WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de l'efficience des marchés financiers; applications au tunindex 20.

( Télécharger le fichier original )
par Firas /Ghalia BACCAR / MAHBOULI
Institut des hautes études commerciales de Carthage (IHEC Carthage) Tunisie. - Master finance d'entreprises et des marchés 2012
  

précédent sommaire suivant

1.3. Les conditions nécessaires à l'efficience des marchés financiers 

L'hypothèse d'efficience des marchés financiers implique la vérification de quatre conditions essentielles :

Ø La libre circulation de l'information et la réaction instantanée des investisseurs :

Pour que les prix intègrent instantanément l'ensemble des informations disponibles, il est nécessaire que :

- l'information soit diffusée simultanément auprès de tous les agents économiques.

- les agents économiques puissent traiter l'information en temps réel et agir simultanément sur le marché en fonction de cette information.

En pratique il existe toujours un décalage entre la diffusion et le traitement de l'information. Par conséquent, ce décalage ne permet pas l'intégration instantanée de l'information. Ce sont les petits porteurs qui sont les plus lésés car ils reçoivent l'information en retard, d'où ils sont considérés comme irrationnels et ceci rend le marché inefficient.

Ø La gratuité de l'information :

Les agents doivent avoir accès à toutes sortes d'information sans que ceci engendre des coûts supérieurs de gestion.

Ø L'absence des coûts de transaction et d'impôt :

Les agents économiques peuvent hésiter à investir et à désinvestir si les coûts de transaction ou les taxes annulent le gain potentiel réalisable. Donc, et en présence de coût de transaction, les agents n'agissent sur le marché que lorsque le gain espéré couvre les frais de transaction.

Dans ce cas, seules les informations susceptibles d'avoir un effet important sur les prix seront prises en compte par les investisseurs.

Ø L'atomicité des investisseurs et la liquidité :

Les agents économiques ne vont pas réaliser des transactions sur les titres, si ces transactions elles mêmes, sont susceptibles pour des raisons de liquidité de faire varier le prix des titres.

Aucun investisseur ne doit pouvoir être en mesure d'influencer le marché par sa simple intention de vendre ou d'acheter une masse importante de titres. En aucun cas, le prix de l'actif ne doit varier pour des problèmes de liquidités.

1.4. L'efficience informationnelle 

L'idée d'efficience informationnelle des marchés financiers, déjà contenue dans les travaux de Bachelier, est probablement une des idées les plus révolutionnaires que diffuse la théorie financière.

1.4.1. Principales formes de l'efficience 

Suite à la définition de Fama, on distingue trois différentes formes de l'efficience en fonction de la nature des informations : déjà connues, présentes ou privilégiées. On distingue alors :

a. La forme faible 

La forme faible de l'inefficience stipule qu'il n'est pas possible de profiter des informations passées concernant un actif financier pour prévoir l'évolution future du prix de cet actif.

Dans un marché efficient de sens faible, les fluctuations du cours d'un titre suivent une marche aléatoire. Le prix actuel d'un actif financier est totalement indépendant des informations concernant ce titre, publiées dans le passé.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.