WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

2.2. Cadre théorique

2.2.1. Théories sur la micro-finance et le micro-crédit

Plusieurs auteurs ont eu à émettre un certain nombre de points de vue sur la micro finance. Nous allons développer ici certaines de ces approches développées par quelques auteurs.

2.2.1.1. Approche minimaliste

Pour les minimalistes tels que Kilby et Bangasser (1978), Kilby et D'Zmura (1985), Sebstad et Chen (1996), Johnson et Rogaly (1997), Grant (1994) et Webster et Fidler (1996), cités par Marniesse (1999), le crédit doit être octroyé à toute personne pauvre capable de rembourser le prêt. La fongibilité du crédit ne permet de savoir exactement ce qu'en fait l'emprunteur. En effet, les emprunteurs pauvres contractent en général des emprunts de faible montant afin d'assurer leur subsistance, et n'investissent que rarement, pour adopter de nouvelles technologies, acquérir le capital fixe ou recruter de la main d'oeuvre. Ces prêts ne leur permettent habituellement pas d'accroître leurs revenus de façon significative et, dans certains cas, peuvent même réduire les possibilités qu'ils ont de dégager des revenus, puisqu'ils ont pour effet de les endetter encore plus. Peut-on s'attendre à des résultats significatifs des différents programmes de micro-finance, si un grand nombre de pauvres qui bénéficie du crédit n'utilisent les fonds qu'à des fins de consommation ? En absence d'investissements, source de création de richesses, les programmes risquent de ne pas conduire à la diminution significative du nombre de pauvres.

2.2.1.2. Approche du revenu généré

Pour les auteurs tels que Hulme et al., (1996), Bousso et al., (1997) Roy et al., (1999), cités par Azagnandji, (2002), la micro-finance correspond à une «logique de survie», juste capable d'entraîner des effets conjoncturels sur la vie des emprunteurs. La micro-finance joue donc le rôle de protection des activités par cette approche. Pour ces auteurs, défenseurs de l'approche du revenu généré, le crédit doit être principalement octroyé aux emprunteurs pauvres, afin de leur permettre de financer des activités privées spécifiques qui génèrent du revenu. Ainsi, les prêts accordés permettront aux bénéficiaires d'investir dans des technologies, pour promouvoir leurs activités qui ont plus de chance d'accroître les flux de revenus et de faire ainsi face à

19

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

certains de leurs besoins. Cette approche du revenu généré permet aux populations rurales pauvres de bénéficier des crédits d'investissements auprès des IMF, notamment les crédits sous forme d'équipements qui nécessitent généralement un délai de remboursement allant de 1 à 2 ans, et parfois plus. La micro-finance ne peut avoir des « effets structurants » que par les emprunts d'investissement nécessitant des crédits à moyen et long terme (Agnikpè, 1998 cité par Azagnandji, 2002).

Le crédit d'investissement a été sujet à certaines critiques: le montant important de l'investissement initial. Ceci va à l'encontre d'un principe fondamental du crédit, celui de la progressivité (il vaut mieux commencer par de petites sommes à court terme, que par de grosses sommes à moyen terme). L'exception à ce principe fondamental de progressivité nécessite d'être d'autant plus vigilant, sur la sélection des emprunteurs et leur suivi, que sur la rentabilité des objets financés.

Malgré cette critique portée à l'endroit de l'approche du revenu généré en matière de crédit, nous pensons qu'elle serait la mieux adaptée pour répondre à notre question de recherche étant donné qu'elle prône le crédit accordé aux populations pauvres qui leur permettra d'investir dans des technologies, pour promouvoir leurs activités qui ont plus de chances de réussir.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.