WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Investissements directs étrangers et compétitivité des entreprises ivoiriennes.

( Télécharger le fichier original )
par Brahim KERE
Univeristé Felix Houphouët Boigny - Master des Hautes Etudes en Gestion de la Politique Economique (GPE) 2015
  

précédent sommaire suivant

Introduction générale

1- Contexte et justification

Les trois dernières décennies ont été marquées par une forte progression des flux d'investissements directs étrangers (IDE) dans les pays membres de l'UEMOA, qui sont passés de 55 milliards de dollars US en 1980 à 1 697 milliards de dollars US en 2011, soit une hausse de 11,7% en moyenne par an sur la période 2000-20111. Même si les flux d'IDE ont significativement augmenté aux cours des années récentes, force est de constater que l'analyse de l'Indice de Performance des IDE (IPIE) de la CNUCED, qui mesure la capacité d'un Pays à attirer et à retenir les investisseurs étrangers, indique toutefois que les montants des IDE reçus par les pays membres de l'UEMOA demeurent encore faibles comparativement aux autres régions d'Afrique et aux besoins des pays.

Du point de vue des pays d'accueil, les IDE constituent un catalyseur du développement économique, à travers notamment leur contribution à l'augmentation des investissements privés, la création d'emplois, la croissance de l'offre intérieure, l'approfondissement des transferts technologiques, la formation et l'amélioration du capital humain et l'accroissement de la productivité des facteurs de production des entreprises. Le développement des IDE entraîne également une intégration plus poussée des pays aux échanges internationaux et devrait avoir pour effet de faciliter l'accès des pays en développement aux marchés internationaux (Mucchielli, 2002).

Ces avantages potentiels expliquent la concurrence que se livrent les pays en développement, en multipliant les politiques incitatives, pour attirer les investissements directs étrangers, afin de bénéficier des retombées positives. Toutefois, les études réalisées dans le domaine montrent que les IDE n'ont d'effets bénéfiques sur les économies d'accueil que si celles-ci réunissent un certain nombre de conditions, notamment en termes de capital humain et de développement économique.

La côte d'ivoire, première puissance économique de la zone UEMOA, n'est pas en reste dans ce processus de séduction des IDE. Elle poursuit son redressement économique depuis la crise post-électorale de 2011. Elle a enregistré une croissance

1Rapport de la BCEAO sur l'évolution des investissements directs étrangers dans les pays de l'uemoa au cours de la période 2000-2011, janvier 2013

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 2

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

économique assez élevée sur la période 2012-2013 soit 10,7% en 2012 et de 9,2% en 20132. Cette croissance a été portée principalement par l'intensification des programmes d'investissement public et le retour de la confiance des entreprises et des ménages. Les autorités ivoiriennes ont placé le secteur privé au coeur du processus d'émergence du pays à l'horizon 2020 et pour cela des opérations visant à susciter l'intérêt des partenaires économiques de l'étranger se multiplient, des journées de promotion économique et commerciale de la Côte d'Ivoire à l'étranger sont régulièrement organisées. Mieux, des réformes ont été réalisées par le gouvernement ivoirien notamment, la création du guichet unique d'investissement, l'assainissement du cadre juridique et de l'appareil judiciaire avec la création du tribunal de commerce, la création de zone franche de la biotechnologie et des technologies de l'information et de la communication(ZBTIC). Les investissements publics sont en croissance également dans les domaines des infrastructures routières et de communication. Le pont Bédié d'un coût global de 190 millions d'euros, soit 124,6 milliards de francs CFA en est une illustration.

2-Problématique

Dans le contexte du respect de la stabilité macro-économique pour un pays comme la Côte d'Ivoire, membre de l'UEMOA, le financement des investissements publics de l'Etat est maintenant beaucoup plus orienté vers le financement par emprunt auprès des banques (Bamba,2007)3, ce qui n'est pas sans effet sur le secteur privé en l'occurrence l'effet d'éviction sur les investissements privés domestiques. Etant donné que le secteur privé est placé au coeur de la croissance économique, cette situation d'éviction des investissements privés domestiques, devrait être contrebalancée par l'afflux des capitaux étrangers notamment les IDE afin de garantir une croissance économique. Les questions qui se posent alors sont de savoir : Quelle est l'impact des investissements publics sur le secteur privé Ivoirien et particulièrement sur les Investissements Directs Etrangers ? Plus spécifiquement, quelle est la structure et l'évolution des Investissements publics et des IDE ? Quels sont les principaux déterminants des IDE en Côte d'Ivoire ? Quel est le lien de causalité entre les investissements publics et les IDE ?

2 Tiré du fichier de programmation financière 2014, Direction de la conjoncture et de la prévision économique

3 Lambert N'galadjo BAMBA, le financement public en Côte d'Ivoire : crowding in ou crowding out, (PED) N° 115, CAPEC-CIRES)

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 3

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Ce sont autant d'interrogations dont des réponses sont nécessaires pour juger de l'opportunité des dépenses d'investissements publics pour la promotion du secteur privé en général et des IDE en particulier qui est l'objet de cette étude.

3- Intérêt du sujet

Des études ont été réalisées sur les déterminants des IDE en Côte d'Ivoire avec souvent des résultats contradictoires, quant à l'influence des investissements publics sur les IDE. En effet, si Kacou (2004)4 montre que les valeurs passées des investissements publics ne permettent pas de prédire la valeur observée des montants des IDE, Lawan (2010)5, quant à lui montre que les investissements publics n'impactent positivement les IDE qu'à long terme. Ainsi donc, cette étude permettra :

? de conforter la littérature sur ce thème mais aussi d'établir la relation qui prévaut entre ces deux (02) agrégats macroéconomiques dans le cas spécifique de la Côte d'Ivoire.

? de percevoir l'efficacité des politiques volontaristes menées par la Côte d'Ivoire pour accroitre l'attractivité vis-à-vis des investisseurs internationaux.

? de disposer de pistes de politiques économiques pour promouvoir les IDE et favoriser la croissance économique.

Nous examinerons donc dans notre étude le lien entre ces deux (2) agrégats macroéconomiques avant de déterminer les mesures de politiques économiques susceptibles de favoriser la croissance économique par la promotion des IDE.

4- Objectifs de l'étude

L'objectif global de cette étude est d'analyser l'impact des investissements publics sur les IDE en Côte d'Ivoire. De façon spécifique il s'agira de :

? analyser la structure et l'évolution des investissements publics ainsi que des IDE ;

? identifier les principaux déterminants des IDE en Côte d'Ivoire ;

4KACOU Kouamela, Bulletin de Politique Economique et Développement (BUPED) N°41 avril 2004 du CAPEC, CIRES

5LAWAN Assan,Mémoire professionnel GPE 11 sur les déterminants des Investissements Directs Etrangers en Côte d'Ivoire, 2010

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 4

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

? vérifier l'existence de lien de causalité entre les Investissements publics et les IDE.

5- Hypothèses de l'étude

Nous testerons dans cette étude l'hypothèse selon laquelle les investissements publics impactent positivement les IDE en Côte d'Ivoire. Plus spécifiquement, il s'agira de montrer que :

? H1 : Les IDE et les investissements publics évoluent dans le même sens ;

? H2 : D'autres variables comme l'ouverture économique, le taux d'investissement public et le capital humain affectent positivement les IDE en Côte d'Ivoire ;

? H3 : les investissements publics ont des effets d'entrainement sur les IDE en Côte d'Ivoire.

6- Plan motivé

Ce travail est structuré en deux (02) parties. La première partie présente la revue analytique du lien entre les investissements publics et les IDE. La deuxième porte sur la vérification empirique d'un éventuel effet d'entrainement des investissements publics sur les IDE.

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 5

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

Première partie : Revue Analytique du lien entre investissements publics

et IDE

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour