WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

Résumé

Les exploitants agricoles contactent de nombreuses structures, à la recherche de crédit pour le financement de leurs activités agricoles. De même, la demande du crédit agricole pour investir dans les exploitations à travers des choix technologiques performants est constamment présente. L'importance que revêt le sujet nous amène à évaluer la micro-finance dans l'adoption des nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines. A cet effet, deux objectifs ont été spécifiés à savoir :

- déterminer le rôle du crédit dans l'adoption des nouveaux paquets technologiques de production du riz.

- analyser l'adaptabilité des services financiers disponibles dans le milieu d'étude à la production rizicole.

Pour atteindre ces objectifs, deux hypothèses ont été élaborées et testées. Il s'agit de :

- l'accès au crédit facilite l'adoption de nouveaux paquets technologiques par les producteurs de riz.

- les termes de crédit offerts par les structures de micro-finance ne sont pas adaptés aux exigences de la production rizicole.

L'étude s'est déroulée dans huit (8) villages du département des Collines et a consisté en une enquête, aussi bien auprès des riziculteurs que des IMF (Institution de Micro-Finance) qui interviennent dans cette zone. Au total, 155 riziculteurs (trices) et 20 IMF intervenant dans le milieu d'étude ont été enquêtés.

Afin d'évaluer le rôle du crédit dans l'adoption des nouveaux paquets technologiques, un modèle de régression logistique multinomiale portant sur les déterminants de l'adoption des nouveaux paquets technologiques de riz a été utilisé. Pour ce modèle, quatre niveaux d'adoption du paquet technologique ont été distingués (exclu le niveau 0 qui n'est pas une adoption). Il s'agit de :

Adoption 0 : Non utilisation des variétés améliorées de riz, de fumure et d'herbicide pour la production du riz.

Adoption 1 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz sans application de fumure et d'herbicide;

v

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Adoption 2 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application d'un seul type de fumure mais pas d'herbicide pour la production du riz;

Adoption 3 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application des deux types de fumure mais pas d'herbicide ;

Adoption 4 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application des deux types de fumure et d'herbicide.

Il en résulte que, l'accès au crédit influence positivement l'adoption des nouveaux paquets technologiques, à un seuil significatif de 5%.

Par ailleurs, d'autres facteurs comme le sexe, le nombre de personnes travaillant avec l'exploitant au champ, le nombre de personnes nourries par l'exploitant, la taille du ménage de l'exploitant rizicole et le statut social sont déterminants dans l'adoption des nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le milieu d'étude.

En ce qui concerne l'analyse de l'adaptabilité des termes de crédit aux besoins d'adoption des paquets technologiques, le compte d'exploitation de la production du riz intégrant les nouveaux paquets technologiques a été réalisé. Les tests de comparaison entre les garanties exigées et celles disponibles au niveau des producteurs ont été effectués. De même, ces tests ont été effectués pour comparer les échéances de remboursement pratiquées par les IMF et celles adéquates ainsi que les montants de crédits octroyés et les fonds de roulements nécessaires pour l'exercice de l'activité rizicole.

Il en ressort que les taux d'intérêt pratiqués dans le milieu sont compatibles aux besoins de financement de la riziculture, lorsque les producteurs appliquent bien les nouveaux paquets technologiques vulgarisés. Par contre, aussi bien les montants de crédit octroyés par les IMF du milieu, que les échéances de remboursement appliquées et les garanties exigées, ne satisfont pas aux besoins des riziculteurs dans l'adoption des nouveaux paquets technologiques.

Au regard de tout ceci, il serait intéressant que les IMF du milieu, offrent dans ce cadre, des produits financiers standardisés qui tiennent compte des besoins des riziculteurs pour l'adoption des paquets technologiques.

vi

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Mots clés : Micro-finance, Paquet technologique, Adoption, Crédit, Riz, Département des Collines.

vii

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)