WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les emprunts extérieurs du Rwanda et leurs implications sur la croissance économique du pays de 2006 à  2010

( Télécharger le fichier original )
par Jean KITAMPANGU MWANGU
Institut de management Kigali - En vue de l'obtention du grade de licencié en gestion option finances  2012
  

précédent sommaire suivant

2.2.2. Théorie sur la politique budgétaire

2.2.2.1. Définition de la politique budgétaire

La politique budgétaire est une politique économique qui consiste à utiliser le budget de l'Etat pour atteindre certains objectifs.44(*)

Le principal instrument de la politique budgétaire est le déficit budgétaire, qui aurait un effet, positif sur l'activité économique.45(*)

2.2.2.2. Les caractéristiques de la politique budgétaire

En fait, à quoi sert la politique budgétaire ?

Autrefois, le budget de l'Etat ne jouait pas de rôle économique. Il servait seulement à procurer des ressources à l'Etat afin d'assurer le bon fonctionnement des administrations. C'est seulement à partir de la crise des années 30 que les autorités économiques ont commencé à considérer le budget, ses dépenses et ses recettes, comme un instrument de politique économique.

Les analyses de l'économiste anglais John M. Keynes ont donné une justification théorique à cette idée en montrant que l'utilisation du budget pouvait influencer la demande des agents économiques (consommation des ménages, investissement des entreprises). Le budget de l'Etat peut donc être utilisé dans le cadre d'une politique de régulation de la conjoncture.

Mais il ne faut pas oublier que cette régulation peut jouer dans les deux sens : dans un sens expansionniste lorsque l'on cherche à soutenir ou à favoriser l'activité économique (situation où le chômage est important) ou dans un sens restrictif lorsque l'on cherche à réduire la demande des agents économiques (situations inflationnistes ou déficits extérieurs importants).46(*)

Cependant, la question qui reste posée est celle relative aux fondements de la politique budgétaire. En quoi consiste la politique budgétaire ?

La gamme des instruments de la politique budgétaire est très large car le budget de l'Etat regroupe une multitude de ressources et de dépenses possibles. Mais le principal instrument consiste à pratiquer un déficit budgétaire en prévoyant un montant de dépenses publiques largement supérieur aux ressources prélevées sur les agents économiques. Et quelles significations données au couple dépenses / recettes publiques ?

Dépenses et recettes

Avec les dépenses publiques qu'il effectue, l'Etat verse des ressources monétaires aux différents agents économiques.

Une augmentation des dépenses publiques accroit le montant de ces ressources et stimule la dépense des agents. Les dépenses publiques sont de natures diverses. Il peut s'agir d'abord des rémunérations des fonctionnaires ; ainsi, l'Etat qui embauche de nouveaux fonctionnaires favorise l'emploi et la consommation des ménages lorsque le chômage sévit.

Les aides aux entreprises constituent un deuxième grand type de dépenses destinées à favoriser l'activité ; ce sont par exemple les subventions (dons) ou les bonifications d'intérêt grâce auxquelles la banque accorde des taux d'intérêt moins élevés que ceux du marché avec une aide de l'Etat qui comble la différence. Le budget de l'Etat contribue aussi à soutenir la demande grâce aux dépenses d'infrastructure (transports, autoroutes, par exemple, afin de soutenir l'industrie du bâtiment et des travaux publics) ainsi que par l'intermédiaire de sa propre activité productive (entreprises publiques qui, par exemple, investissent massivement lorsque le secteur privé ne le fait pas).47(*)

Depuis le début des années 80, la politique budgétaire passe aussi par les recettes de l'Etat. En effet, une diminution de ces recettes, par exemple une réduction d'impôts, favorise la demande des agents économiques. Ainsi, une réduction de l'impôt sur le revenu stimule la consommation des ménages, tandis que la baisse du taux de l'impôt sur les sociétés ou certains dégrèvements fiscaux (ce sont des remises d'impôts qui réduisent le montant versé) favorisent l'activité des entreprises (embauches, investissements).48(*)

Par ailleurs, l'équilibre entre recettes et dépenses publiques n'est-il souvent précaire : d'où le déficit budgétaire que nous examinons ci-dessus.

Le déficit budgétaire

Un déficit budgétaire a indéniablement un effet stimulant sur l'activité car l'Etat dépense davantage qu'il ne prélève. Pendant longtemps a régné le dogme de l'équilibre budgétaire selon lequel tout déficit public était a priori condamnable. Dès qu'une telle situation se présentait, lorsque les prévisions de dépenses et recettes ne se réalisaient pas (conjoncture défavorable par exemple), les pouvoirs publics devaient tout mettre en oeuvre pour rétablir l'équilibre budgétaire.

Avec la théorie keynésienne, ce dogme fut contesté car Keynes a démontré les effets bénéfiques d'un déficit. Grâce aux dépenses publiques supplémentaires permises par ce déficit, l'activité économique se développait et les nouvelles richesses produites permettaient alors de combler le déficit, car le surcroit de richesses créait des ressources fiscales nouvelles.

Remarquons enfin, que les instruments budgétaires peuvent servir dans les deux directions. Ainsi, dans les années 80, la politique budgétaire a plutôt été utilisée dans un sens restrictif ; cette rigueur budgétaire s'est traduite notamment par une stabilisation des dépenses, voire des baisses dans certains domaines (infrastructures par exemple dans les pays anglo-saxons), ainsi que par une réduction des déficits budgétaires.49(*)

Toute politique budgétaire engendre un certain nombre d'effets sur l'économie d'un pays. Examinons donc les effets de la politique budgétaire.

* 44 CAPUL, J, Y. Dictionnaire d'économie et de sciences sociales, Edition Hatier, Paris, 2002, p 298

* 45 JOSETTE et al. Dictionnaire de Finance, 2eme Edition Vuibert, Paris, 2001, p198

* 46 CAPUL, J. Y. Dictionnaire d'économie et de sciences sociales, Edition Hatier, Paris 2002, P 298-299

* 47 Idem

* 48 Idem

* 49Idem

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.