WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Caractérisation de la biodiversité aviaire de la foret de Malimba: exploitation verticale et structure de population des quelques peuplements aviaires abondants. ( Kisangani RDC )


par Benezeth KAMBALE VISANDO
Université de Kisangani - Présenté en vue de l'obtention du grade de licencié en sciences option biologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.3 Evolution temporelle de la capture aviaire

Numériquement, cette étude montre que 43,94% d'oiseaux ont été capturés en octobre, 34,1% en décembre et 22,0% en mars. Le mois d'octobre est pluvieux, ce qui offre une forte permanence des ressources alimentaires forestières correspondant aussi bien à la phénologie des espèces végétales forestières qu'à la reproduction de certaines espèces d'oiseaux; c'est qui favorise la sédentarisation des espèces d'oiseaux forestières dans des habitats forestiers. C'est pourquoi, quand les pluies tendent à diminuer, les effectifs aviaires tendent également à diminuer, notamment en décembre et en mars qui est un mois de transition entre la `saison' subsèche et subhumide de la région de Kisangani.

Cependant, spécifiquement, la biodiversité aviaire est élevée en décembre (18 espèces), ensuite en d'octobre (16 espèces) et enfin en mars (11 espèces). En décembre il y a peu de pluies (réduction des ressources alimentaires), ce qui oblique les espèces aviaires à se lancer dans la recherche de ressources alimentaires tant pour leurs maintiens que pour les autres activités physiologiques (reproduction, mue, migration, etc.).

Les espèces Andropaduslatirostris,A. virens, Nectariniaolivacea et Phyllastrephuscabanisise reproduisent continuellement au cours de l'année. Cependant, les pics de reproduction est fonction des sexes comme l'a confirmé Prigogine (1971). Chez N. olivacea, ce pic est en mars et en novembre chez les femelles ; en septembre chez les mâles (Bapeamoni, 2008). Pycnonotusbarbatus, une espèce anthropophile représente 8,8% de capture uniquement en décembre. Il n'est pas rare d'observer des ménages qui habitent à coté de champs cultivés en pleine forêt à Malimba

5.4 Structure de population des quelques peuplements dominants de la capture

Quatre peuplements dominent de la collection et les deux sexes (mâle ou femelle) y sont représentés. Chez Andropadus latirostris le rapport des mâles sur les femelles (sexe-ratio) est de 0,9 ; une valeur qui envoisine celle de Nectarinia olivacea qui a un sexe-ratio égal à la valeur naturelle (50%). En effet, Prigogine (1971) indique que ces espèces pondent deux oeufs par couvaison et elles sont monogames, chacune. Les espèces A. virens et Phyllastrephus cabanisi.ont des sexe-ratio supérieurs à 1. Le même auteur les qualifient des polygames et pondent souvent plus de deux oeufs par couvaison ; c'est qui écarte la valeur de sexe-ratio de la valeur naturelle.

5.5. Age ratio

L'évolution de capture selon l'âge-ratio montre que ce dernier est à 100% en octobre (mois de grandes pluies), à 90% en décembre (mois de faibles pluies) et à 75% en mars (mois de transition), en faveur des adultes. En effet, pendant les moments de grandes pluies, les adultes sont plus actifs dans la recherche des ressources (alimentaires et autres) liées à la maintenance, à la reproduction, etc. ; plus les pluies baissent, les juveniles apparaissent, c'est montre que certaines espèces ont une reproduction qui s'étalement relativement durant les différentes périodes.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy