WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

5.2.2 Itinéraires techniques de production du riz dans le milieu d'étude

Un itinéraire technique est une succession d'opérations culturales utilisant divers intrants, à des doses données et en des temps bien définis. La diversité au niveau de ces opérations culturales et des niveaux de ressources utilisés, amène à observer plusieurs itinéraires techniques. Se basant donc sur les techniques observées dans le milieu, cette étude se chargera après la description, de faire une catégorisation des différents itinéraires, tout en annonçant les critères de catégorisation suivis. Ensuite, une comparaison sera faite au fur et à mesure, avec les recommandations techniques de la recherche, pour apprécier le niveau d'utilisation de la technologie par les riziculteurs.

64

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

5.2.2.1. Préparation du sol

Dans la zone d'étude, le riz est pratiqué en culture pure, tant sur le bas-fond que sur le plateau. La préparation du sol est un ensemble d'opérations qui conditionnent la bonne végétation et par conséquent, une bonne production et une meilleure rentabilité du riz. L'objectif principal du travail du sol est de créer un environnement favorable pour la germination et la croissance de la plante. En effet, une bonne préparation du sol permet :

- d'améliorer la structure du sol (aération, perméabilité et ameublissement de la zone racinaire) - d'améliorer la topographie du terrain pour faciliter, l'irrigation et le drainage.

- de mieux répartir et incorporer la matière organique.

- d'obtenir une meilleure efficacité des engrais minéraux et de mieux contrôler les adventices. La préparation du sol comporte 3 opérations que sont : le défrichement ou le fauchage, le labour et le planage.

? Défrichement ou fauchage

On distingue deux types de fauchage, suivant le statut précédent de la parcelle à cultiver. Les riziculteurs procèdent au défrichement lorsqu'il s'agit d'une nouvelle parcelle n'ayant pas subi une exploitation lors de la campagne précédente, ou qui est nouvellement mise en exploitation. Ce dernier cas demande donc plus de main d'oeuvre, la parcelle étant plus touffue et munie d'arbustes. D'autres riziculteurs par contre ayant cultivé une autre spéculation sur la parcelle au cours de la même campagne avant le début des activités de production de riz passent directement au labour profond. Les moments où débutent les opérations de préparation dans le milieu d'étude ne sont pas fixes, et sont conditionnés par les périodes de pluies.

? Le labour et le planage

Les recommandations techniques proposent le labour profond et uniforme. C'est une opération qui permet d'ameublir le sol. Le type de labour le plus pratiqué dans la zone d'étude est le labour à plat. Par ailleurs, d'autres riziculteurs pratiquent le billonnage qui constitue la pratique ancienne, avant l'introduction du labour à plat. Elle consiste en la confection de billons perpendiculaires à la direction de la plus grande pente. Ces billons ont des sommets aplatis et laissent l'eau coulée par les sillons. Cette manière de faire, et la rigueur dans la pratique

65

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

dénotent le souci des paysans pour la maîtrise de l'eau, car les billons sont orientés de manière à ralentir l'eau de ruissellement au profit des plantes de riz. Après le labour, le planage s'ensuit et consiste à casser les mottes, et à recouvrir complètement les restes des végétaux qui n'ont pas pu être enfouis lors du labour. Le principal objectif de cette opération est de rendre plat l'aire des casiers, pour permettre une meilleure répartition de l'eau.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.