WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Caractérisation de la biodiversité aviaire de la foret de Malimba: exploitation verticale et structure de population des quelques peuplements aviaires abondants. ( Kisangani RDC )


par Benezeth KAMBALE VISANDO
Université de Kisangani - Présenté en vue de l'obtention du grade de licencié en sciences option biologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.4. Sol

Le secteur est d'un sol forestier ; celui-ci comme tout autre sol, est né des modifications physiques, climatiques et biologiques subies par la « roche-mère » sur l'action des facteurs écologiques. Le sol est argilo-sablonneux. (Asanemane, M. 2010)

2.5. Relief

D'après (Cahen.1956, site par Asanemane, 2010) Kisangani se situe dans la zone de terrain de couvertures subhorizontales et continentales dont l'âge va du paléozoïque récentes ou pléistocène. Les formations récentes ont des extensions régionales qui vont des sables et limons souvent associés à des cuirasses ferrugineux des graviers.

2.6. Milieu humain

Selon Gambalemoke (2008), la dégradation du tissu socio-économique de la République Démocratique du Congo, qui a connu un virage catastrophique à partir de 1990, à fait que la grande majorité de la population congolaise devienne pauvre en se tournent résolument vers l'exploitation incontrôlée des ressources forestières pour subvenir à ses besoins quotidiens.

A Malimba, la population locale présente les mêmes caractéristiques des autres populations des milieux ruraux congolais où la pauvreté est vécue au quotidien. Ainsi pour subvenir à leur besoin, elle se donne à l'exploitation de la forêt (l'exploitation de bois, charbon de bois, chasse.

2.7. Végétation

Cette étude est faite dans la forêt primaire de Malimba, caractérisée par la dominance de l'espèce Gilbertiodendrondewevrei (fabaceae) De wild. J. Leonard 

Le couvert végétal est régulier, les dominants ont une importante stature, les lianes sont rares dans la strate supérieure, et sous bois est clair, ce qui permet une progression aisée et une bonne visibilité.

On y distingue ou moins quatre strates :

Dans la strate arborescente supérieure, les espèces suivantes qui sont suffisamment observées : Gilbertiodendrondewevrei, Polyathiasuaveolens, Strombosiaglaucescens, CynometrahankeiHarms.

La strate arborescente inférieure est caractérisée par : Annonidiummannii (Oliv.) Engl et Diels, DiospyrosmelacarpaF.White, StrombosiagrandifoliaHook.F.ex.Benth, et Trichiliagillettii.

Dans la strate arbustive : on note des espèces arbustives proprement dites telles que : Scaphopetalumthoneri De wild et Th.Dur., Aidiamicrantha (K.Schum). F.White, AlchorneafloribundaMull.Arg., Isolanathoneri (De wild) Milne Redhead, et des lianes telles que GnettumafricanumWelw., MagniophytonfulvumMull.Arg.

La strate herbacée avec des espèces caractéristique : Maranthochloapurpurea (Ridc.) Milne Redhead, PalisotabarteriHook (Asanemane, 2010)

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy