WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conflit tribalo ethnique dans les pays des grands lacs et son impact sur le développement de la RDC. Cas de la province du Sud- Kivu

( Télécharger le fichier original )
par Shadrack BAGUMA KAJANGU
Université de Lubumbashi - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

b) Cause économique

Conflit du Rwanda a des effets négatifs au Sud-Kivu car la guerre a détruit l'économie de cette région déjà appauvrie car l'infrastructuresociales physiques léguées par Mobutu étaient déjà dans l'état de délabrement très avancé,cette situation a ravagé de manière croissante.54(*)

Les investisseurs s'étant éloignés, et les ressources servent à alimenter la guerre plus qu'à développer la province, et les richesses de la province permettent au Rwanda de relever son budget, le cas concret le Rwanda en 2004 était proclamé le premier pays du monde qui produit les colts or au Rwanda il n'ay a pas une trace qui montre qu'on exploite du Congo.

Le Rwanda organise un pillage systématique au Congo Kinshasa et plus efficace, les structures rwandaises d'exploitation de ces richesses ont des liens étroits avec les personnalités du RCD qui contrôlent l'exploitation (liens personnels, financiers, participations et l'extraction des richesses en s'appuyant sur les réseaux congolais locaux qui fonctionnaient déjà sous MOBUTU.55(*)

La guerre venue des pays voisins est à la base de la destruction des parties des infrastructures, déjà endommagées.

Les richesses du Kivu et de la province orientale demeurent encore, selon des étudesgéologiques menées ces dernières années par le centre national des recherches géologiques et minières(CRDGM) en 1994 montre que le sous-sol de ces régions renferme des gisements de cuivre, d'argent, de calcium, mais surtout des concentrations d'ordre d'une teneur exceptionnelles, les spécialistesdémontrent que les trois provinceslestrois province(Nord-Kivu, Sud-Kivu et la province orientale)seront àl'avenir le moteur économique du pays, le Congo utile en quelque sorte56(*).

La convoitise qui est à la base de cette guerre dont le Sud-Kivu est victime.

b) Cause socio-humanitaire

Le conflit du Rwanda est à la base de morts résultants de la guerre estimées de 3,3 millions plus de 40.000 cas de viol, et il s'agit d'un tableau incomplet car il ya des zones de combat où il n'ayant pas moyen d'y accéder, et seules les femmes identifiées sont comptabilisées.

En dehors de mort il ya des maladies sexuellement transmissibles telles que le VIH, malnutrition.

Cet état de chose est à la base aujourd'hui au déplacement massif de la population avec risque d'être mordue par des animaux venimeux tel que : leserpent, lecoût figure les vies perdues en raison d'une alimentation inappropriée, du manque d'eau ,de l'absence d'assistance médicale pour les gens qui se déplacent dans la jungle57(*)

Le viol est à la base du refus de l'intégration au sein de la société de nos soeurs et frères violés par les rwandais et met fin au mariage.

* 54Rigobert Minani Bihuzo, Enjeux actuels de la société civile de la RDC et prospective de coopération, Kinshasa, édition Mediaspaul,2003,P8

* 55JEAN FRANÇOIS HUGO, La République Démocratique du Congo une guerre inconnue, Paris, édition Micholon,2006, P60.

* 56Colette Braeckman, L'enjeux congolais L'Afrique centrale après Mobutu, France, édition Fayard, 1999, pp161- 162.

* 57MBUYI KABUNDA/ Toni Jirémeney Luque, Cesar Nkuku, khonde, Ngoie Tshibambe, David ,Bondia Garcie et David Querol sanchez ,La République Démocratique Du Congo les droits humains, les conflits et la construction/ destruction de l'Etat, Madrid, édition fundació sodariatat UB et Inrevés, 2009,p82.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.