WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Regard des acteurs de terrain sur les conduites addictives des jeunes (représentations sociales, pensée sociale et logique d'accompagnement )

( Télécharger le fichier original )
par Julie Boussoco
Université de Provence Aix en Provence - Master II psychologie sociale de la santé 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

lossaire

ADDAP: Association Départementale pour le Développement des Actions de Prévention ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

ASV : Atelier Santé Ville

BIJ: Bureau Information Jeunesse

CAARUD: Centre d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction des Risques pour Usagers de

Drogues

CASPA: Centres de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie CFA: Centre de Formation des Apprentis

CIM - 10 : Classification internationale des Maladies (10e édition)

CIRDD PACA : Centre d'Information Régional sur les Drogues et les Dépendances CMP: Centre Médico Psychologique

DSM - IV : Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (4e édition) MGI: Mission Générale d'insertion

MILDT : Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie PAEJ : Point Accueil Écoute Jeunes

PJJ: Protection Judiciaire de la Jeunesse

PRSP : Plan Régional de Santé Publique

RAAP : Réseau Adultes-Acteurs de Prévention conduites à risque des jeunes

Annexes

Annexe 1 : Cahier des charges projet

Cahier des charges projet RAAP politique de la ville - Document de travail

La présente convention présente les modalités de mise en oeuvre opérationnelles de l'action « RESEAU ADULTES - ACTEURS DE PREVENTION CONDUITES A RISQUES DES JEUNES » dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de la ville d'Aix-en-Provence, année 2011.

Les modalités financières du projet seront consignées par notification au promoteur de l'action, après validation de celle-ci en comité de pilotage.

I) Contexte.

En termes de santé publique, les conduites à risques, et en particulier les conduites addictives, sont responsables d'une partie importante de mortalité prématurée et de morbidité dans la population. La consommation de tabac, d'alcool, de substances illicites sont des comportements individuels morbides qui peuvent être corrigés. Néanmoins, la population n'a pas toujours une conscience personnelle de la gravité de ces comportements et de leurs conséquences. Les représentations du risque sont diverses et ne correspondent pas toujours aux messages de prévention diffusés par les autorités publiques.

La prévention des conduites addictives est également au coeur du dispositif départemental et local de Prévention de la Délinquance développé dans le cadre de la Politique de la Ville, pour la lutte contre la consommation d'alcool et de stupéfiants, et le trafic de substances illicites. De actions prioritaires telles que les interventions MILDT en milieu scolaire, le développement d'actions de prévention pour les jeunes en difficulté, le soutien à la parentalité, ont été mises en place au niveau local, et les diagnostics locaux des Contrats Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, notamment celui d'Aix-en-Provence, permettront d'en affiner les objectifs.

Face à ce phénomène problématique et complexe, les services sanitaires de l'Etat ont développé des outils de prévention et prise en charge des personnes présentant un comportement addictifs, dont le plus récemment abouti est le Centre de Soin, d'Accompagnement et de Prévention

des Addictions (CSAPA). Sur Aix-en-Provence, il existe trois CSAPA, travaillant de façon complémentaire, portés par : ANPAA 13, le Centre Hospitalier Montperrin (Fédération Soins Toxicomanes), et Tremplin. L'association Tremplin intervient sur le territoire Aixois dans le champ du soin et de la prévention des addictions. Elle gère le CSAPA « Le cairn » qui offre un service d'accueil et de prise en charge sanitaire, sociale et psychologique dans le cadre du dispositif de droit commun. Dans ce cadre, l'association a vocation à développer des actions visant à « aller vers » les populations les plus éloignées socialement ou géographiquement pour en faciliter l'accès. La structure possède également un centre de ressources et d'information sur les addictions à destination des jeunes, des parents et des professionnels, appelé « Tremplin de Doc ». Enfin Tremplin intervient comme animateur local du « programme départemental de prévention des conduites addictives en milieu scolaire » co-piloté par la MILDT et l'Inspection Académique et intervient auprès des établissements scolaires du secondaire d'Aix.

Les missions de Tremplin sont articulées à celles des autres acteurs de prévention qui agissent en direction des jeunes Aixois, notamment l'ADDAP 13 et le Point Accueil Ecoute Jeunes (PAEJ). Ce dernier développe depuis 2009 un réseau d'éducation à la santé avec les centres sociaux et équipements de proximité de la ville accueillant le public jeune des quartiers prioritaires. Les interventions consistent en l'animation d'un groupe régulier d'échange et de réflexion avec les référents jeunes, et de mises en place progressive d'actions vers les jeunes fréquentant les structures, de façon directe par le PAEJ ou en faisant appel à des partenaires spécialisés lorsque le besoin le justifie. Le réseau d'éducation à la santé du PAEJ contribue ainsi à une meilleure connaissance et identification des structures ressources concernant la santé des jeunes sur le territoire.

Dans le cadre des objectifs définis pas l'Atelier Santé Ville d'Aix-enProvence, il est souhaitable que, pour la thématique addictions comme pour les autres grandes thématiques de santé publique touchant particulièrement les jeunes, les actions impliquant plusieurs organismes compétents différents soient menées de façon coordonnées et partagées afin de garantir une cohérence dans le service rendu à la population. C'est pourquoi l'association Tremplin et le PAEJ seront partenaires et co-animateurs, dans des proportions définies ci-après, de l'action mentionnée dans le présent cahier des charges.

