WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

5.2.2.4. La fertilisation du riz

Deux types d'engrais sont utilisés pour fumer les casiers rizicoles : le NPK et l'Urée. Le NPK permet un bon développement de l'appareil végétatif, tandis que l'Urée est très important pour la formation du paddy. Les recommandations techniques préconisent l'utilisation de 200 kg de NPK riz de formule 15-20-15-5 S-3,5 Mg(O)-1,5 Zn(S) pour un hectare ou l'engrais NPK complexe

68

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

du coton de formule 14-23-14-5-1 à la dose de 200 kg/ha au semis, complétée par 75 kg/ha d'Urée au tallage maximum, soit un total de 275 kg/ha.

Tous les riziculteurs enquêtés ont reconnu le caractère important de la fumure, mais ne respectent pas toujours les doses prescrites et les moments d'épandage. En effet, le tableau 13 qui présente les quantités moyennes d'engrais appliquées montre que les riziculteurs n'atteignent pas la dose maximale recommandée pour le NPK.

Pour l'ensemble, la quantité moyenne d'engrais appliqué pour les deux types de fumure est d'environ 180 kg à l'hectare, quantité qui est largement en dessous du seuil recommandé. De même, les moments d'application du NPK sont, pour la majorité des riziculteurs, environ un mois après semis et 45 jours après semis pour l'application de l'Urée. La décomposition du complexe NPK étant lente; une application tardive de cet engrais profite peu au riz. Dans ces conditions, les éléments nutritifs libérés plus tard ne profiteront qu'aux mauvaises herbes.

La technique d'épandage est l'épandage à la volée.

Tableau 14: Quantité moyenne et temps d'application de la fumure par les riziculteurs

Fertilisation Moyenne

Dose de NPK en Kg/ha 99,48

Dose d'Urée en Kg/ha 82,65

Moment de fumure de NPK en nombre de

jours après semis 28,93

Moment de fumure de l'Urée en nombre de
jours après semis

45,94

Source : Enquête terrain Juillet-Septembre 2007

Deux principales raisons soutendent ce non-respect du moment et du dosage de ces intrants.

La première propre aux pensées des paysans, stipulent qu'en fumant le NPK au semis, ce sont les adventices qui en tirent profit, en entrant en concurrence avec les jeunes plants de riz. Cette raison semble être fondée selon les spécialistes de la riziculture (Delville et Boucher, 1996). Mais, elle aurait pu être évitée avec un suivi des recommandations techniques qui préconisent un traitement à l'herbicide avant la fumure. La deuxième raison est celle relative à l'approvisionnement. Généralement, les débuts de compagne constituent des moments

69

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

d'intenses dépenses pour les agriculteurs qui devront pendant cette période, faire face à la non disponibilité des membres scolarisés du ménage qui représentent une main d'oeuvre familiale potentielle. Les dépenses pour la main-d'oeuvre salariée deviennent alors une nécessité. Après l'installation des champs du plateau, l'approvisionnement en intrant devient une contrainte car il n'existe pas une institution de crédit-intrant dans le milieu pour les riziculteurs. L'existence d'une société, (la société de distribution des intrants aux producteurs), qui favorise uniquement les producteurs de coton, exige des producteurs d'autres spéculations dont le riz, un paiement au comptant des intrants. La difficulté d'approvisionnement en intrant s'est accentuée ces dernières années, avec l'abandon de la culture du coton, suite à la crise qu'a connu sa filière. En résumé, les doses d'engrais et les périodes d'épandage ne sont pas respectées, à cause des adaptations opérées par les riziculteurs ou de la difficulté d'approvisionnement en intrants.

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.