toutes les sociétés contemporaines sont intégrées dans un système mondial par un ensemble de relations entre le centre (les pays développés) et la périphérie (les PED), les premiers exerçant sur les seconds des influences unilatérales et irréversibles conduisant à un échange inégal.37(*)

Selon la théorie de l'échange inégal, les difficultés des PED trouvent leur origine dans la différence des taux de salaire entre nations et dans la péréquation internationale des taux de profits. 38(*)

Dès lors que sont tissés des rapports de dépendance et de domination, il conviendrait de mettre en place une politique de développement autocentrée dans l'optique d'une libération économique passant par une rupture avec le système capitaliste.

Pour ce faire, « les africains ont intérêt à se rapprocher, se concerter et à coopérer. Ils formeraient alors une communauté qui les rendrait plus efficaces. L'unité résiste aux pressions aussi bien de grandes puissances que des ambitieux politiciens. Le développement n'est jamais possible sans un état et une population responsable de leur destin ».39(*)

I.1.4.3. Indicateur du développement humain (IDH)

La recherche des indicateurs susceptibles de corriger l'insuffisance de la croissance économique comme mesure par excellence du bien-être de la population a amené le PNUD à lancer dans son rapport annuel 1990, un nouvel indicateur de progrès socio-économique, à savoir l'indicateur de développement humain (IDH en sigle).

En effet, le PNUD définit le concept « développement humain » comme le processus qui conduit à l'élargissement de l'éventail des possibilités offertes aux individus.

Le revenu élevé n'est plus l'unique moyen pour accéder au développement, mais d'autres facteurs aussi importants que la santé, l'éducation, un environnement matériel ainsi que la liberté d'action et d'expression sont désormais pris en compte.

L'objet du développement étant de permettre à l'homme de vivre plus longtemps, être en bonne santé et d'améliorer sa créativité, l'IDH comme agrégat regroupe trois principales variables qui sont : la durée de vie (espérance de vie), le niveau d'éducation (mesuré par le taux d'alphabétisation des adultes et le taux de scolarisation), et le niveau de vie (mesuré d'après le PIB par habitant) c'est-à-dire le revenu.

L'IDH doit être réajusté en fonction des inégalités entre les sexes et les disparités des revenus. Situé entre 0 et 1, une valeur proche de 1 indique que le niveau de développement humain est élevé ; par contre une valeur proche de 0 est un signe que la population se trouve au seuil ou en dessous du seuil de la pauvreté. « La République Démocratique du Congo fait également partie des pays à IDH faible. Son indice est de 0,125 point inférieur à l'IDH moyen de l'Afrique subsaharienne, soit 0,514.40(*)

* 37 SAMIR AMIN, Le développement inégal, Ed. de Minuit, Paris, 1974, p.137.

* 38 EMMANUEL A., L'échange inégal, Maspéro, Paris, 1974, p.240.

* 39 VINCENT FERNAND, Financer autrement, Innovation et réseaux pour le développement (IRED), Genève, 1994, p.20.

* 40 PNUD cité par BCC, Rapport annuel 2009.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.