WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Investissements directs étrangers et compétitivité des entreprises ivoiriennes.

( Télécharger le fichier original )
par Brahim KERE
Univeristé Felix Houphouët Boigny - Master des Hautes Etudes en Gestion de la Politique Economique (GPE) 2015
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1 : Analyse Théorique de l'effet des dépenses publiques sur le secteur

privé

Ce chapitre se compose de deux sections : la première met l'accent sur les fondements théoriques des effets d'entrainement et d'éviction des dépenses publiques sur les activités économiques. La deuxième porte sur les déterminants des IDE

Section 1 : Dépenses publiques et ses effets

1.1- Les effets d'entrainements des dépenses publiques

Le rôle des investissements publics s'inscrit dans le champ d'une discussion ancienne bien connue, portant sur l'efficacité conjoncturelle de la politique budgétaire (Rieber, 1999). Les principaux courants de pensées qui s'affrontaient sont : D'un côté, les libéraux (les néoclassiques et les nouveaux classiques) qui voyaient une perte d'efficacité dans l'intervention publique, de l'autre côté, les keynésiens, eux, considéraient l'interventionnisme étatique comme une occasion de financer des projets non rentables économiquement mais socialement utiles, et de relancer une croissance molle.

Avec la notion de capital public, le débat sur l'efficacité de la politique budgétaire se recentre sur le rôle productif des dépenses publiques dans une temporalité de long terme. Elle consiste à penser que certains investissements publics, comme les réseaux routiers, l'électricité, l'eau, le transport et les télécommunications, génèrent des externalités qui améliorent la productivité des facteurs privés et peuvent de ce fait soutenir la croissance économique. Néanmoins il a fallu attendre le développement des nouvelles théories de la croissance pour réaffirmer le rôle du capital public dans la dynamique économique. Aujourd'hui le modèle de Barro (1990) fait office de référence dans la formalisation des effets productifs des dépenses publiques assimilées au capital public d'infrastructures dans le processus de croissance endogène. Selon ce modèle théorique, l'augmentation des dépenses publiques conduit d'une part à une augmentation de la rentabilité du capital privé et favorise ainsi l'accumulation de ce capital, mais d'autre part elle induit une hausse des ponctions sur la richesse nationale et donc une éviction des investissements

KERE Brahim, Auditeur GPE 15 Page 6

Relation entre les Investissements Publics et les IDE : cas de la Côte d'Ivoire

privés. La croissance de long terme sera ainsi le résultat de l'interaction de ces deux effets opposés. En particulier, pour un niveau faible des dépenses publiques, toute augmentation de dépense a un impact positif sur le taux de croissance de long terme.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.