WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Caractérisation de la biodiversité aviaire de la foret de Malimba: exploitation verticale et structure de population des quelques peuplements aviaires abondants. ( Kisangani RDC )

( Télécharger le fichier original )
par Benezeth KAMBALE VISANDO
Université de Kisangani - Présenté en vue de l'obtention du grade de licencié en sciences option biologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre Trois : MATERIEL ET METHODES

3.1 Matériel Biologique

Le matériel biologique de ce travail est constitué de 132 spécimens d'oiseaux capturés au moyen de 10 filets japonais. La capture s'est faite dans une période de 3mois (octobre 2010, décembre 2010, et mars 2011). Ces 132 spécimens dont 75 mâles et 57 femelles, sont constitués de 32 espèces d'oiseaux, dont 17 genres, 10 familles et 5 ordres.

La structure des populations concerne le groupe d'espèces : Andropaduslatirostris, Andropadus virens, Nectariniaolivacea, Phyllastrephuscabanisi.

3.2 Méthodes

a) Sur terrain

Cette étude avec la méthode de piégeage a utilisé 10 filets japonais de 3 m d'hauteur et 12 m de longueur chacun, installés à environ 90 cm de la litière des habitats forestiers ; Nous avons travaillé sur deux layons de 1.000 mètres chacun tracés par une équipe des chercheurs en aménagement forestier (PADF). Nous avons travaillé intensivement dans ces layons pendant 30 jours repartis de la manière suivante :

10 jours durant un mois des grandes pluies (octobre 2010) ;

10 jours durant un mois des petites pluies (décembre 2010) ;

10 jours durant un mois d'entre des grandes et des petites pluies (mars 2011).

Nous avons installé ces filets de deux manières ; 5 filets en ligne, cote à cote et 5 autres en ligne, mais séparés de 200 mètres chacun de suivant. Chaque filet était tendu entre deux perches et les relevés se faisaient chaque deux heures, entre 08h00 du matin et 05h00 du soir. Les oiseaux capturés étaient soigneusement retirés du filet en tenant compte de la direction par laquelle chacun est entré.

b) Au laboratoire

b1) Mensuration et pesée

Au moment de relevé, les oiseaux étaient tués par asphyxie, et ramenés dans un endroit bien disposé, aménagé, considéré comme laboratoire. Sept mesures étaient prises sur chaque oiseau capturé, suivant la procédure standardisée en ornithologie qu'à décri Svenson (1975) et Migot (1986). Il s'agit de la longueur, aile, queue, tarse, bec, total du corps  et de la hauteur bec, prises en utilisant le pied à coulisse de Marque MAUF FWP (stainless, Made in poland), et /ou à la latte graduée en millimètres, tandis que le poids du corps était pris au peson à ressort de marque « PESOLA » précision d= 1,0 g près, Micro-Line 20100, made in Swiss>, de 30 ou 100g selon le cas.

· La longueur et la hauteur du bec

Deux mesures étaient prises sur le bec de chaque oiseau capturé : la longueur du bec (LB) et la hauteur du bec (HB). La longueur du bec est prise à partir du niveau de la jonction du bec avec le crâne jusqu'à son bout pointu. Quant à la hauteur du bec, elle est déterminée en plaçant une pointe du pied à coulisse juste à de la base de la mandibule inférieure et l'autre pointe légèrement, derrière les narines, sur la mandibule supérieur.

· La longueur de l'aile (LA)

La longueur de l'aile se mesure avec un pied à coulisse. En effet, l'oiseau étant soigneusement tenu dans une main, une des ailes pliée, la rémige bien dressées, de sorte que l'articulation carpienne corresponde au pointe du pied à coulisse. La longueur de l'aile est donc celle qui correspond à la plus longue rémige.

· La longueur queue (LQ)

La longueur queue est celle qui est considérée à partir du niveau de l'insertion des rectrices sur le croupion jusqu'au bout de rectrice la plus longue. Pour prendre cette mesure, il suffit de placer la pointe du pied à coulisse sous la queue, entre les rectrices et les sous-caudales, la pousser contre le croupion au niveau de la racine des rectrices médianes. La mesure de la longue rectrice est celle qui correspond à la longueur de la queue.

· La longueur du tarse (LT)

La longueur du tarse prise entre le pli du genou sur la face arrière et la dernière l'écaille sur la face antérieure du tarse, juste au niveau où s'insèrent les orteils antérieurs.

· La longueur totale du corps (LTC)

La longueur totale du corps d'un oiseau est prise en plaçant celui-ci par le dos sur la face graduée de la latte, les rectrices bien dressées. Une main maintient alors l'oiseau couché en tenant les pattes, tandis que l'autre main tient le bec de l'oiseau de sorte que le bec ait la position parallèle à la latte. La longueur totale de l'oiseau est celle qui va du bout du bec jusqu'à la plus longue rectrice.

· Le poids du corps

Le poids du corps de l'oiseau est pris à l'aide d'un peson à ressort, l'oiseau à peser est placé dans un petit sachet, suspendu au crochet du peson. Le poids net de l'oiseau est obtenu en soustrayant le poids du sachet dans lequel il est pesé.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy