WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai sur les élites traditionnelles au Maroc

( Télécharger le fichier original )
par El Mostafa AAOURDOU
Université Moulay IsmaàŻl Meknes - Maroc - Master en science politique 2012
  

précédent sommaire suivant

B - les origines socioprofessionnelles des ministres

Les ministres ont toujours été intégrés parmi les études et recherches sociologiques afférentes aux élites, cette catégorie se trouve en haut de la pyramide administrative comme elle joue un rôle politique. Les traits et origines des ministres ont été au centre de ces recherches, qui se sont intéressées aux traits des personnalités gouvernementales, car ce côté revêt une importance extrême quand à l'étude politique de l'institution ministérielle. En plus, la majorité des administrés, souhaite connaître les origines des ministres ainsi que les traits de leur personnalité et surtout si ces caractéristiques comptent pour la nomination d'une catégorie au détriment de l'autre.

a- l'âge 

L'analyse de l'âge des ministres, renseigne sur le renouvellement des élites, s'il est constant ou au contraire, il permet l'escalade des personnes relevant des couches inférieures. La moyenne d'âge des ministres dans la première période (1955-1960) était de 43 ans, la seconde (1960-1972) de 46 ans alors que la moyenne a atteint 51 ans dans la 3ème période (1972-1985)104(*). Pour les gouvernements formés sous le règne du roi Mohamed VI, la moyenne d'âge a dépassé 60 ans.

Lors de la première période, le facteur de l'engagement politique a contribué au jeune âge des gouvernements. Mais, il vient aussi du fait que, tout naturellement, les jeunes se sont les premiers à déclencher la lutte pour l'indépendance, à une époque où n'existait pour eux ni possibilité individuelle, ni possibilité historique de devenir ministre. L'engagement partisan, appelant plus vite les jeunes leur permet plus vite d'atteindre des fonctions importantes.105(*) La monarchie n'était pas dans une situation d'imposer ses choix, au cours de la phase défensive, le passé nationaliste et l'adhésion à un parti comptent beaucoup pour la nomination dans des postes gouvernementaux. Dans la deuxième période, la participation de personnalités ministérielles hautement diplômées, a concouru à l'augmentation de la moyenne d'âge des ministres. L'implication des personnalités politiques et partisanes, déjà membres des gouvernements précédents, a contribué à l'augmentation de la moyenne d'âge des ministres des gouvernements de la troisième période. Le renouvellement des élites au cours de cette période est constant106(*). Le poids des élites au pouvoir s'est consolidé et les doléances des autres catégories sont reléguées à l'arrière plan.

* 104 -????E C?????I?-C????C? ?? C??UC? C???C?? C??U?E?? 1955-1992? ??E?E C???C? C??I?IE? 2001? ?: 70

* 105 -Lhachmi Berrady, La formation des élites politiques Maghrébines, op.cit, p. 136.

* 106 -?EI C????? ????- ???C? C???? ???I C??CI?? ???E ???E ?U?? C??II 9? C???E 2010? ?: 33

précédent sommaire suivant