WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa

( Télécharger le fichier original )
par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

1.5.3.2. Echantillonnage

La population étudiée est l'ensemble des ménages ruraux de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa, localisée dans le département du Mono, au sud-Ouest du Bénin. La taille de la population en 2002 (selon le RGPH-3) est de 6 362 habitants dont 3 238 femmes et 3 124 hommes. L'unité statistique est le ménage représenté par un seul répondant.

L'échantillonnage est une collecte représentative de données. C'est un tirage au sort à partir d'une base de sondage. La base de sondage est l'outil qu'on utilise pour avoir accès à la population, ce sont des listes d'espaces géographiques qui donnent indirectement accès à des unités. Ici les unités sont les ménages de l'arrondissement de Houin, (ensemble d'espaces géographiques) qui constituent ces unités, car c'est au sein des ménages que se vivent au quotidien les réalités des impacts de la gestion des ressources en eau. Il s'agit d'un tirage au hasard de n individus dans la population constituant le champ de l'enquête. Autrement dit, c'est un tirage de n ménages dans l'ensemble des ménages constituant l'arrondissement. La méthode aléatoire est indiquée pour cette étude, parce qu'elle s'adapte au présent cas, où la base de sondage est bien définie. Afin d'obtenir un échantillon bien représentatif, l'enquête a été faite dans vingt (20) des vingt-huit localités que compte cet arrondissement. La liste des localités enquêtées et le nombre d'enquêtés par localité sont résumés dans le tableau en annexe-1. En fonction de la densité de la population, de la présence des ouvrages hydrauliques et du niveau de dégradation du cadre physique, un certain nombre d'individus est retenu pour être questionné dans chaque village. Les individus sur lesquels se sont portées nos enquêtes ont été choisis en fonction de leur ancienneté dans le village et soit de l'ampleur de dégradation de leur environnement immédiat ou du lien de leur activité professionnelle avec le lac Toho. Au total trente et une (31) personnes ont été enquêtées en plus des responsables des services techniques de la mairie de Lokossa.

1.5.3.3. Enquête de terrain

L'enquête consiste à interroger à l'aide d'un questionnaire, un échantillon représentatif de l'ensemble de la population étudiée. Son intérêt est qu'elle permet de rassembler une grande quantité de données qui feront l'objet d'analyses statistiques.

Le questionnaire a été administré aux chefs de villages et aux chefs de ménages. Le guide d'entretien a permis d'orienter les échanges avec les personnes ressources, les autorités communales et les cadres du secteur de l'eau. Les informations recueillies ont été complétées par les observations faites.

1.5.3.4. Observation directe et participante L'observation sur le terrain s'est faite suivant deux formes :

- l'observation directe lors des investigations a permis de constater de visu l'érosion des infrastructures socio-communautaires et des cases ; les différents points d'eau et d'en apprécier l'hygiène qui existe autour.

- l'observation participante a plutôt permis de vivre les réalités du milieu à travers les difficultés d'accessibilité aux localités, l'approvisionnement en eau et le combat continuel des populations pour la sauvegarde de leurs cases contre l'érosion.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut