WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Madagascar vers une croissance inclusive au développement durable.

( Télécharger le fichier original )
par Patrick BE
Toamasina Madagascar - Maîtrise 2016
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II : LIENS ENTRE CROISSANCE INCLUSIVE ET
DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tous les pays cherchent à augmenter le niveau de la croissance économique à travers de différents moyens. Mais une fois que la croissance économique est présente, nous avons besoin d'avoir des façons adéquates pour que celle-ci soit au profit de la Nation toute entière. Il faut aussi penser à la durabilité de la croissance pour pouvoir permettre aux générations futures de satisfaire leurs besoins aisément. Pour cela il faut considérer l'effet rebond' dont font les agents économiques dans la recherche de la croissance économique notamment sur l'environnement.

Avant de penser à la durabilité de la croissance, il faut considérer que la croissance économique et l'écologie sont deux notions conciliables. Il s'avère impossible de passer à un développement durable sans se soucier à l'état écologique de ce que va produire la croissance économique. Les générations futures n'arriveront pas à satisfaire leurs besoins à l'avenir dans un environnement sale et étouffant.

Il est à noter aussi que la croissance inclusive est un outil des politiques de développement, une nouvelle manière d'utiliser le résultat de la croissance économique tandis que le développement durable est un objectif que veulent atteindre nombreux pays.

SECTION I : LA CROISSANCE INCLUSIVE ET LES ODD

Le lien existant entre la croissance inclusive et le développement durable peut s'observer dans la mise en relation des caractéristiques de la croissance inclusive à certains objectifs de développement durable.

I : Lien économique

Nous trouverons dans les liens économiques entre la croissance inclusive et le développement durable les différentes facettes que sont l'emploi et l'éducation.

'Augmentation de consommation liée à la réduction des limites à l'utilisation d'une technologie. Ces limites peuvent être monétaires, temporelles, sociales, physiques, liées à l'effort, au danger, à l'organisation....

25

1 : Emploi décent

La croissance inclusive implique de créer des emplois, et à ce titre, le secteur agricole qui utilise une main d'oeuvre rurale pauvre non qualifiée est clairement une priorité. Avec le déplacement du centre de gravité économique vers les secteurs non agricoles et les zones urbaines, la mise à disposition de possibilités d'emplois décents pour tous, surtout lorsqu'ils favorisent l'égalité des femmes et leur autonomisation, devrait dynamiser le développement durable. La croissance inclusive devrait par conséquent contribuer à la création d'une société où tous les citoyens ont accès au marché du travail et bénéficient des retombées de la croissance économique.

Des emplois décents pour tous, un défi crucial pour le développement économique et social. La création d'emplois et l'amélioration des conditions de travail permettront aux individus, aux états et aux communautés de sortir de la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie. Plein emploi et travail décent revêtent une importance capitale pour assurer la durabilité sociale et économique dans le cadre international. Il s'agit, après tout, d'un défi constant et récurrent concernant tous les pays, à savoir les pays en voie de développement, les pays seuils ou les pays industrialisés.

L'ODD 8, qui se focalise sur le travail décent et la croissance économique confirme ce lien avec la croissance inclusive. Cinq points essentiels sont à prendre en considération dans l'ODD 8 :

? Maintenir un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national (et >7% pour les PMA). La croissance inclusive met aussi en exergue le taux et le type de croissance dont le but est non seulement d'avoir un taux de croissance élevé, mais aussi et surtout de pouvoir opter au type de croissance à mettre en avant ;

? Accroître significativement la productivité économique, par diversification, modernisation technologique, innovation, surtout dans les secteurs à forte valeur ajoutée et à forte densité de main-d'oeuvre ;

? Promouvoir des politiques axées sur le développement qui favorisent des activités productives, la création d'emplois décents, l'entreprenariat, la créativité et l'innovation, et encourageant l'officialisation et la croissance de micro entreprises et de petites et moyennes entreprises, y compris par l'accès aux services financiers ;

? Réduire drastiquement le taux de jeunes sans emploi et sans formation ;

26

? Défendre le droit au travail, promouvoir la sécurité pour tous les travailleurs, dont les migrants, les migrantes, et tous les emplois précaires....

L'emploi est la pierre angulaire du développement (Rapport sur le développement dans le monde, 2013). Un bon emploi peut transformer la vie d'un être humain, et des emplois qui importent peuvent transformer des sociétés entières. Les pays ont besoin de faire de l'emploi leur priorité pour promouvoir la prospérité et lutter contre la pauvreté.

La crise économique mondiale et d'autres événements récents ont replacé la question de l'emploi au coeur du débat du développement. Selon les estimations des auteurs du Rapport sur le développement dans le monde, qui ont analysé les résultats de plus de 800 enquêtes et recensements pour parvenir à leurs conclusions, plus de 3 milliards d'êtres humains travaillent dans le monde, mais près de la moitié d'entre eux poursuivent leur activité dans le cadre d'une exploitation agricole ou d'une petite entreprise familiale, ou bien ont un travail occasionnel ou saisonnier, autant d'emplois qui ne leur procurent, dans le meilleur des cas, qu'une protection limitée, et qui sont souvent peu rémunérés.

Le défi que pose l'emploi des jeunes est considérable. Plus de 620 millions de jeunes ne travaillent pas et ne font pas d'études. Le nombre total d'emplois à l'échelle mondiale devra augmenter d'environ 600 millions en 15 ans, uniquement pour maintenir les taux d'emploi à un niveau constant.

Toutefois, dans de nombreux pays en développement, où l'activité agricole et l'emploi pour compte propre prédominent et où les filets de protection sociale sont, au mieux, limités, les taux de chômage peuvent être faibles. Dans ces pays, la plupart des membres de la population travaillent de longues heures sans toutefois parvenir à assurer leur subsistance. Les violations de leurs droits fondamentaux ne sont en outre nullement exceptionnelles. Outre le nombre d'emplois, la qualité de ces derniers revêt donc aussi une importance cruciale.

27

Tableau no III : Croissance inclusive et ODD en termes d'emploi

Croissance inclusive

ODD

Emploi et opportunités

ODD 8 : Travail de qualité et économie : promouvoir une croissance économique soutenue, sans exclusion, viable, le plein emploi productif, un travail décent pour tous.

Source : Auteur, Année 2016

La croissance économique ne saurait être véritablement inclusive si elle ne permet pas de briser les contraintes existantes dans la société, notamment en assurant un meilleur accès aux opportunités économiques et sociales à tous, que l'ODD 8 a aussi pris en considération.

2 : Éducation

L'éducation a été présentée non seulement comme un droit de l'homme, mais également comme une condition sine qua non du développement durable et comme un outil indispensable à une bonne gouvernance, à des décisions éclairées et à la promotion de la démocratie. À présent, pour atteindre le développement durable, les solutions technologiques, les règlements politiques ou les instruments financiers ne suffisent. La croissance inclusive a mis l'accent sur l'éducation comme un point à ne pas laisser de côté de façon à donner aux gens des outils dont ils ont besoin pour réussir comme a aussi représenté l'objectif 4 des ODD.

Dans l'ODD 4, il s'agit de mettre en place un système éducatif adéquat dont tout le monde peut y accéder. Nous avons alors les points suivants à mettre en avant. Il s'agit essentiellement de :

? Un cycle complet d'enseignement primaire et secondaire, gratuit, équitable, de qualité, donnant à tous, garçons et filles, des acquis pertinents et effectifs ;

? Une éducation préscolaire de qualité, avec activités de développement et soins de la petite enfance, préparant tous, garçons et filles, à suivre efficacement un enseignement primaire ;

28

? L'accès généralisé, égalitaire, équitable, à un enseignement technique, professionnel ou tertiaire, y compris universitaire, de qualité, et de coût abordable ;

? L'augmentation (de n%) le nombre de jeunes et d'adultes disposant de compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l'emploi, à l'obtention d'un travail décent, et à l'entreprenariat ;

? La fin des disparités des sexes dans le domaine de l'éducation, et l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle (Le problème de genre dans le domaine éducatif est faible à Madagascar) ;

? Veiller à ce que tous les jeunes et x% des adultes des deux sexes sachent lire, écrire et compter et ;

? Veiller à ce que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l'éducation en faveur du développement et des modes de vie durables, des droits de l'homme, de l'égalité entre les sexes, de la promotion d'une culture de la paix et de la non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l'appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable.

