WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conflit tribalo ethnique dans les pays des grands lacs et son impact sur le développement de la RDC. Cas de la province du Sud- Kivu

( Télécharger le fichier original )
par Shadrack BAGUMA KAJANGU
Université de Lubumbashi - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

§2. Causes exogènes

a. Sur le plan politique

L'opération turquoise et l'arrivée au Kivu de plus d'un millions de réfugiés hutu marquent cependant le transfert au zaïre du conflit rwandais. En effet, à la mi-août 1994, alors que les troupes françaises de turquoise s'apprêtent à quitter le Rwanda, des centaines franchissent la frontière zaïroise et se réfugient au Sud-Kivu dans la région de Bukavu49(*).

Les apparences sont trompeuses :la guerre qui éclate en octobre 1996 est présentée comme la révolte d'un groupe de Tutsis vivant au Sud-Kivu, les Banyamulenge, victimes de mesures d'épuration ethnique.

En réalité, il s'agit d'une opération militaire préparée de longue date par le Rwanda et l'Ouganda, appuyés par des opposants de Mobutu et encouragés par les Etats-Unis. L'offensive ne tardera pas à dépasser l'objectif initial le démantèlement des camps de refugies Hutus.

A la suite des événements dramatiques de 1994, les populations du Kivu montagneux se voient contraintes d'accepter l'arrivée d'un million à un million et demi des refugiés hutu rwandais. Toutefois, confrontées à l'indifférence des organisations internationales devant leur situation économique et sociale déplorable mais aussi confrontées à la raréfaction des terres cultivables et à destruction de leur cadre de vie, les populations «autochtones », décideraient début 1996 de chasser du pays les étrangers y compris les banyarwandas de longue date.

Quelques mois plus tard d'autres explosions de colère paysanne Hunde banyamulenge dans le Sud-Kivu vont à nouveau enflammer la région50(*)

La suite de ces réactions, certains sujets tutsis banyamulenges, généralement des femmes et des enfants, se réfugient au Rwanda.

Ce mouvement de réfugiés tutsi renforcera le climat de méfiance réciproque entre les deux pays voisin. C'est dans ce climat de tension que le président Pasteur BIZIMUNGU, lors de sa visite dans le camp de réfugiés banyamulenge à Cyangugu au cours de ce même mois, fera dans son discours de circonstance, une vraie déclaration de guerre contre zaïre.

Le président Bizimungu réitérera sa déclaration de guerre le 27 septembre 1996 devant les diplomates en poste à Kigali. En effet, faisant le point de la situation sur les frontières entre les deux pays (Congo et Rwanda) il déclara Berlin II pour recevoir les frontières héritées de la colonisation, arguant qu'une partie du Rwanda lui avait été amputée au profit du zaïre par les colonisateurs.51(*)

Le prétexte de Kagamé sur l'intervention au zaïre est que :le problème de la sécurité de son pays avec la RDC que pose Paul Kagamé pour justifier l'attaque du territoire congolais par l'armée du Rwanda plonge davantage cette « sale guerre » dite des grands lacs dans un complexité et confusion fortement accentué.52(*)

Pour venir en aides aux banyamulenge menacés et un éventuel redécoupage des frontières entre les deux pays.53(*)

Moins d'un mois après le début des combats, alors que la violence de ceux-ci ne cesse de croître le conflit s'internationalise avec échanges de tirs d'artilleries entre les villes frontalières Cyangugu (Rwanda)et Bukavu (zaïre).

Ces bombardements suscitèrent de violentes réactions de la population locale de Bukavu qui organisa une véritable chasse aux tutsi, ce qui fournit aux autorités de Kigali le prétexte pour intervenir directement au zaïre.

De notre part, toutes les raisons avancées par les autorités Rwandaises ne sont pas valables, les rwandais bien avant visaient la gestion du zaïre car pasteur Bizimungu et le seul président africain qui a déjà demandé de revoir la conférence de Berlin pour récupérer une partie du Congo.

* 49ALBERT MULUMA MUNANG, Processus de paix dans l'environnement post électoral, Kinshasa, édition Kinshasa, 2006, p105.

* 50Idem. P85.

* 51GASPARD MUSABYIMANA, L'APR et les réfugiés rwandais au zaïre 1996-1997 un génocide, Paris, édition L'Harmattan, 2004, P63.

* 52JOSEPH POTOPOTO, Guerres des grands lacs la résistance congolaise analyse des discours et messages politiques, Kinshasa, édition universitaires africaines, 2001, P56.

* 53Albert muluma munang, op cit, p108.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.