WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

5.3.1. L'Institut National des Recherches Agricoles du Bénin

En partenariat avec l'Association pour le Développement de la Riziculture en Afrique de l'Ouest, l'INRAB a introduit des variétés améliorées accompagnées de leur paquet technologique dans les systèmes de culture de la zone d'étude. Le Sous- Programme de

72

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Recherche sur le Riz (SPRR), basé à Bohicon, est la section de l'INRAB qui s'occupe des volets amélioration variétale, agronomique et protection des cultures.

Pour atteindre ses objectifs, le SPRR a installé des sites ou des centres permanents d'expérimentation en fonction de l'écologie de la culture. En collaboration avec l'ADRAO, l'IRRI et l'IITA, l'INRAB a pu identifier ou mettre au point de nouvelles variétés plus productives à forte adaptabilité et capacité écologique, une bonne capacité de tallage, des rendements assez élevés et une bonne résistance aux maladies, aux insectes et à la sécheresse. Toutes ces diverses variétés sont souvent contenues dans des paquets technologiques appropriés pour leur vulgarisation aux paysans. Par ailleurs, des essais expérimentaux ont également été effectués dans les bas-fonds au niveau de certains villages par cet institut.

5.3.2. Le projet Nerica

Le projet Nouveau Riz pour l'Afrique intervient dans la commune de Glazoué à travers deux composantes essentielles:

1ère composante : c'est le transfert de technologies : Elle inclut d'une part la recherche adaptative et la production de semences de base et d'autre part la pré-vulgarisation pour une sélection variétale participative. Dans ce cadre, des variétés sont testées dans différentes zones agro-écologiques avec la participation des paysans.

2ème composante : C'est l'appui à la production à travers l'organisation de la production de semences certifiées. A cet effet, des champs de riz sont installés dans différents villages en vue de la production de semences par les producteurs.

5.3.3. Le Consortium Bas fonds

Le Consortium Bas-fonds (CBF) est une institution qui oeuvre pour une meilleure valorisation des conditions spécifiques de bas-fonds dans les différentes zones agro-écologiques, et une meilleure prise en compte des objectifs et des contraintes des familles paysannes. Ces objectifs sont :

- intensifier la production des bas-fonds pour permettre de réduire la pression foncière sur les plateaux où les risques d'érosion et d'épuisement des sols sont importants ;

73

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

- minimiser les perturbations écologiques, lorsque les bas-fonds sont aménagés et cultivés

- diversifier les productions et étendre les périodes de culture ;

- rendre les revenus des paysans moins aléatoires, grâce à une diminution du risque hydrique face aux aléas climatiques (stabilité de la production), et grâce à la pratique des cultures de contre saison ;

- Améliorer la productivité et la compétitivité des productions agricoles locales par exemple la riziculture ;

Le transfert de technologies agricoles est le dernier axe de travail du C.B.F qui consiste à tester avec les agriculteurs, des techniques agricoles. Un programme de test est organisé en fonction de l'adaptation de chaque technique au sol, au climat, à l'ensemble du système agraire. Il se déroule en association avec les services de développement nationaux ou issus d'organisations non gouvernementales. Les techniques culturales les plus appropriées sont ensuite vulgarisées, à l'échelle des groupements de producteurs.

C'est le cas sur les bas-fonds choisis par l'UNC au Bénin, où des techniques telles que le labour à plat, la construction de diguettes, ont été introduites. De même, de nouvelles variétés de riz ont été introduites sur ces sites, avec la collaboration active de l'INRAB. Les plus appropriées du point de vue des paysans ont été adoptées et pratiquées.

Au Bénin, le C.B.F est représenté à l'instar de tous les autres pays membres, par l'Unité Nationale de Coordination (UNC) qui mène les activités de caractérisation et d'aménagement des bas-fonds, suivant les modèles adaptés et ce sur la demande des populations. L'UNC Bénin présente une équipe pluridisciplinaire composée notamment des chercheurs de l'INRAB, de la FSA, de la FLASH, de la FAST et d'autres institutions de recherche.

Au-delà de ces institutions, d'autres institutions interviennent dans le financement de la production agricole, par l'octroi de crédit aux producteurs. L'analyse de ces institutions et l'adaptabilité des services offerts seront abordées dans le chapitre 7 du document.

74

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.