WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Caractérisation de la biodiversité aviaire de la foret de Malimba: exploitation verticale et structure de population des quelques peuplements aviaires abondants. ( Kisangani RDC )

( Télécharger le fichier original )
par Benezeth KAMBALE VISANDO
Université de Kisangani - Présenté en vue de l'obtention du grade de licencié en sciences option biologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.2 Abondance numérique et spécifique des oiseaux par installation de filet japonais

Au total, 132 oiseaux ont été capturés selon les deux types d'installation des filets (côte à côte ou séparé) parmi lesquels 78 sont tombés dans les files installés cote à cote et 54 dans les filets séparés comme l'indique les histogrammes suivants dont le tableau détaillé est en annexe II.

Figure 1 : Abondance numérique et spécifique des oiseaux

La figure (I) révèle que deux types d'installation des filets ont été utilisées pour la capture des oiseau dans la forêt de Malimba. Cinq filets étaient installés côte à côte et ils offrent 78 individus, soit 59,1% des captures ; les cinq autres filest, séparés,. ont donné 54 individus, soit 40,9 %.

Cette figure montre également que la diversité spécifique totale des oiseaux qui est repartie de manière équitable dans les deux types d'installation des filets japonais, soit 21 espèces l'installation côte à côte et 20 pour les installations séparées. Néanmoins 12 espèces au total ont été capturées uniquement dans les installations côte à côte, 11 dans les installations séparées et 8 espèces dans les deux types d'installations à la fois (Annexe II)

4.3. Evolution temporelle de la capture aviaire

L'évolution de capture des 132 spécimens d'oiseaux dans la forêt de Malimba, durant 3 mois (octobre, décembre 2010 et mars 2011) et qui ont été reppartis à 32 espèces, est représentée par les histogrammes suivants dont le tableau détaillé se trouve en annexe (III).

Figure 2 : Evolution de capture des oiseaux

Numériquement, la figure (II) montre que 58 oiseaux, soit 43,94% ont été capturés en octobre, 45 en décembre, soit 34,1% et 29 oiseaux en mars, soit 22,0%.

Spécifiquement, la biodiversité aviaire est élevée en décembre, ensuite en d'octobre et enfin en mars avec respectivement 18, 16 et 11 espèces aviaires.

Le tableau en annexe (II) indique que Andropaduslatirostris offre des pourcentages de capture élevés suivie de A. virens qui ont respectivement26,52 et 15,91%.

Nectariniaolivacea et Phyllastrephuscabanisisont les deux parmi les neuf espèces capturées en octobre qui présentent des pourcentages élevés exclusivement durant ce mois, soit respectivement 12,12 et 9,85%  dans l'ensemble de capture; tandis qu'en décembre, de sept espèces capturées, Andropaduslatirostris et A. virens ont des pourcentages élevés des captures mensuelles (respectivement 40,0 et 13,3%) alors que Pycnonotusbarbatus (8,8%) a été uniquement capturée durant ce mois.

Parmi les onze espèces capturées en mars, Neocossyphusfraseri, N. poensi, Anthreptescollaris et Turturafer y sont exclusives.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy