WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Investissements directs étrangers et compétitivité des entreprises ivoiriennes.

( Télécharger le fichier original )
par Brahim KERE
Univeristé Felix Houphouët Boigny - Master des Hautes Etudes en Gestion de la Politique Economique (GPE) 2015
  

sommaire suivant

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page i

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page ii

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Remerciements

Au terme de cette étude, il nous échoit d'expression notre gratitude et notre satisfaction à toutes les personnes physiques et morales dont les contributions ont permis la réalisation de cette étude. Nous tenons particulièrement à remercier :

? Professeur KOUAKOU Clément, Enseignant Chercheur à l'UFR des Sciences Economiques et de Gestion de l'Université Félix Houphouët BOIGNY, pour l'encadrement et le partage de riches expériences pendant la rédaction de ce Dossier de Politique Economique ;

? Professeur Mama OUATTARA, Directeur du Programme de Formation en Gestion de la Politique Economique (GPE) et à travers lui, toute la direction du programme GPE ainsi que le personnel d'encadrement qui n'ont ménagé aucun effort pour assurer le bon déroulement des enseignements ;

? La Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), la Banque Mondiale et le Gouvernement japonais pour le soutien financier et la constante attention à mon égard.

Je remercie enfin toute la 15ième Promotion (GPE 15) pour la symbiose, l'esprit de partage et la fraternité vécue. Cela a créé un environnement propice pour notre marche commune vers l'expertise en Gestion de la Politique Economique.

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page iii

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Avant propos

L'un des obstacles majeurs à l'amélioration durable de la situation économique des pays africains est l'insuffisance de cadres africains formés aux techniques modernes d'élaboration, d'analyse et de gestion des politiques économiques.

C'est dans l'optique de relever ce défi que la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), l'Institut de la Banque Mondiale à travers le fonds japonais JJ/WBGSP et le Projet PPRC apportent leur appui technique et financier pour la formation de spécialistes en Gestion de la Politique Economique à travers le Programme de Formation en Gestion de la Politique Economique (GPE).

Le présent Dossier de Politique Economique (DPE) est élaboré dans ce cadre et consiste à choisir un problème de politique économique, à l'analyser et à proposer des solutions idoines. Le thème que nous avons choisi est « Relation entre les Investissements publics et les Investissements Directs Etrangers : cas de la Côte d'Ivoire». A travers une analyse descriptive et économétrique, ce Dossier de Politique Economique vise à attirer l'attention des Autorités Ivoiriennes sur l'impact des Investissements publics sur les IDE afin de les conforter dans le renforcement des programmes d'investissement publics facteurs d'attractivité des IDE.

Toutefois, cette étude comme toute oeuvre humaine n'est parfaite et les insuffisances qu'elle contient, n'incombent qu'à son auteur.

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page iv

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

SOMMAIRE

INTRODUCTION GENERALE 1

PREMIERE PARTIE : REVUE ANALYTIQUE DU LIEN ENTRE INVESTISSEMENTS PUBLICS ET

IDE 5

CHAPITRE 1 : ANALYSE THEORIQUE DE L'EFFET DES DEPENSES PUBLIQUES SUR LE SECTEUR PRIVE 5

CHAPITRE 2 : POLITIQUES DE PROMOTION DES IDE EN COTE D'IVOIRE ET LEURS RESULTATS 10

DEUXIEME PARTIE : ANALYSE EMPIRIQUE DE LA RELATION ENTRE INVESTISSEMENTS

PUBLICS ET IDE 15

CHAPITRE 1 : ANALYSE DESCRIPTIVE 15

CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA CAUSALITE ENTRE INVESTISSEMENT PUBLIC ET IDE 19

CONCLUSION GENERALE 24

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES I

ANNEXES II

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Sigles et abréviations

ACBF

African Capacity Building Foundation

APEX-CI

Association pour la Promotion des Exportations de Côte d'Ivoire

BCEAO

Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest

BM

Banque Mondiale

BP

Balance des Paiements

BRVM

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières

BTP

Bâtiments Travaux Publics

CEPICI

Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire

CFA

franc des Communautés Financières d'Afrique

CNUCED

La Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement

CODINORM

Côte d'Ivoire Normalisation

DSRP

Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté

GPE

Gestion de la Politique Economique

IDE

Investissements Directs Etrangers

IHPC

Indice Harmonisé des Prix à la Consommation

INVP

Investissements Publics

INVPV

Investissements Privés Domestiques

IPIE

Indice de Performance des IDE

LANEMA

Laboratoire National d'Essai de Qualité de Métrologie et d'Analyse

MCO

Moindres Carrés Ordinaires

Mds

Milliards

OUV

Ouverture Economique

PIB

Produit Intérieur Brut

PMI/PME

Petites et Moyennes Industries/Petites et Moyennes Entreprises

PNB

Produit National Brut

PPP

Partenariat Public Privé

PPRC-CI

Programme Pays pour le Renforcement des Capacités en Côte d'Ivoire

R&D

Recherche et Développement

RF

Recette Fiscale

TBS

Taux Brut de Scolarisation

UEMOA

Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine

UNACOOPEC-CI

Union Nationale des Coopératives d'Epargne et de Crédit de Côte d'Ivoire

USD

Dollar des Etats-Unis

ZBTIC

Zone franche de la Biotechnologie et des Technologies de l'Information et de la Communication

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page v

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page vi

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Note de synthèse

Depuis plus de trois décennies, l'Investissement Direct Etranger est devenu le principal moteur de développement économique des Pays en Voie de Développement. La Côte d'Ivoire n'est pas en reste à cette dynamique, elle s'oriente de plus en plus vers le financement bancaire des investissements publics. Cette perspective pourrait entrainer un effet d'éviction sur les investissements privés domestiques. Face à ceci, l'enjeu pour les autorités ivoiriennes est de promouvoir les IDE (facteur de développement économique) par la mise en oeuvre de politiques d'amélioration du climat des affaires, le développement des infrastructures économiques ainsi que le développement du capital humain dans l'optique de garantir une croissance économique soutenue pour l'émergence souhaitée à l'horizon 2020.

Pour percevoir l'opportunité et l'efficacité des politiques volontaristes menées par les autorités en matière d'investissement publics, cette étude a été menée afin d'analyser l'impact des investissements publics sur les IDE en Côte d'Ivoire. Elle est structurée en deux (02) parties. La première aborde les aspects théoriques sur les effets d'entrainement et d'éviction des dépenses publiques ainsi que les déterminants des IDE d'une part, et d'autre part les politiques de promotion du secteur privé menées et leurs résultats positifs. Quant à la deuxième partie, elle est relative à la vérification empirique (statistique et économétrique) de la causalité entres les investissements publics et les IDE. Les résultats confirment l'existence d'un effet d'entrainement des investissements publics sur le flux des IDE en Côte d'Ivoire avec une élasticité de 0,48. Il ressort également que le taux d'inflation ne décourage pas les investissements étrangers et que le TBS qui ne capte que la scolarisation au primaire n'est pas un bon indicateur pour l'appréciation de l'effet positif du capital humain sur le flux des IDE en Côte d'Ivoire. Au regard de ces résultats, les recommandations suivantes peuvent être formulées :

? l'accroissement des investissements publics notamment les infrastructures socio-économiques, vu leur effets d'entrainement sur les IDE ;

? l'amélioration du climat des affaires et du partenariat public-privé ;

? la mise en oeuvre effective des mesures d'incitation à l'investissement prévues dans les différents référentiels (code des investissements, minier, ect). .

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page vii

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Résumé exécutif

Depuis plus de trois décennies, l'Investissement Direct Etranger est devenu le principal moteur de développement économique. Désormais les gouvernements des Pays en Voie de Développement inscrivent les IDE au coeur de leurs stratégies de développement, et ce, pour plusieurs raisons : l'impact positif sur la croissance économique, l'apport des ressources pour financer le secteur privé, la création d'emplois et le transfert de technologies. La Côte d'Ivoire, locomotive de l'économie sous régionale (espace UEMOA) n'est pas en reste dans cette dynamique d'attractivité des IDE. Le respect de la stabilité macroéconomique, le conduit à s'orienter vers les banques de la place pour financer ses investissements publics. Cette perspective pourrait entrainer un effet d'éviction sur les investissements privés domestiques. Face à ceci, l'enjeu pour les autorités ivoiriennes dans l'optique de garantir une croissance économique soutenue pour l'émergence souhaitée à l'horizon 2020, est de promouvoir les IDE par la mise en oeuvre des politiques d'amélioration du climat des affaires, le développement des infrastructures économiques ainsi que le développement du capital humain.

La présente étude vise à analyser l'impact des investissements publics sur les IDE afin de percevoir l'opportunité et l'efficacité des politiques volontaristes menées par les autorités en matière d'investissements publics et de proposer des pistes de politiques économiques. Elle est structurée en deux (02) parties. La première portant sur la revue analytique du lien entre les investissements publics et les IDE, et la deuxième sur la vérification empirique d'un éventuel effet d'entrainement des investissements publics sur les IDE.

Dans la première partie, il ressort que, l'opportunité des dépenses publiques pour l'accroissement des activités économiques a toujours fait l'objet de discussion entre les courants de pensée. La tendance actuelle est l'analyse des investissements publics comme les réseaux routiers, l'électricité, l'eau, le transport et les télécommunications, qui sont capables de générer des externalités positives sur la productivité du secteur privé. Le modèle Barro en est la référence dans cette nouvelle approche d'analyse des investissements publics. Ce modèle préconise des dépenses publiques peu importantes qui minimisent les effets d'éviction des investissements privés tout en favorisant à long terme les effets positifs sur la rentabilité du capital privé (investissements privés domestiques et les IDE) ainsi que

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page viii

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

son accumulation. Les effets d'éviction des investissements publics peuvent être de deux ordres : éviction de court terme et éviction de long terme. Le premier concerne d'une part l'éviction par le taux de change et d'autre part les effets financiers d'éviction et qui se manifestent soit par les transactions et/ou par les effets de richesse. L'éviction de long terme, lui renvoi à l'éviction par anticipation.

Concernant les déterminants des IDE, trois types de facteurs explicatifs avaient été proposés initialement par Dunning pour expliquer les IDE. On peut citer les facteurs liés aux marchés, aux coûts et au climat des affaires. Par la suite, deux théories distinctes ont été utilisées pour expliquer l'émergence des flux de capitaux. Ce sont les théories push et pull. En outre, des travaux empiriques sur les pays membres de l'UEMOA ont permis d'identifier les principaux déterminants des IDE, dits traditionnels, notamment l'ouverture économique, le taux d'investissement, et plus particulièrement le taux d'investissement public et le capital humain. Quant aux travaux sur la Côte d'Ivoire, il ressort que les déterminants des IDE sont les exportations, le PIB et les investissements privés domestiques, l'inflation et l'investissement public (seulement à long terme).

S'agissant des politiques et mesures de promotion des IDE menées en Côte d'Ivoire, nombreuses et diverses, elles ont permis à la Côte d'Ivoire d'avoir un bon classement « Doing Business » 2014 soit 158ème / 189 économies. Le niveau de l'investissement s'est accru (taux d'investissement respectif de 13,6% ; 16,5% et 20% en 2012, 2013 et 2014) avec une diversification de l'origine des investisseurs.

Concernant la deuxième partie, la vérification empirique a conduit à une analyse statistique et économétrique de la relation entre les IDE et les investissements publics. L'analyse statistique a permis de mettre en exergue une corrélation linéaire positive et une tendance d'évolution similaire entre les investissements publics et les IDE.

L'analyse économétrique a permis l'estimation de trois (3) modèles économétriques de MCO. Le dernier modèle s'est avéré plus robuste et indique une corrélation positive entre les IDE et les investissements publics d'une part et entre les IDE et l'IHPC. Toutefois, la corrélation entre les IDE et le TBS est négative.

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page ix

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Ces résultats confirment l'existence d'un effet d'entrainement des investissements publics sur le flux des IDE en Côte d'Ivoire avec une élasticité de 0,48. Il ressort également que le taux d'inflation ne décourage pas les investissements étrangers en Côte d'Ivoire mais au contraire elle les favorise comme l'énonce la théorie du producteur. Concernant le TBS, il ressort que cette variable qui ne capte que la scolarisation au primaire n'est pas un bon indicateur pour l'appréciation de l'effet positif du capital humain sur le flux des IDE en Côte d'Ivoire.

Au regard de ces résultats, les recommandations suivantes peuvent être formulées :

> l'accroissement des investissements publics, notamment les infrastructures socio-économiques ;

> le renforcement du secteur privé par l'amélioration du climat des affaires et le renforcement du partenariat public-privé

> la mise en oeuvre effective des mesures d'incitation à l'investissement prévues par le code des investissements, le code minier, le code des télécommunications, le code de l'environnement et le code du travail ainsi que les allègements fiscaux qui ont été consentis dans ces différents référentiels pour créer les conditions d'une relance durable du secteur privé.

> la mise en oeuvre effective des reformes douanières, fiscales et sectorielles qui ont été initiées en faveur des entreprises dans le cadre de l'intégration économique sous régionale,

> la Promotion de l'entreprenariat et la réduction des coûts élevés des facteurs de production ainsi que Améliorer le financement des PME/PMI ;

> l'adéquation entre l'offre de formation et les besoins de l'économie ; > la Lutte contre la fraude et de la contrebande.

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 1

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

sommaire suivant