WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Exploitation minière et conflits fonciers. Le cas de la localité de Hiré (Côte d'Ivoire).

( Télécharger le fichier original )
par Cyprien Yao YAO
Université Félix H.Boigny  - Master1 Sociologie spécialité: Environnement 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5-Option épistémologique

La recherche est autonome en ce sens qu'elle génère son propre processusqui émerge de la pratique même de celle-ci (Bertrand, 2010, p.58). Cela supposedonc un processus créatif qui découle de cette pratique et qui doit être la démarche même du chercheur. Dans ce sens, une science a toujours pour objet la production d'un corpus de connaissances conformes à une grilleépistémologique (GNABELI, 2015, p.30). Partant, cette étude se veut compréhensive par une approche théorique inductive.

Dès lors, il sera procédé dans l'étape suivante à la définitionde cette approche suivie de l'élucidation de ses principes de base. Cette mise au point participe à priori de la justification de cettedémarche etde son utilité dans l'étude de la persistance de conflits fonciers dans la zone minière de Hiré.

L'induction

Le concept d'induction (l'apagogé) a été introduit par Aristote au coeur de sa philosophie dans la Grèce antique. Celui-ci faisait déjà la distinction entre induction complète ou totalisante, qui est rigoureuse et induction généralisante ou amplifiante, qui se risque à étendre à un ensemble ce qui n'a été reconnu que sur quelques-uns de ces éléments (Blanché, 1973).

Ce concept est ensuite repris par Peirce dans sa philosophie pragmatique pour désigner une forme de raisonnement. L'induction devient ainsi tributaire de la sociologie états-unienne et du phénoménalisme (Moscoso, 2013).

Dans ce sens, l'acception générique du terme considère celui-ci comme une approche de la réalité sociale allant du particulier au général. Mieux, celle-ci désigne un processus de pensée fondamentalement ouvert à l'inédit ou encore à la découverte. Autrement, elle nécessite une attention particulière à ce qui peut être découvert à partir du vécu des acteurs sociaux (Guillemette & Luckerhoff, 2009 ; p.1).Ainsi, pourAnadón et Guillemette, l'épistémologie qui traverse l'approche inductive peut être comprise comme celle de la « subjectivité heuristique » où c'est le chercheur qui ordonne et donne du sens au monde empirique dans la quêted'intuitions à valider dans les données (Anadón et Guillemette, 2007 ; p.33). Dans le même ordre d'idées, Blais et Martineau définissent l'analyse inductive comme étant : un ensemble de procédures visant à « donner sens » à un corpus de données brutes mais complexes, dans le but de faire émerger des catégories favorisant la production de nouvelles connaissances en recherche, peu importe le domaine privilégié par le chercheur(Blais et Martineau, 2006 : pp1-18).

L'induction est donc un processus de construction de la connaissance qui vise le passage du singulier au général. Selon Blais et Martineau, l'analyse inductive présente les principes suivants :

1- L'analyse des données doit être guidée par les objectifs ou questions de recherche

2- L'interprétation des données brutes suppose en amont une lecture approfondie de celles-ci.

3- Bien que l'analyse soit influencée par les objectifs de recherche au départ, les résultats proviennent directement de l'analyse des données brutes et non pas à partir de « réponses souhaitées » par le chercheur ;

4- L'objectif principal est d'identifier des catégories qui émergent de l'analyse des données brutes pour les intégrer dans un cadre de référence ou un modèle ;

5- Les résultats proviennent des multiples interprétations du chercheur qui est responsable du codage des données. Inévitablement, ces résultats sont construits à partir de la perspective et de l'expérience du chercheur qui doitprendre les décisions à propos de ce qui est plus important et moins important dans les données collectées ;

6- La confiance dans les critères de rigueur des résultats peut être évaluée en utilisant des techniques similaires à celles qui sont employées avec d'autres types d'analyse qualitative ;

En tant qu'approche préconisée par cette étude, il s'est agid'une manière spécifique d'envisager le problème et de proposer des lignes de forces à la question centraleen ce sens que la problématique se précise au cours du processus de la recherche. Elle n'est donc pas pensée apriori (A. d'Arripe et al,2014 : p.96-124).

Dans cette logique, l'effort de recherche a consisté à une phase d'exploration dans la localité de Hiré autour des dynamiques foncières à l'oeuvre sous le prisme de l'exploitation minière de l'or. Le constat identifié est relatif à la recrudescence de conflits fonciers en dépit de la mise en place d'un comité de gestion. De celui-ci, émerge le problème de recherche qui traduit l'écart entre la croissance de conflits fonciers et l'existence d'un comité de gestion de ces dits conflits, censé en théorie apporter la cohésion sociale. Ensuite, une mise en relation de ce problème de recherche avec le champ social de production a composé avec la construction d'un guide d'entretien herméneutique pour la collecte des données brutes du terrain sur le support des objectifsdégagés. A cet effet, Blais et Martineau définissent l'analyse inductive comme : un ensemble de procédés systématiques permettant de traiter des données qualitatives, ces procédures étant essentiellement guidées par les objectifs de recherche (Blais & Martineau, 2006, op. cit).

Cela implique par conséquent que le corpus de données brutes obtenu a été soumis à deslecturesdétaillées aux fins de l'interprétation dans le souci de resituer le sens qui se perçoit à travers la redéfinition des rapports fonciers dans leurs conditions matérielles de production. C'est à la suite de cette démarche processuelle que lescatégories les plus significatives ont été identifiées pour construire le modèle d'analyse qui émerge de l'expérience du terrain.

Par ailleurs,la posture épistémologique abordée dans cette recherche est une posture à préciser étant donné les nombreuses possibilités qu'offre la recherche qualitative. Le choix de cette approche relève donc d'une question de matériau de validation de la connaissance scientifique produite dans une logique de compréhension du phénomène. Ainsi, comme arrière-plan philosophique capable d'orienter cette recherche afin d'aboutir à une hypothèse valide, le raisonnement inductif semble approprié et pertinent.Dans cette optique,le caractère exploratoire de cette approche nous a permis d'interroger ce que nous ne connaissions pas encore. Plus encore, elle nous a offert la possibilité de sortir du déjà connu afin d'aboutir à la constructiond'une analyse contextuelle et heuristique de la recrudescence de conflits fonciers dans l'univers social de Hiré.

Plus spécifiquement,cette démarche consistant à aller du singulier au général, le problème et les objectifs de recherche ont été construits à partir des données de l'exploration du terrain. Par ailleurs, la collecte de données menée à la lumière des questions et objectifs de recherche a permis de constituer un corpus de données issue des entretiens individuels sur la base d'un échantillon dix (10) enquêtés. Lequel corpus a été analysé selon les catégories de sens qui se dégagent des propos de ces enquêtés. A ce titre, les résultats sont exclusivement issus de l'analyse et de l'interprétation des données du terrain.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net