WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conflit tribalo ethnique dans les pays des grands lacs et son impact sur le développement de la RDC. Cas de la province du Sud- Kivu

( Télécharger le fichier original )
par Shadrack BAGUMA KAJANGU
Université de Lubumbashi - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

§3. En république Démocratique du Congo

De l'Ouganda les tutsi se sont installés au Congo-Kinshasa en territoire de mahagi,djungu, irumu, rutshuru,goma et massisi au Nord-Kivu en 1890.

C'est l'hospitalité légendaire des autochtones et par la politique de la porte ouverte qui régnait du temps de l'Etat indépendant du Congo Léopoldien.

C'est ce qui explique l'admission des tutsi sans condition au Congo Kinshasa hormis le paiement ultérieur et symbolique à l'autorité coutumière.

Ces derniers envisageaient l'occupation des pâturages de la cote ouest du lac Albert propriété du chef.

Cette cohabitation sans contrôle démographique ni limitation des pâturages aux envahisseurs tutsis de se déplacer à leur guise suivant la richesse des pâturages.

Pendant que les vaches broutent, les autochtones s'éloignent leurs champs en laissant la terre fertile aux étrangers. Cette passivité aveugle des bantous, la conquête du terrain se réalisera doucement au profit des étrangers nilotiques malgré leur intégration difficile dans cette contrée.

Les peuples éleveurs vont se retrouver irumu bunia actuel ce peuple caméléon pour devenir ethnie hema de djungu , et parviendront à monter une administration contre la volonté de l'autorité du chef de terre.

La situation de conflit va entre le Lendu originaire et Hema envahisseur que le lendu vont arriver à tuer le chef Hema un certain RUMERA en 1906.

Le chef tué, les tutsis resteront assujettis aux autochtones jusqu'à l'installation effective de la colonie Belge.

L'administration belge opta une organisation territoriale de 1917-1933. C'est ainsi qu'on attribuera pour la première fois trois entités administratives (chefferies) aux hema. Cette situation créa un conflit ouvert entre le hema et le Lendu jusqu'à nos jours.

Au Sud-Kivusituation belge aux problèmes d'extrémiste au Nord- Kivu fut mal accueillie par la communauté rwandaise. Face à cette situation, les tutsis tentèrent sans succès de pénétrer dans les territoires de kalehe, kabare et de walungu.

Et la fuite de certains tutsi au Rwanda vers les 1957 qui déclaraient l'indépendance du vers les pays voisins cas de la RDC, c'est ainsi que les une question se posera fut celle de trouver une région qui répondrait d'une manière satisfaite à leur besoin humanitaire. A cela , le HCR et le gouvernement congolais décideront de placer les refugiés tutsi dans le territoire d'uvira précisément sur la colline de mulenge(chaines des montagnes de MITUMBA) située à plus de 100 km de la frontière de leur pays d'origine, qui constituent aujourd'hui un virus destructeur de la nation congolaise. On notera l'existence d'une localité BIJOMBO soumise à l'autorité d'un chef Tutsi, cette erreur était due à la confusion générale, de l'ignorance de l'autorité administrative de l'époque qui permettra à Mr GISARO commissaire du peuple du Sud-Kivu de mettre à profit ses amitiés privilégiées avec MAFERA NGAZENG, commissaire d'Etat à l'administration du territoire, qui décrochera la création d'un groupement pas comme souhaitait, malheureusement s'appellera BIJOMBO

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.