II) Objet de la mission

Afin d'alimenter et de préciser les éléments du diagnostic local de sécurité et de prévention de la délinquance, ainsi que le diagnostic de l'Atelier Santé ville, il est nécessaire de consulter les acteurs de proximité en charge de la population jeune du territoire, sur leurs représentations de la situation, leurs besoins et leurs attentes en terme de prévention des conduites à risques. L'accent sera particulièrement mis sur les comportements addictifs : alcool, tabac, substances illicites, mais également les « nouvelles » addictions dites « sans produits », telles que l'addiction au jeu et aux nouvelles technologies.

L'état des lieux qui sera établi à partir de l'action permettra d'améliorer la connaissance du phénomène au niveau communal. Il pourra être utilisé dans le cadre de l'écriture d'un plan local d'action de prévention des addictions.

Dans le même temps, l'action permettra de qualifier et outiller les acteurs de proximité pour le repérage des conduites addictives, le positionnement par rapport au jeune consommateur, et l'orientation vers les structures spécialisées. Cette démarche sera facilitée par la mise en place d'un véritable réseau d'échange et de réflexion spécifique, alimenté par des rencontres régulières.

III) Contenu de la mission 1) Mise en Place d'un groupe d'échange de pratique mensuel.

Il s'agit d'une rencontre régulière organisée tous les mois chez l'un des partenaires du réseau, pour développer une démarche d'échange, de réflexion et d'analyse des situations vécues avec le public. Ce groupe sera animé en binôme par le PAEJ (une psychologue) et Tremplin (éducateur ou psychologue selon les groupes), afin de s'inscrire dans la dynamique de la démarche de réseau d'éducation à la santé du PAEJ vers les centres sociaux et équipements de proximité de la ville.

Ces rencontres seront destinées aux professionnels de proximité non spécialistes de la question des addictions et oeuvrant auprès du public jeune scolaire et non-scolaire. Une liste de participants sera fixée en début de programme et pourra évoluer selon les problématiques et situations étudiées par le groupe, afin d'obtenir par exemple des relais ou contacts complémentaires.

Lors de ces rencontres, les professionnels de Tremplin et du PAEJ pourront être interpellés sur des situations nécessitant un accompagnement ou un soin, spécialisé ou non, et des orientations pourront être effectuées vers les opérateurs pertinents.

2) Diagnostic

L'association Tremplin réalisera le recueil des représentations, besoins et attentes des professionnels du territoire par entretien individuel ou retours d'expériences exprimés en groupe ou en individuel. Les données recueillies seront compilées dans un rapport diagnostique qui comprendra les parties suivantes :

- Méthodologie d'enquête.

- Données qualitatives

- Analyse ?

- Préconisations ?

Le nombre de personne consultés sera approximativement de personnes.

La structure sera particulièrement attentive à répondre dans la mesure du possible aux interrogations suivantes :

- Quel est le type d'addictions qui concerne le public cible ?

- Quels en sont les mécanismes d'enclenchement ?

- Quel est le positionnement des parents par rapport aux comportements addictifs ? - Comment réagit un professionnel de proximité face à un jeune consommateur ?

- Ce professionnel a-t-il besoin de soutien et le cas échéant sous quelle forme ?

- Est-il possible de mettre en place des actions collectives ou individuelles de prévention dans les centres sociaux et le cas échéant sous quelle(s) forme(s)?

L'association Tremplin pourra s'appuyer dans la rédaction de ce document aux éléments partagés avec le PAEJ lors de l'action.

3) Qualification des membres du réseau sur les conduites addictives

Grâce au centre de ressources et de documentation « Tremplin de Doc », des sessions de sensibilisation pourront être organisées auprès des participants du réseau durant les rencontres mensuelles. Il s'agit d'apporter une base d'informations et de connaissance sur les addictions afin de qualifier les professionnels non spécialistes sur cette thématique. Les informations pourront porter sur :

- La connaissance des produits.

- Dans le cas des addictions sans produits, de la connaissance de l'objet addictif.

- La signification des conduites à risques et des conduites addictives à l'adolescence

- La connaissance des ressources locales de soins, de prévention et
d'accompagnement concernant les addictions.

- Outils de repérage, de positionnement et d'orientation des jeunes consommateurs (brochures, jeux, ateliers...)

Ces sessions de sensibilisation seront animées par le PAEJ et Tremplin dans le cadre des rencontres d'analyse de pratique. Dans un souci de démarche-qualité, leur organisation sera systématisée et fera l'objet d'un compte-rendu permettant de témoigner des contenus abordés. Un questionnaire de satisfaction (et un quizz connaissance ? ) pourra permettre d'évaluer la pertinence de chaque intervention.

4) Expérimentations éventuelles.

Pour la bonne dynamique de la démarche, les animateurs de réseau pourront proposer des microexpérimentations d'interventions sur les structures, dans l'esprit de recherche action, afin d'alimenter les groupes d'échange de pratique sur la durée et de permettre aux participants de mieux s'approprier les outils dispensés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net