WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Lecture structurale de "Vautrin" d'Honoré de Balzac

( Télécharger le fichier original )
par Nour El Houda BOUDEMAGH
Université Mentouri -Constantine- Algérie - Master 2 sciences des textes littéraires 2012
  

précédent sommaire suivant

2-3- L'Intrigue

Du latin intricare, ce mot désigne l'assemblage d'actions formant un noeud dans une pièce de théâtre. 

« Dans l'action d'un poème, on entend, par l'intrigue, une combinaison de circonstances et d'incidents, d'intérêts et de caractères d'où résultent, dans l'attente de l'évènement, l'incertitude, la curiosité, l'impatience, l'inquiétude(...) l'intrigue d'un poème doit donc être une chaine dont chaque incident soit un anneau. »32(*) .

L'intrigue comme la conçoit P. Pavis doit s'intéresser donc à « la causalité des évènements, » par rapport à « l'histoire [(fable)] qui considère ces évènements selon leurs suites temporelles. ».

Elle est donc une suite de rebondissements de la fable, des conflits et d'obstacles entremêlés, et les moyens mis en oeuvre par les personnages pour les maîtriser. C'est le sujet de la pièce, le jeu des actions, le noeud des évènements.

2-4- La fable

La notion de fable est liée dans le théâtre grec à deux conceptions :

La première qui l'envisage comme « un réservoir de mythes et d'inventions  » du fait que le poète se base pour construire son oeuvre sur des histoires, des mythes connus et encrés dans la mémoire collective des spectateurs.

La seconde, celle d'Aristote qui la conçoit comme étant «  un assemblage des actions accomplies »33(*) .

Effectivement et dans cette optique la fable se fonde à la base, de l'action dramatique considérée comme  « la suite de faits qui constituent l'élément narratif d'une oeuvre »34(*)

Autrement dit, la fable - comme le souligne P. Pavis- est « La mise en place chronologique et logique des évènement qui constituent  l'armature de l'histoire représentée »35(*). C'est a- dire qu'elle son armature.

* 32 Marmontel, 1987, cité, par P, Pavice , in op, cité , P 221.

* 33 Ibid. p 68

* 34 Ibid. p 167.

* 35 Ibid. p 168.

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net