Les moyens d'exécution à entreprendre concernent tout d'abord de construire ou moderniser les installations éducatives de façon qu'elles soient accueillantes pour les enfants et pour les handicapés, et attentives à la question du genre, et qu'elles offrent à tous un environnement d'apprentissage sûr, non-violent, inclusif et efficace, puis d'accroître significativement à l'échelle mondiale le nombre de bourses offertes aux pays en développement (PED), en particulier les PMA (pays les moins avancés), les PEID (Petits États Insulaires en Développement) et les pays d'Afrique, pour financer l'inscription dans l'enseignement supérieur, y compris la formation professionnelle, la formation aux TIC et les programmes techniques, d'ingénierie et scientifiques, dans les pays développés ou d'autres pays en développement, et enfin d'accroître significativement, en particulier au moyen de la coopération internationale en faveur de la formation des enseignants, le nombre d'enseignants qualifiés des pays en développement, notamment les (PMA) et les (PEID).

Nous devons changer de façon de penser et d'agir. Cela exige une éducation au développement durable (EDD) et un apprentissage de qualité, à tous les niveaux et dans tous

29

les cotextes sociaux. L'EDD, c'est nous permettre de relever les défis mondiaux actuels et futurs de façon constructive et créatrice et de bâtir des sociétés plus durables et plus résistantes. L'éducation au développement durable conduit à une prise de conscience plus grande et une autonomie accrue permettant l'exploration de nouveaux horizons et concepts et l'élaboration de méthodes nouvelles.

L'UNESCO a été reconnu à l'échelle mondiale comme chef pour l'EDD. Elle coordonne la mise en oeuvre du programme d'action global pour l'EDD (PAG-EDD), comme suivi officiel de la Décennie des Nations Unies pour l'EDD (2005-2014).

Le PAG-EDD, quant à lui, a pour but de susciter et d'intensifier des actions concrètes dans le domaine de l'EDD. Il est destiné à apporter une contribution substantielle à l'agenda post-2015. Le PAG-EDD a été conçu en réponse à cette décision et constitue le moyen d'assurer le suivi de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable (DEDD).

Dans le domaine de l'éducation, la croissance inclusive permet de donner aux gens, sans exception, les outils dont ils ont besoin pour réussir et une population éduquée peut facilement comprendre l'importance de l'environnement. La concertation nationale a permis d'identifier les publics nécessitant un accompagnement spécifique : les jeunes, les créateurs d'entreprises, les seniors, les personnes handicapées, les femmes et les chômeurs de longue durée.

Il est question d'inscrire la croissance économique inclusive dans une stratégie de développement durable. Diverses voies s'ouvrent et le choix entre elles n'est évidemment pas idéologiquement neutre. Nous pouvons imaginer des réponses sur le terrain économique en faisant confiance au marché et à l'innovation. Mais l'intervention politique de la puissance publique semble également nécessaire pour faire face à l'urgence de l'enjeu.

30

Tableau no IV : Croissance inclusive et ODD en termes d'éducation

Croissance inclusive

ODD

Éducation

ODD 4 : Garantir une éducation de qualité, sans exclusion, équitable, avec possibilités d'apprentissage pour tous tout au long de la vie.

Source : Auteur, Année 2016

Il est impératif de développer des stratégies visant à moderniser le système éducatif permettant à tous d'accéder librement à une éducation de qualité pour tous et sans exclusion.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.